Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Doll & Em. Saison 2. BILAN.

23 Août 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Doll and Em, #Doll & Em

Critiques Séries : Doll & Em. Saison 2. BILAN.

Doll & Em // Saison 2. 6 épisodes.
BILAN


La première saison de Doll & Em était assez étrange dans le sens où ce n’était pas une comédie habituelle. Basée sur l’amitié d’Emily Mortimer et Dolly Wells, Doll & Em est une série semi-auto-biographique qui utilise cet angle là pour créer justement des intrigues attachantes tout en restant parfois un peu farfelues. Mais ce qui manque à Doll & Em c’est quelque chose de l’acabit de Broad City par exemple, cette comédie complètement folle qui part dans tous les sens. La première saison se concentrait énormément sur Em qui a besoin de Doll pour l’aider dans ses aventures professionnelles. Cette saison est légèrement différente alors que les deux personnages vont prendre du temps pour elle afin d’écrire une pièce qu’elle vont jouer à deux à Broadway. C’était une assez bonne idée que de créer cette pièce qui, sur la fin, est un grand n’importe quoi. En effet, lors de la première représentation dans le dernier épisode de la saison, je me suis vraiment demandé ce que j’avais vu car c’était loin d’être la bonne idée prévue au départ. L’intérêt de cette comédie réside dans la relation entre les deux personnages principaux. Cette relation se base sur des moments ultra simples de la vie : un bon fou rire entre amies, un partage de choses émouvantes, etc. Cette comédie douce amère, assez surprenante lors de sa première saison est devenue complètement différente dans cet épisode.

En effet, cet épisode vient nous démontrer que l’idée de Doll & Em est devenue quelque chose d’autres ici. La première saison n’utilisait pas toujours à bon escient la relation entre les deux personnages. Maintenant que l’on s’est attachés à ces deux femmes, elles ont donc décidé de voir la vie de façon légèrement différente. Leur besoin de s’évader pour écrire est déjà bon signe même si ce n’est pas aussi bien exploité que l’on aurait probablement pu l’espérer. Avec des guest toujours assez intéressantes comme par exemple Harvey Weinstein dans le premier épisode qui fait un camé dans le rôle d’un grand producteur ou la star du ballet russe Mikhail Baryshnikov dans le rôle d’un directeur artistique. C’est pile poil le genre de choses que j’aime bien ans cette série. Elle peut nous surprendre avec une galerie de personnages tous plus fun les uns que les autres. Cette saison m’a aussi permis de me demander pourquoi Doll & Em existe. Après tout, ce n’est pas une série particulièrement fun, pas suffisamment incisive non plus et il manque tout un tas de choses pour nous donner envie de revenir. Le seul truc que cette série a pour elle c’est la relation entre les deux actrices qui transpire tout au long de la saison et accessoirement de la série.

C’est une comédie qui a donc du charme sans avoir besoin d’être extrêmement drôle, c’est une comédie qui est aussi chaleureuse qui nous permet de passer des moments sympathiques comme si l’on était emmitouflés, ce qui rend le tout regardable. Finalement, est-ce une raison suffisamment forte pour regarder cette série ? Je me le demande mais bon, la saison 2 est à la fois meilleure et moins bonne que la première. La première pouvait jouer la carte de l’originalité (si l’on peut parler d’originalité), la saison 2 se doit de jouer une carte différente et celle d’une vraie histoire et ses ramifications. Je me demande donc comment ils comptent faire tout évoluer prochainement. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de bonnes idées et que la série ne ressemble à rien, juste que j’aurais apprécié un peu plus de surprises et de bonnes répliques. Sans compter que Sky ne semble pas vraiment faire confiance à cette série (alors pourquoi l’avoir renouvelé ? mystère), alors qu’elle l’a changé de chance, de chaîne, etc. C’est tout de même bizarre non ? Il y a parfois des choses que j’ai du mal à comprendre et je crois que Doll & Em en fait partie.

Note : 5/10. En bref, une saison 2 plus chaleureuse que la première mais à l’histoire moins passionnante.

Commenter cet article