Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Kevin from Work. Saison 1. Pilot.

7 Août 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Kevin From Work

Critiques Séries : Kevin from Work. Saison 1. Pilot.

Kevin from Work // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Nouvelle comédie de ABC Family, Kevin from Work est très différente de ce qu’ils ont pour habitude de faire. C’est d’ailleurs assez étrange car je suis persuadé que cela aurait très bien pu être une comédie comme ils en font depuis quelques années maintenant. Produite par McG (Charlie’s Angels) dont il a réalisé ce premier épisode et créée par Barbie Adler (Arrested Development), Kevin from Work a tout de la comédie différente de ses pairs (sur la chaîne). C’est rafraîchissant de voir une chaîne tenter de nouvelles expériences en espérant toujours que celles-ci soient réussies. J’ai envie de faire confiance à cette comédie légère douce-amère qui ne prend pas la tête aux téléspectateurs et qui veut simplement nous raconter une histoire, celle de Kevin. La base de cette série est assez cocasse en elle-même. Vous imaginez dire à votre collègue de bureau au travers d’une lettre que vous l’aimez plus que tout car vous pensez que vous allez partir loin ? Le souci c’est que quand ces plans tombent à l’eau, on doit revenir travailler avec cette collègue et les choses ne sont peut-être pas aussi simples que l’on aurait probablement pu le souhaiter. Mais pour le téléspectateur, c’est un début assez simple qui fonctionne très bien grâce à la belle énergie qui se dégage du casting.

Après avoir accepté un travail à l'étranger, Kevin déclare sa flamme à Audrey dans une lettre, en pensant qu'il ne la reverra jamais. Lorsque ses plans tombent à l'eau, il doit revenir travailler dans la boîte alors que ses sentiments ne sont plus secrets.

Je n’ai pas eu l’impression de voir un film novateur ou un film qui sort du lot. On en est très loin mais ce n’est pas vraiment un problème alors que le scénario cherche justement à nous offrir quelque chose de simple comme bonjour. C’est presque le défaut de Kevin from Work, de ne pas sortir véritablement de ses gons. La série sort du lot c’est certain, mais elle ne sort peut-être pas suffisamment du lot. Barbie Adler a travaillé sur Arrested Development alors les personnages dysfonctionnels, elle sait très bien ce que c’est et elle les utilise d’ailleurs ici à sa façon. J’aime bien la manière dont la révélation de Kevin apparaît à Audrey et comment cela va avoir des conséquences sur son boulot. Cela m’amuse sans pour autant me faire rire à gorge déployée. C’est un peu le dilemme que j’ai eu avec ce premier épisode. Pour moi ce n’est pas vraiment une comédie au sens premier du terme. C’est plus une comédie romantique avec un twist comique pour ouvrir les hostilités. Car oui, la base de la série est cocasse. La suite, beaucoup plus tendre et douce-amère. C’est une façon de traiter la comédie romantique sous un angle différent, plus dramatique, sortant encore une fois de ce que ABC Family a pour habitude de faire.

Ici, pas de rires enregistrés (ou en public), pas de blagues potaches sur des frères qui s’occupent d’un bébé, une ancienne sorcière ou encore une jeune cuisinière qui fait des bêtises. Non, Kevin from Work est plus proche de ce que l’on voit dans le cinéma indépendant, dans ces comédies romantiques très douce-amère, tirant souvent vers le drame plus que la comédie. Car on a envie d’avoir de la peine pour Kevin tout au long de ce qui lui arrive dans ce premier épisode. Ce n’est pas facile et je suis persuadé que cela nous arriverait à nous, on n’aurait qu’une seule envie : fuir. Sauf que Kevin ne peut pas (ce serait trop facile). Finalement, ce premier épisode de Kevin from Work donne clairement envie de voir la suite de l’histoire. Il y a un peu plus à découvrir que tout ce que l’on peut voir en surface ici et c’est une excellente nouvelle. La créatrice de la série a tenté de donner à ABC Family, à la fois une comédie différente, mais aussi une comédie qui s’inscrit parfaitement dans ce qu’ils savent faire. Et c’est une excellente nouvelle, on ne pouvait pas demander mieux de la part de celle-ci.

Note : 6/10. En bref, sans être la plus originale de tout, Kevin from Work est une agréable surprise.

Commenter cet article