Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Royal Pains. Saison 7. Episode 8.

9 Août 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Royal Pains

Critiques Séries : Royal Pains. Saison 7. Episode 8.

Royal Pains // Saison 7. Episode 8. Lending a Shoulder.
SEASON FINALE


Royal Pains est déjà renouvelée pour une saison 8 depuis l’an dernier et c’est une excellente nouvelle étant donné que les scénaristes ont su se renouveler cette année. « Lending a Shoulder » est un dernier épisode qui tente de complètement changer la dynamique de la série, notamment du point de vue de Divya. Après avoir fait un choix dans l’épisode précédent, Divya ont donc enfin avoué les sentiments qu’ils ont pour l’un et pour l’autre. Si ce n’était que ça, ce serait peu mais Royal Pains va plus loin puisque Raj a aussi fait sa demande en mariage. C’était mignon comme tout et cet épisode permet de conclure l’histoire de Divya de façon assez intelligente. Si l’on retrouve le personnage l’année prochaine, j’aimerais bien que cela ne soit que pour son mariage car il n’y a rien de mieux à offrir par la suite. Divya a perdu quelqu’un qu’elle aimait vraiment mais elle a aussi appris à vivre le moment présent. Pour un personnage qui n’a jamais vraiment évolué ces dernières années et qui est donc resté dans son coin, je trouve que cet épisode et accessoirement le précédent font un joli travail pour justement faire évoluer les personnages. C’est efficace et même au delà de ça, j’ai trouvé que cela avait du sens. Si Raj et Divya peuvent être heureux, c’est aussi les choix professionnels de Divya qui sont intéressants à suivre.

Elle pense notamment à quitter HankMed afin de faire d’autres choses car elle a des propositions. On pourrait croire qu’elle n’a rien d’autre que ça et pourtant… Dans une saison qui a énormément créé d’enjeux nouveaux autour des personnages. On est sorti pas mal des Hamptons avec l’arrivée de nouveaux lieux et notamment des bureaux dans lesquels travaillent Evan. C’est une occasion de renouveler l’air d’une série qui avait un peu trop tourné dans le même sens. Cette année est celle de la fraîcheur et pas seulement du point de vue d’Evan ou encore Divya et Raj. C’est aussi Evan et Paige. Ils réalisent cette semaine que parfois aller de l’avant veut aussi aussi faire un pas en arrière et analyser la situation. C’était un peu prévisible la façon dont l’histoire évolue mais cela ne veut pas pour autant dire que c’est fait de la mauvaise façon. Je trouve que cette partie de la saison est tout de même dramatique car ces deux là tentent et finalement se heurte à nouveau à un nouvel échec. Je ne sais pas nécessairement comment la série compte faire évoluer toute son histoire par la suite mais sincèrement, pour le moment ce n’est pas si mal. Je pense aussi à Hank qui a le droit à son passé qui doit revenir le hanter.

C’est quelque chose que l’on a l’impression de voir encore et encore dans cette série mine de rien (et ce n’est pas si bête que ça d’ailleurs). Du coup, cet épisode est une occasion en or de revenir sur certains aspects intéressants de la série, notamment dans le passé de Hank. Ce n’est pas si bête que ça de fouiller. Cet épisode est donc plein d’espoir pour la suite même si tout au long de la saison les personnages ont connu des obstacles. Cela ne peut que leur permettre de grandir à leur façon. J’ai été déçu de voir que l’histoire de Jeremiah n’a jamais vraiment pris racine. La série avait besoin de faire un peu plus avec cette histoire. Dans le dernier épisode (et même dans la saison en générale), j’ai l’impression qu’ils ont surtout faire de la mise en place pour la suite et rien de plus. Hank et Evan vont avoir du pain sur la planche l’année prochaine. Je me demande comment ils comptent les faire évoluer dans la nouvelle phase de leurs vies mais bon, j’ai presque envie de faire confiance aux scénaristes qui cette année ne m’ont pas déçu. Ils savent pertinemment que c’est maintenant ou jamais qu’ils doivent redonner aux personnages un peu de folie histoire de nous dire que l’on n’a pas perdu notre temps. Ce serait tout de même bête. Non ?

Note : 6/10. En bref, fin de saison réussie.

Commenter cet article