Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Halt and Catch Fire. Saison 2. Episode 10.

3 Août 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Halt and Catch Fire

Critiques Séries : Halt and Catch Fire. Saison 2. Episode 10.

Halt and Catch Fire // Saison 2. Episode 10. Heaven is a Place.
SEASON FINALE


Le constat final de cette saison est que personne ne changera jamais vraiment. Joe MacMillan a trouvé une occasion de se faire de l’argent, de créer un business et il a saisi cette opportunité. Ce que j’ai bien aimé avec cette histoire c’est la façon dont Halt and Catch Fire navigue au fil des créations : celle de l’ordinateur portable compact, celle de l’ordinateur qui nous parle (Apple 2), celle de la révolution de l’Internet et maintenant de la création des anti-virus et accessoirement des virus. Tout cela va assez vite mais justement, « Heaven is a Place » est un épisode qui donne de la pertinence à cette vision là des choses. Le récit est profond alors que l’histoire est simpliste. La découverte de cet article par Gordon à la fin de l’épisode dans Computer Magazine est forcément une occasion de rappeler que Joe ne changera pas. Tout s’achève d’ailleurs sur ce qui semble être pour lui le début d’un empire. La caméra qui le regarde de dos devant sa baie vitrée est une scène parfaite. Elle est empruntée d’un véritable sens de la mise en scène. Elle me rappelle un peu la scène finale de la saison 6 de Mad Men (si mes souvenirs sont bons) sauf qu’ici il n’y a qu’une seule personne et que la caméra va se tourner aussi sur son visage histoire de voir ce sourire machiavélique, disant : J’ai gagné.

Sauf que si Joe a gagné cette bataille, je suis persuadé qu’il n’a pas gagné la guerre. Gordon reprend la place qu’il méritait dans cet épisode. J’aime beaucoup ce que Halt and Catch Fire fait de Gordon ici, c’est quelque chose de très étrange comme sentiment d’ailleurs. Gordon va sauver son mariage à sa façon, tout cela avec Mutiny. J’ai bien aimé la confrontation avec Donna sur le fait que cette dernière a tenté d’en savoir plus sur ses sessions. Cet épisode prépare donc l’arrivée de Mutiny en Californie. C’est une occasion de faire quelque chose de complètement différent pendant que Joe fait plus ou moins la même chose, se retrouvant à l’issue de la saison lui aussi en Californie mais avec un tout autre business : MacMillan Utility. Il est seul dans ces superbes locaux. La vue de San Francisco est une belle vue, permettant aussi de rapatrier tout le monde dans le bassin technologique américaine : la Californie (Cupertino, Silicon Valley, etc.). Au fond, cet épisode sert surtout à faire de la mise en place pour une hypothétique saison 3 (et AMC n’a toujours pas annoncé le renouvellement de la série, ce qui n’est pas nécessairement un très bon signe, surtout avec la quantité de nouveautés qui arrivent très prochainement dans leur grille).

Mais peu importe, cet épisode est tourné vers le futur dans sa seconde partie. La première partie gère surtout les conséquences de ce qui s’est passé dans l’avant dernier épisode : la fin de WestNet et le début d’une nouvelle aventure pour Mutiny. Les efforts de Cameron et Donna pour garder Mutiny hors de l’eau ont donc enfin payé, tout cela avec l’aide de Gordon bien évidemment. Mais ce dernier et accessoirement Joe tentent de trouver où est-ce qu’ils vont, dans quelle direction, est-ce qu’ils ont encore une place dans cette histoire ? C’est ce que veut nous dire la série à ce moment précis et je dois avouer que j’aime beaucoup. Kerry Bishé, aka Donna dans Halt and Catch Fire est l’un de mes personnages préférés ici. Rien à redire, la série parvient à faire des choses intelligentes avec ce qu’elle a et ses personnages. Ce n’était pas gagné au départ même si l’an dernier les scénaristes avaient réussi à conclure la saison et à faire quelque chose d’assez intelligent autour d’eux. J’aime bien aussi le fait que Joe tente de faire avec Gordon quelque chose mais que ce dernier soit aussi têtu. La façon dont Joe débarque et raconte sa petite histoire autour de l’anti-virus change clairement la donne. Finalement, dans une saison 2 bien plus intéressante que la première et surtout mieux construite, Halt and Catch Fire a su surprendre jusqu’au bout. En espérant un renouvellement….

Note : 8/10. En bref, fin de saison réussie.

Commenter cet article