Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Masters of Sex. Saison 3. Episode 3.

2 Août 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Masters of Sex

Critiques Séries : Masters of Sex. Saison 3. Episode 3.

Masters of Sex // Saison 3. Episode 3. The Excitement of Release.


Cet épisode est l’occasion de dire pourquoi cette étude était importante, ce que les deux premiers épisodes ont échoué à faire. Mais d’après une interview de Michelle Ashford, cet épisode est celui qui aurait dû débuter la saison 3 et c’est bien évidemment un meilleur début de saison que les deux premiers qui pour moi étaient une façon de s’égarer et de faire durer un peu plus le plaisir (sans que cela soit plaisant). Tout ce que l’on attend depuis le début c’est la sortie de Human Sexual Response. Afin de souligner l’importance du livre, la série nous offre tout un tas de sous intrigues : l’adolescent curieux, le couple qui s’ennui, le vieille homme caché, etc. Ces histoires permettent justement d’offrir une réponse sur l’importance de ce livre en apportant solutions (pour le couple), des informations sur la dangerosité des choses (pour l’adolescence) mais aussi des réponses pour le plus vieux de tous. La série fait ici les choses à sa façon, offrant forcément de quoi réfléchir au travers de ces différents points de vue. J’aime bien l’histoire de Tessa par exemple qui permet aussi de voir que les conséquences ne sont pas forcément les meilleures. Mais c’était tout l’intérêt de la sortie de ce livre non ? Les enfants dans la série sont les personnages les plus intéressants cette année comme quoi…

On est loin de voir Bill et Virginia comme les héros de cette saison. Ils ont écrit le livre qui va révolutionner la sexualité et la vision qu’en ont les américains, mais ils ne sont pas ici les héros. En tout cas, cet épisode ne cherche pas à en faire les héros. Le but est de gérer les conséquences de la sortie de ce livre et l’influence que cela peut avoir sur les autres. Tessa est peut-être le personnage le plus intéressant cette année car justement, la série l’exploite de façon judicieuse. Les deux premiers épisodes cherchaient déjà à donner aux adolescents de la série une vraie place tout en parlant de familles différentes. L’autre réussite de cet épisode au delà du personnage de Tessa, c’est le retour bienvenu de Scully (incarné par Beau Bridges), toujours dans le placard - enfin, pas totalement non plus -, maintenant divorcé de Margaret et qui entretient une relation hétérosexuelle avec sa voisine Judith. L’histoire de Scully est nécessaire pour la série car elle parle aussi de l’un des effets de la sexualité aux Etats-Unis. Si Bill a toujours défendu Scully, ce dernier a énormément de mal à assumer son homosexualité (et ce que l’on pouvait plus communément appeler à cette époque des pulsions). Cette histoire permet de rappeler à quel point le livre sera important, à quel point il va changer la vision des choses là aussi.

Et peut-être aider Scully à vivre plus épanoui. Car Human Sexual Response n’est pas un livre mécanique mais une vraie étude sur le sexe et les relations que les hommes et les femmes (et les hommes et les hommes vu que dans la première saison Bill a tenté là aussi l’expérience) ont comme conséquences. Cet épisode est également l’occasion de rappeler des personnages familiers à Masters of Sex tout en introduisant de nouvelles têtes comme celle de Josh Charles (The Good Wife). Le départ de cet acteur de sa précédente série a fait du bruit et son arrivée ici pas vraiment. Pourtant, Josh Charles est très bon dans le rôle de cet homme qui cherche à comment utiliser le sexe pour vendre du parfum. Mais au delà de cette apparition, je crois que la plus intéressante est celle de Hugh Hefner connu pour être le fondateur et propriétaire du magazine de charme Playboy. Son introduction dans l’univers de Masters of Sex est vraiment aussi étrange que fascinante. C’est encore une fois une façon de parler des symboles sexuels et de ce qu’ils vont apprendre de la sortie  de ce livre. Mais il reste aussi quelques défauts et le premier est Libby. Je n’arrive pas à entrer dans son histoire cette année et encore moins avec cet épisode qui a tellement de meilleures choses à nous offrir en parallèle. Comme quoi.

C’est bien là que je trouve qu’il y a des problèmes dans Masters of Sex. La série a beau faire des efforts, elle retourne aussi à certains de ses défauts. Mais j’ai envie d’être indulgent cette semaine car cet épisode a touché à tous les bons points de la série tout en ajoutant une bonne dose de surprises. Masters et Johnson abordent cette année avec l’envie d’entrer dans un nouveau monde mais ce nouveau monde ne va pas aller dans ses dangers comme le souligne l’histoire de Tessa. Après cet épisode je suis bien plus intrigué que jamais à l’idée de découvrir la suite.

Note : 8.5/10. En bref, il était temps que Masters of Sex réussisse à m’intéresser.

Commenter cet article