Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Mr. Robot. Saison 1. Episodes 8 et 9.

21 Août 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Mr Robot

Critiques Séries : Mr. Robot. Saison 1. Episodes 8 et 9.

Mr. Robot // Saison 1. Episodes 8 et 9. eps1.7wh1ter0se.m4v / eps1.8m1rr0r1ng.qt.


L’une des plus belles choses que Mr. Robot ait réussi à faire c’est à nous faire penser à son héros. Depuis le début, nous sommes plus ou moins dans les pensées d’Elliott et c’est aussi ce qui donne chaque semaine envie au téléspectateur de revenir suivre les aventures de ces personnages. Ces deux épisodes sont très intéressants car ils font progressivement avancer la narration de la saison de façon drastique. Avec l’épisode 1.08 par exemple alors que l’on nous balance à l’issue de celui-ci des révélations comme des bombes : Mr. Robot est finalement le père d’Elliott et Darlene est sa soeur. Ces deux révélations sont assez étonnantes mais d’un autre côté collent un peu mieux avec la série que mon idée farfelue que Mr. Robot était une sorte de Fight Club 2.0. Dans l’idée, ma réflexion n’était pas vaine. On retrouve énormément de Fight Club dans Mr. Robot : cette société que l’on a envie de détruire, le héros et sa voix off, le potentiel dédoublement de la personnalité, etc. Tout cela participe au fait que l’on pourrait avoir envie de croire que Mr. Robot est un peu Fight Club (mais on va revenir là dessus un peu plus tard). Ce n’est qu’une partie des révélations que Mr. Robot va faire puisque dans l’épisode 1.09, nous allons découvrir que Mr. Robot est en fait… Elliott.

J’avais donc raison depuis le début. On veut nous faire croire à un moment que Edward, le père d’Elliott, est toujours en vie (à la fin de l’épisode 1.08) mais rapidement, on se rend compte dans l’épisode 1.09 que ce n’est pas du tout le cas. Mr. Robot c’est Elliott et c’est justement ce qu’il y a de plus intéressant dans cette façon de jouer avec le téléspectateur et ce qu’il peut insinuer face aux évènements. J’aime beaucoup la façon dont les deux épisodes nous conduisent à cette révélation, à la fois du point de vue de Darlene qui annonce à Elliott qu’elle est sa soeur lors d’une scène assez touchante (à la fin de l’épisode 1.08) mais également d’Elliott qui prend petit à petit conscience de quelque chose. Le dédoublement de la personnalité de son héros et la façon dont ce monde est en train de tomber me rappelle donc énormément Flight Club. Je n’ai de cesse de faire référence au film de David Fincher mais ce n’est pas une référence si vaine que ça. Petit à petit, tout se recoupe. Au delà des problèmes familiaux qui prennent une partie assez importante de ces deux épisodes, c’est aussi deux épisodes qui vont petit à petit permettre à Elliott de se rendre compte du monde qui l’entoure. Je me demande ce que le dernier épisode de la saison nous réserve mais sincèrement, c’est vraiment brillant dans ces deux épisodes.

A côté de ça, Elliott et fsociety préparent les derniers morceaux de leur plan afin de détruire Evil Corp dans l’épisode 1.08. Mais pour ce faire, ils vont avoir besoin de Dark Army. La victoire d’Elliott dans cet épisode est assez étonnante et permet aussi à Mr. Robot de rappeler que la série ne pouvait pas tout détruire d’un seul coup. fsociety c’est un peu le Fight Club (dans un sens). Quoi qu’il en soit, la victoire d’Elliott, sa volonté de sauver le monde d’une société qui semble vouloir le mal des autres c’est quelque chose que je ne m’attendais pas nécessairement à voir dans l’épisode 1.08. Mais l’épisode 1.09 gère à merveille les conséquences, surtout sur Tyrell qui est confronté à des conséquences dans sa vie privée mais aussi à Evil Corp. Dans sa vie privée, les conséquences sont terribles mais tout cela va de pair avec le faire qu’il va être tout bonnement et simplement viré d’Exil Corp. La façon dont il est jeté de la société qu’il a chéri depuis le début est aussi une sorte de métaphore, celle de la société qui créé le sentiment d’appartenance et nous enlève ce à quoi on s’est attaché en un rien de temps sans que l’on ne puisse faire quoi que ce soit. Car Tyrell ne peut rien faire. Le face à face entre ce dernier et Elliott à la fin de l’épisode 1.09 est assez brillant, prouvant à la fois que les deux acteurs sont excellents mais aussi que chacun a une vision différente des choses.

D’un côté, Elliott semble plus serein alors qu’il dit avoir voulu sauver le monde mais Tyrell ne se sent pas vraiment plus serein, alors qu’il enfile ses gants en latex et annonce à Elliott qu’il a étranglé une femme jusqu’à ce que mort s’en suive. La série dévoile petit à petit les questions qu’elle a posé tout au long de la saison et c’est pour cela que j’aime cette série, car elle peut très bien nous surprendre et nous prendre de court sans que l’on ne s’en rende compte. Notamment avec l’intrigue de la Dark Army par exemple, tout cela avec un D.B. Wong bienvenu quoi qu’un peu surfait dans l’idée. Le hack de Allsafe, le chantage d’Ollie, etc. tout est donc une question de stratégie et la stratégie est aussi quelque chose que Mr. Robot maîtrise à sa façon. Si cet épisode fait les choses que l’on attendait du point de vue de la victoire de notre groupe, la série choisi aussi de tout balancer à la fin de l’épisode et de nous offrir une fin d’épisode suffisamment surprenante pour que l’on ait envie d’enchaîner avec l’épisode suivant. Cela tombe bien, j’avais l’épisode suivant sous la main. Tyrell est aussi intéressant dans l’épisode 1.08 alors qu’il semble se rendre compte qu’il n’a peut-être pas suffisamment lu entre les lignes et qu’il s’est peut-être fait berner. Il est en train d’ouvrir petit à petit les yeux sur ce qui se passe et il était temps.

Je me demande si les conséquences ne vont pas être que Tyrell rejoigne l’équipe d’Elliott ce qui dans un sens pourrait avoir du sens comme tout l’inverse. Car l’on sait aussi très bien que Tyrell est quelqu’un de très volatile, capable de rejoindre un camp simplement car il pourrait être plus fort que l’autre. Il a besoin de gagner encore et encore. Au fond, on se rend compte avec ces deux épisodes que l’on a été bien cerné tout au long de la saison et Mr. Robot est petit à petit en train de se redéfinir dans ces trois derniers épisodes. On ne sait jamais à quoi s’attendre avec cette série et c’est justement ça qui est le plus intéressant. C’est revigorant de voir une série qui sait rester originale en toutes circonstances. La série s’offre avec l’épisode 1.09 une sorte de miroir de la vie de son héros, à sa façon, toujours avec la même vision narrative et toujours avec autant de révélations qui viennent nous surprendre. Mr. Robot n’est pas bête et le prochain épisode, qui sera aussi le dernier de la saison, aura le lourd tribu de faire mieux que tout ça… pas facile. Mais étant donné que l’on ne sait pas dans quelle direction peut aller Mr. Robot, tout est possible et l’on ne peut donc être que surpris.

P.S : Ca fait bizarre de voir Randy Harrison avoir autant grandi et je ne me souvenais pas de son apparition dans l’épisode 1.03.

Note : 10/10. En bref, deux brillants épisodes.

Commenter cet article

jcb 03/09/2015 14:24

Depuis le 1er épisode j'avais compris que le personnage de Mr Robot était une création de Eliott, je ne serais pas surpris d'apprendre qu'un autre personnage " Tyrell Wellick " fasse partie des membres de ses personnalités fractionnées. Je trouve que le personnage " Tyrell Wellick " est un plagiat du personnage principal de " american psycho "

delromainzika 05/09/2015 13:57

Théorie intéressante qui pourrait avoir son sens là aussi

MrRobot 21/08/2015 19:05

Salut, excellent article, j'adore cette série autant que toi!

Je voudrais savoir, maintenant qu'on sait que Mr Robot est enfait Elliot, comment tu intérprètes les scènes où l'on voyait Mr Robot (Edward pour le coup) sans voir Elliot? J'ai deux exemples, celui où Edward est dans la voiture avec Tyrell et qu'ils discutent tous les deux, et celui ou il est avec l'autre membre de fsocity (quand il lui prend son arme et lui dit qu'il est encore plus fou que lui, et qu'il doit finir le plan avec eux car il l'avait promis). Ce serait donc Elliot qui était là dans ces passages? Ca n'aurait pas enormement de sens non plus.. Merci de m'éclairer si tu as une idée sur la réponse, où de me donner ton point de vue si tu n'es sais pas plus que moi.

Merci

delromainzika 23/08/2015 19:35

Je pense que dans ces scènes c'est Elliott et pour imaginer le fait qu'il se fait passer pour Mr Robot à ce moment là, on le voit sous les traits de son père. Comme dans Fight Club