Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Falling Skies. Saison 5. Episode 6.

14 Août 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Falling Skies

Critiques Séries : Falling Skies. Saison 5. Episode 6.

Falling Skies // Saison 5. Episode 6. Respite.


Avec cet épisode, Falling Skies semble prendre une sorte de vacances de l’intrigue de la saison. Cet épisode est avant tout là pour rappeler à Tom pourquoi il est là, pourquoi il est le leader de la Second Mass et pourquoi il se bat. Cet épisode est assez loin de ce que j’aurais apprécié voir de la part de Tom. Ce dernier est sensé être un leader, quelqu’un qui a la rage de vaincre sauf que l’on ne voit rien de tout ça dans cet épisode. L’épisode s’ouvre sur Tom, blessé, qui est soigné par une famille qui vit loin de la guerre des Esphenis. Tout ce qui se passe avec Tom est intéressant au premier abord, sauf que cet épisode n’est qu’une façon de gagner encore un peu plus de temps sur l’histoire générale de la saison. On est maintenant dans la seconde partie de la saison et il est véritablement dommage de se retrouver avec quelque chose d’aussi indépendant. C’est bête pour les scénaristes de faire redescendre d’un coup d’un seul le thermomètre alors que justement, la routine des scénaristes est ce qu’il y a de plus embêtant dans cette série. Encore une fois, après l’épisode précédent qui faisait une avancée intéressante, on se retrouve encore avec les conneries habituelles de la série, de celles qui rendent les intrigues plus pompeuses les unes que les autres.

Tom est isolé des autres alors que Hal et Isabella partent à sa recherche. D’ailleurs, la relation entre ces deux personnages se développe sans véritablement donner quoi que ce soit pour autant. La série n’avait pas besoin d’éloigner Tom de la sorte pour qu’il se pose encore les sempiternelles questions sur le pourquoi du comment il en est arrivé là et surtout, ce que cela peut faire en parallèle dans la relation qu’il a avec ses enfants, etc. Hal et Isabella passent du temps ensemble sauf que là aussi c’est ennuyeux. La série ne fait pas grand chose de ces deux personnages qui vont tuer un extra-terrestres volant, s’embrasser dans la forêt en mangeant une tambouille dans des casseroles en alu. On se serait cru revenir dans un film sur des scouts qui se sont perdus dans la forêt. Je ne dis pas que Falling Skies ne peut pas raconter d’histoires amoureuses avec ses personnages, juste que dans le cas ce celle-ci c’est sacrément ridicule. A vouloir toujours rappeler tout au téléspectateur, ce dernier en a marre. Car l’on sait très bien tout ce que cet épisode raconte, il n’y a aucune véritable pertinence là dedans. Sans compter que l’on est en droit de se demander où est-ce que Falling Skies compte aller par la suite.

Nous avons aussi droit à Maggie qui décide qu’il est temps de se faire enlever ces sortes de clous extra-terrestres du harnais qu’elle a dans le dos. Anne avait refusé et elle avait bien raison. C’est une catastrophe (en plus d’être sacrément dégueulasse). En effet, cette scène de chirurgie de fortune est sacrément moche. La série semble ici s’éloigner des aventures de Pope, ce qui n’est pas plus mal mais c’est aussi une façon de s’éloigner de la guerre avec les Esphenis ce qui est peut-être bien le plus gros problème que l’on puisse voir dans cette série. Elle n’a de cesse de faire des choses et de s’éloigner encore et encore alors que l’intérêt serait justement d’arrêter de parler des états d’âme des Mason. J’en ai marre de voir Tom ou encore Hal, parler de leurs romances ou encore de leurs problèmes à gérer les problèmes familiaux. Finalement, cette saison 5 de Falling Skies connaît ici un véritable coup de mou, jusqu’au moment le plus ridicule où la femme de cette famille qui l’a recueilli en vient à embrasser Tom comme si c’était le héros de la guerre sauf que personnellement, pour moi le héros actuel de cette guerre n’est autre que Pope. C’est lui qui a vraiment fait évoluer l’histoire, personne d’autre.

Note : 3/10. En bref, j’en ai marre que Falling Skies ce soit Mason par ci, Mason par là, surtout quand c’est pour parler de ses états d’âme inintéressants au possible. Rien n’avance ici, tout stagne.

Commenter cet article