Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Mr. Robinson. Saison 1. Pilot.

6 Août 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Mr Robinson

Critiques Séries : Mr. Robinson. Saison 1. Pilot.

Mr. Robinson // Saison 1. Episode 1. Pilot.


NBC a persisté. Elle ne voulait probablement pas laisser Craig Robinson partir sur une autre chaîne après The Office et elle lui a donc offert la possibilité d’être la star d’une nouvelle comédie. Sauf que cette dite comédie a mis énormément de temps à voir le jour, après plusieurs changements de casting, une réécriture de certains moments, le pilote a été retourné, etc. En somme, ce n’est jamais bon signe, surtout quand le résultat final est celui-ci… Créée Par Owen Ellickson (The Office, Un gars du Queens), Mr. Robinson aurait pu être en avance sur son temps alors que les séries afro-américaines semblent être devenue la nouvelle coqueluche des téléspectateurs américains. Résultat, Mr. Robinson arrive un peu en retard et le résulta n’est pas très glorieux. Craig Robinson méritait bien une série à son nom (enfin, surtout dont il serait la star). Je n’ai jamais été son plus grand fan dans The Office, mais dans une comédie familiale en père de famille, il ne peut pas être moins bon que Anthony Anderson (Black-ish). Sauf que Mr. Robinson raconte quelque chose de complètement différent et ce premier épisode est tout ce que je n’avais malheureusement pas envie de voir dans une comédie cet été. Cela manque d’humour, l’histoire n’a aucun intérêt et le tout est presque un échec.

Un musicien talentueux mais torturé doit se faire à sa nouvelle vie de professeur de musique dans une école primaire, entre ses collègues pas toujours bien intentionnés et les tentations que représentent les mamans célibataires...

Laissée entre les mains de Mark et Robb Cullen, scénaristes du film Cops (avec Bruce Willis), Mr. Robinson aurait dû être complètement différente alors qu’au départ Craig Robinson et Greg Daniels étaient producteurs exécutifs. Le résultat c’est que les frères Cullen ont saccagé le besoin de l’acteur de se faire un nom en dehors de The Office et l’on n’a qu’une seule envie, revenir à ce qu’il pouvait faire auparavant. NBC a déjà diffusé deux épisodes. Si le premier épisode n’est pas très bon, le second est tout aussi décevant. L’idée de base aurait dû être complètement différente, ne pas partir de cet angle de musicos qui n’a pas vraiment d’intérêt. On se retrouve pourtant avec un casting assez solide, entre Brandon T. Jackson (déjà vu dans Deadbeat) ou encore Meagan Good qui pour une fois colle plutôt bien à la médiocrité d’un univers même si elle n’a pas vraiment la chance de briller, engoncée au milieu d’un rôle sans grand intérêt et d’une histoire qui manque cruellement de surprises. Sans compter que Craig Robinson (oui, c’est aussi le nom du personnage que Craig Robinson incarne, facile), musicien talentueux est aussi un professeur d’anglais peu conventionnel (et accessoirement, inintéressant au possible).

Dès que la série tente un gag, celui-ci tombe presque à plat car le scénario ne sait juste pas quoi en faire. C’est vraiment dommage, moi qui aurait justement apprécié voir quelque chose de complètement différent, plus proche de Rock Academy que de cette pseudo comédie qui tente de mélanger les choses. On a alors de la référence (certainement l’héritage Greg Daniels et Craig Robinson du pilote original), de la comédie romancée (mais balourde), de la comédie afro-américaine qui abuse un peu trop des coutumes du genre (cela fait bien longtemps que les comédies afro-américaines n’ont plus besoin d’être aussi clichées que ça). Finalement, Mr. Robinson est donc une grande déception bercée d’une désillusion. Je ne m’attendais pas à voir la série de l’année mais une comédie qui aurait pu faire l’effort d’avoir envie de passer l’été. Sauf que c’est ici tout le contraire. Tout est sabordé comme si le but était de couler une série avant même qu’elle n’ait commencé. NBC n’est plus la chaîne qui sait faire des comédies et c’est bien dommage. Mr. Robinson démontre surtout que le potentiel comique de Craig Robinson est en train de partir en fumée, tout cela à cause d’une idée saugrenue.

Note : 2/10. En bref, dommage.

Commenter cet article