Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Power. Saison 2. Episode 7.

12 Août 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Power

Critiques Séries : Power. Saison 2. Episode 7.

Power // Saison 2. Episode 7. You’re Not the Man.


Lors de son lancement, je n’aurais jamais imaginé que Power puisse être une série aussi intéressante qu’elle ne l’est actuellement. La première saison était assez bonne mais pas brillante. C’est avec cette seconde saison que les choses ont énormément changé (et en bien). Ce que j’ai adoré dans cet épisode et qui en fait l’un de mes préférés de la saison, c’est la façon dont le personnage de Tasha efface tous les autres. Au début de la saison, Tasha était effacée, dans l’ombre des autres, mais toujours avec la bonne réplique qui traine histoire de rappeler qu’elle n’est pas là pour enfiler des perles. Accessoirement, c’est aussi le personnage qui a les plus belles scènes de sexe de la série. Cet épisode délivre d’ailleurs deux scènes de sexe assez intéressantes, une avec Shawn et Tasha, mais également une entre Angela et Ghost, très sensuelle qui permet de nous mettre en conditions dès le début de l’épisode. Mais pour revenir sur Tasha, cette dernière est maligne et elle sait très bien ce qu’il faut faire pour manipuler tout le monde. A commencer par Tommy avec qui elle a une relation que j’ai souvent du mal à définir. Il n’y a aucune tension sexuelle entre ces deux personnages et pourtant, il y a un truc qui colle toujours très bien. Tout au long de l’épisode, le jeu qui se joue entre ces deux personnages va les confronter à Ghost.

Dans un premier temps Tommy qui va être suffisamment intelligent pour dire à Ghost de ne pas divorcer Tasha sinon elle pourra témoigner contre lui et Tasha qui va faire face à Ghost par rapport à cette même histoire à la fin de l’épisode. Angela a beau être maligne, elle a un adversaire de taille face à elle. Le fait qu’elle sache qui est véritablement celui qu’elle aime, Ghost, permet aussi de l’aider à le faire tomber à sa façon. C’est probablement pour ça qu’elle joue énormément avec l’affect. Elle tente de le toucher à la fin de l’épisode, de le troubler dans sa propre condition. Il n’y a rien de violent à proprement parler (il faut dire que l’épisode précédent avait fait fort sur le sujet) dans cet épisode histoire de se concentrer sur le jeu de chat et de la souris qui se joue entre tous les protagonistes. S’il y a des personnages qui sont plus ou moins hors de danger, j’aime bien la confrontation entre Holly et Angela à la fin de l’épisode qui permet là aussi de faire évoluer un peu plus l’histoire. C’est un retournement de situation nécessaire qui va là aussi nous permettre d’aller dans une direction complètement différente. Angela reste une femme forte, comme toutes les femmes de cette série. Elles veulent être là pour leurs hommes et les sortir de sales situations. Tasha était comme ça pour Ghost au départ et au fond, elle a bien raison de prendre aussi son indépendance.

Tasha est le personnage qui a le plus évolué au fil des épisodes et cette année, elle est clairement devenue celle que j’avais envie de voir, cette femme au caractère bien trempé qui est capable de dire ce qu’elle pense sans problème, surtout quand elle est touchée dans son estime. Ghost et Angela ont cependant une relation très complexe dans le sens où malgré toute l’animosité qu’il peut y avoir et le fait que l’une veut faire tomber l’autre pendant que l’autre tente de sauver ses fesses, ils continuent de coucher ensemble. C’est assez dingue. Et de ce fait, cela rend forcément encore plus difficile la séparation à venir. Angela a tout à perdre dans cette histoire, sa carrière, son estime d’elle-même, tout. Ghost n’a pas autant de choses à perdre qu’elle c’est pour cela qu’elle ne peut pas faire les choses de façon complètement ridicule. Angela a beau avoir réussi à cloner le portable de son homme, Ghost reste intelligent. Elle sait aussi très bien que tous les associés de Ghost tentent de faire en sorte qu’elle ne trouve rien et surtout, qu’elle garde sa bouche bien fermée (ce qui rend le truc un peu plus difficile c’est le fait que Ghost aime Angela et l’éliminer ne peut donc pas vraiment entrer en ligne de compte). Enfin, Tasha est aussi maligne car elle sait très bien manipuler les hommes comme le prouve très bien ce qu’elle fait à la fin de cet épisode avec Tommy.

Elle est capable de l’emmener dans un bar et pour s’en dépatouiller, elle lui trouve deux jeunes filles qui ont envie de passer un bon moment (et surtout de se cocaïner gratuitement pendant une partie de jambes en l’air). La scène de sexe est assez étrange mais une fois de plus, elle est presque classe. Il n’y a rien de vulgaire dans les scènes de sexe dans Power. On est très loin du sexe dans Spartacus si l’on prend une autre série de la chaîne et plus proche de ce que Outlander peut aussi faire en matières de scènes de sexe bien plus intéressantes.

Note : 10/10. En bref, un sans faute.

Commenter cet article