Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Teen Wolf. Saison 5. Episode 7.

4 Août 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Teen Wolf

Critiques Séries : Teen Wolf. Saison 5. Episode 7.

Teen Wolf // Saison 5. Episode 7. Strange Frequencies.


« Strange Frequencies » porte presque bien son nom alors que cet épisode est assez bizarre. Il est bizarre dans sa construction alors que l’histoire des Dread Doctors commence à prendre la place qu’elle mérite dans la saison. Il fallait bien que Teen Wolf abandonne une partie de ses intrigues secondaires afin de se concentrer sur les Dread Doctors et venir à bout de cette histoire dans la première partie de la saison. Pour faire évoluer certains personnages, la série nous offre quelques scènes étranges (comme entre Stiles et Theo par exemple) qui n’ont pas nécessairement de place à ce moment là de l’épisode. Structurellement parlant, Teen Wolf nous offre ici l’un de ses épisodes les plus étrange. Il peut être très bon mais aussi me donner l’impression que finalement rien ne colle vraiment. La narration éparpille tellement les personnages et leur façon de voir les choses que j’ai du mal à voir où est-ce que l’on va. Cet épisode n’est pas raté, mais il a tous les problèmes de la série cette année rassemblés dans un seul et même épisode. C’est un mélange de tout un tas de choses qui ont presque du mal à décoller par moment car l’on passe d’une scène à l’autre sans que l’enchaînement soit véritablement logique. On passe donc d’une scène entre Theo et Stiles dans la voiture à une scène entre papa Stiles et maman Lydia qui commencent à faire des rapprochements, sans parler de Liam et Hayden et leur scène touchante devant un miroir des vestiaires, etc.

L’histoire de Liam et Hayden est tout de même l’une des plus nulles de la saison. Il n’y a rien d’intéressant là dedans et la série persiste et signe. Mais à côté de ça, il y a aussi de très belles scènes qui visuellement rappellent que Teen Wolf sait aussi s’y prendre et manier les éléments fantastiques qu’elle a sous la main : une scène mère / fille assez efficace en termes d’action. Elle n’apporte rien d’un point de vue narratif à la saison (en tout cas, pas vraiment comme on pourrait l’entendre). Ensuite, l’épisode démontre par la suite à quel point il joue entre les lignes. Il y a une réalité et celle des Dread Doctors. On se perd par moment entre ce qui est la réalité et ce qui ne l’est pas du tout. Du coup, au delà des scènes ridicules entre Liam et Hayden, qui ressemblent à un mauvais Direct to DVD de je ne sais quelle catégorie, je préfère largement ce qui se passe entre Theo et Stiles. Les deux personnages ont une vraie alchimie que la série exploite à sa façon jusqu’à tout balancer d’un coup d’un seul à la fin de l’épisode. Je me suis demandé vraiment ce qui s’est passé à la fin de cet épisode alors que toutes les intrigues, tous les morts, au lycée sont véritablement étranges.

Bien entendu, tout cela va se régler quelques minutes plus tard une fois que tut le monde aura repris conscience : que Scott n’a pas été tué, que Stiles est toujours en vie, que Hayden et Liam sont retenus par les Dread Doctors, etc. Ces personnages introduits cette année sont tout de même sacrément étranges et très loin de ce que j’avais imaginé au départ. Beaucoup de choses se passent dans cet épisode et une fois que tout est terminé, on se demande vraiment ce que cet épisode représente. Cela ne veut pas nécessairement dire que Teen Wolf a délivré un mauvais épisode mais uniquement qu’il est un peu trop confus. Il part dans tellement de sens différents. Le casting de la série est suffisamment large pour perdre le téléspectateur dans tout ce qu’il raconte, surtout quand les personnages se retrouvent en duo comme ici. Je me demande donc comment la saison va bien pouvoir évoluer par la suite, surtout avec le cliffangher de fin qui est tout aussi étrange et connu que le reste de l’épisode. J’ai bien aimé visuellement ce qu’ils font, mais aussi tout le reste. J’attends maintenant de voir la suite de la série afin de voir si finalement tout ce qu’elle fait est ridicule ou bien si elle a véritablement un but que seul les scénaristes semblent avoir compris. Il ne reste que 3 épisodes avant la fin de la première partie de la saison, il va falloir accélérer.

Note : 6/10. En bref, un épisode extrêmement dense et confus.

Commenter cet article

4evaheroesf 04/08/2015 20:12

Points positifs
- Une bataille nanarde entre Kira et sa mère !^^
- Liam toujours aussi sympa.
- Stiles et Theo.

Points négatifs
- Le baiser "zéro émotion" entre Scott et Kira.
- Hayden et Mason.
- Les hallucinations.
- Un épisode trop lent pour une intrigue trop brouillonne.

Bilan : J'ai déjà regardé 4 saisons, je vais pas m'arrêter maintenant.

Julie 04/08/2015 16:40

J’ai toujours beaucoup aimé Teen Wolf. C’était mon plaisir semi-coupable. Semi parce que j’étais capable de défendre cette série au besoin. J’avais quelques arguments :

- Elle était dense. Les saisons (ou demi-saisons) foisonnaient d’intrigues et de mauvaises pistes, et toutes étaient plutôt bien gérées. En acceptant certains postulats d’incohérences (Malia qui va au lycée alors qu’elle a passé sa vie en forêt, pour ne donner qu’un exemple), il n’y avait pas vraiment de pistes inabouties ou inutiles. Même les épisodes plus faibles nous laissaient sur de bons cliffhangers. Alors que la saison 5 m’ennuie. Le problème de Kira et de son Kitsune apparait trop tard et il est mal/sous traité. Liam et Hayden sont sans intérêt. Il y a vraiment des scènes, voire épisodes, inutiles. Ce n’est pas un luxe que peut se permettre une série avec des intrigues en 10 épisodes.

- L’absence d’humour ! Qui se souvient dans la saison 2 de Scott passant sa tête par la fenêtre d’une voiture pour renifler l’odeur d’une piste ? De Peter dans la saison 4 répliquant « Personne ne peut rester mort dans cette ville ?! » ? Dans la saison précédente déjà je trouvais le manque d’humour assez pesant mais la saison 5 est pire. Il n’y en a pas du tout ! Jamais ! C’est ce qui faisait la force de la série.
Car la série jouait et détournait le kitsch pour en faire quelque chose de drôle et plein de suspense. Quand Derek a pris une balle « spéciale" dans le bras, Stiles pense qu’elle est en argent, comme le cliché le veut et comme tout spectateur a pensé. Et Derek s’énerve et répond « Mais non espèce d’idiot ! ». C’est drôle, on se sent stupide d’être pris en faute et on est alors très intéressé par le type de balle dont il s’agit. Et toute la série jouait ainsi. Les Dread Doctors sont kitsch au possible mais ils ne sont traités qu’au premier degré. Même les chasseurs mexicains restaient drôles pris au second degré. La saison 5 se prend vraiment au sérieux, elle court à sa perte. J’aime beaucoup Stiles mais sa culpabilité vis-à-vis de la mort de Donovan devient fatigante au lieu de nous faire sentir concerné par son problème. L’humour permet d’accrocher le spectateurs aux émotions des personnages puisqu’il crée un lien entre eux. On commence par rire avant de pleurer ensemble. Un bon exemple est la saison 3B, particulièrement horrible pour Stiles qui nous permet tout de même d’en rire au début avant de nous sentir impliqué. Derek : « Un puissant esprit maléfique aurait choisit Stiles ? Le maigre et blafard Stiles comme hôte ? Vous êtes surs ? ». C’est drôle mais du coup, on a encore plus de peine pour Stiles.

- Les adultes me manquent. Avant il y avait Derek, Peter, Chris Argent, Deaton (il est mort cette saison ou quoi ?). Les méchants étaient des adultes (Gerard, Kate, les chasseurs mexicains, Peter évidemment, l’infirmier psychopathe, Mlle Bake, Deucalion, Enis). Et ces adultes n’existaient pas (en général) que vis-à-vis des ados, ce qui n’est pas le cas des parents restants (Melissa, la mère de Lydia, et pire que tout, le shérif alors que ce n’était pas le cas avant). Même Parrish qui est censé être un jeune adulte est perçu (par moi, d’accord je n’ai pas l’avis omniscient) comme un ado. Les Dread Doctors sont seulement des mecs avec des costumes et des pinces. Le vrai méchant pour l’instant semble être Theo, puisque les Doctors n’ont pas de personnalité, on en est presque a se fiche de leurs motivations. A la limite, heureusement que Valak nous a parlé d’eux pour leur insuffler un minimum d’intérêt, Et donc, Theo est un ado. Qui ne vit que lors de ses scènes, jamais en dehors. Et qui n’existe quasiment que via Scott.

- D’ailleurs, et c’est le dernier gros problème que je soulignerais sur cette saison, les personnages n’existent plus en dehors de la camera. Pour commencer, il n’y a plus, il me semble, de personnages existants en dehors de la meute de Scott. Avant, c’était Scott et les autres qui entraient dans un monde très fournis en mythologie dont on découvrait encore un peu plus à chaque épisode. Maintenant c’est la mythologie qui vient se greffer à Scott. Au début c’était plus Buffy, maintenant c’est plus Charmed (j’exagère). Les chasseurs mexicains ajoutait à la mythologie. On comprenait que la famille Argent et tous les chasseurs qui y contribuaient avaient bien d’autres chats a fouetter que Scott McCall. Deucalion avait un passé et n’était à Beacon Hills que pour une raison, il avait plein d’autres choses à faire. Miss Blake n’avait au final pas grand chose à faire de Scott. Le Nogitsune était un esprit de 1000 ans d’âge. Même les personnages secondaires existaient en dehors des héros, comme Danny. Ou Jackson, qui n’était pas secondaire, je l’accorde. Malia, qui est l’un des personnages les plus sous-exploités, avait été introduite avec ses problèmes a retrouvé une vie humaine. On connaissait son père biologique, et son père adoptif. On sait qu’elle avait une soeur. Liam a des problèmes de colère (enfin, ils ont disparus entre la saison 4 et la saison 5 apparemment…), il s’est fait viré de son lycée, il avait des soucis avec ses coéquipiers dans son ancienne équipe de crosse, son père est médecin à l’hôpital. Theo donne vraiment l’impression de sortir de nul part. Mais alors vraiment. Idem pour les Dread Doctors. Les différents méchants et leurs arrivées chronologiques, semblaient jusqu’alors plutôt cohérente. J’attends encore de savoir pourquoi les Doctors ont pris 5 saisons à se pointer.

- Ah oui, et la série devient trop manichéenne. Les scénaristes essaient de jouer sur l’ambiguité de Theo mais je crois qu’à ce stade, s’il y avait un retournement de situation pour expliquer ses actes, il serait trop gros pour être avalé. Miss Blake était la vilaine, mais il y avait une raison. Idem pour Deucalion. Derek paraissait longtemps comme le danger de la saison 1, et même ensuite, quand il est apparut comme étant un gentil, il restait une certaine méfiance les 2 saisons suivantes.

- Et le coach me manque. Et le lycée normal me manque (le CDI des deux premières saison contre le bibliothèque digne de Washington de maintenant). Dommage que la série ne soit plus tournée en décors naturels comme au début.

Bon et puis, j’aimais bien comment la série renversait mes craintes. Je détestais le personnage de Kate et son retour semblait en faire un mega cliché de la mort. Finalement, on ne la que peu vue et c’était bien fichu. La liste noire de Meredith/Peter était plus effrayante et interessante. Deux intrigues bien ficelée en 10 épisodes, pas une seule dans la saison 5.

Je redoutais le personnage de Liam. Encore un petit con boulet dans une série pour ado. Il apporte en fait une fraicheur, avec des réactions telles qu’auraient pu être celles de Scott et Stiles dans les deux premières saisons. Il est drôle et touchant, et ce n’était pas gagné. Il apporte aussi curieusement une forme de crédibilité à la série. Quand il a eu des terreurs à cause des Bersekers et qu’il était terrorisé à l’idée de se battre contre eux. Comme nous tous aurions réagit, et non comme les héros de la série.

Enfin, j’espère que le retour de Valak sera bien traité.

Bon, et j’ai dû louper quelque chose, mais il est passé où Derek ? Il est avec Argent chercher la louve du désert ? Celle-là a intérêt à être passionnante, vu que ça fait 2 saisons qu’on en entend parler.

Allez, je finis sur un point positif : Mason prend de l’importance. Une chose que j’ai toujours aimé dans Teen Wolf était de ne pas laisser un personnage sans intérêt, à l’exemple du prof de physique-chimie des deux premières saisons. Plus que n’importe quel autre prof d’une série pour ado, avant même d’être sacrifié. (J’exagère un peu mais c’est pour faire passer le message.)

Oh, et je voulais ajouter, merci au rédacteur de la critique sur Teen Wolf. Il/elle met souvent en avant des choses et des points de vue que je n’avais pas perçu. D’ailleurs, je suis d’accord, Stiles est le personnage qui navigue le mieux entre tous les groupes. Il interagit avec tout le monde, absolument tout le monde, et c’est très naturel. Il peut avoir une discussion avec les parents de Kira (saison 3B), Lydia, Derek, Peter, Valak, etc. J’ai plus de mal a imaginer un autre personnage le faire aussi bien. C’est sans doute en parti pour cela qu’il s’agit du perso préféré des fans.

Désolée pour ce TRES long message. Et désolée aussi que les citations soient approximatives, je les donne de tête.

Julie 04/08/2015 16:42

Euh... Bon, ça ne veut pas. Désolée d'avoir pourri le blog du coup. Je pense que vous pouvez tout effacer. Non seulement c'est moche et rédhibitoire, mais en plus, je ne pense pas que mon avis intéresse tant que ça.

Julie 04/08/2015 16:39

Ah pardon ! J'avais fait des paragraphes, des tirets, etc, et tout est parti ! Je le reposte comme il faut et j'essaie d'enlever cet horrible bloc compact.

Maxime 07/08/2015 09:49

Et désolée, j'avais fait pleins d'espace de paragraphe mais tout s'est collé .. aha mais c'est encore compréhensible !
Me réjouit que tu me lises :) et d'avoir ta réponse

(ps : je suis une fille, avec un prénom de mec certes.)

Maxime 07/08/2015 09:45

Alors déjà, wahou, j'adore te lire, j'ai toujours été d'accord avec ce que tu as dis, quoique un peu sévère. x)
Non, mais ton avis sur le fait qu'il n'y a plus d'humour, je suis tellement contente que quelqu'un pense aussi ça, Stiles me manque, avec ses remarques à la con.. Sa culpabilité envers son action contre Donovan ( qui est complètement débile, c'est le seul qu'est pas surnaturel, et entre se défendre et se faire bouffer les jambes on a vite choisi quoi. Scott lui en voudrait pas je suis sûre, il lui en voudra de pas lui avoir dit lorsqu'il le saura.)
Le coach me manque en particulier quand il se fout de Stiles en criant toujours " STILINSKI" ahahah je l'entends juste en écrivant quoi.
Après je trouve que tu as raison, quelque part Théo est arrivé comme ça, mais je suis intrigué de savoir pourquoi il a "tué" sa sœur (en tout cas pas aidé quoi) et aussi de pourquoi est-il lié aux dread doctors.. est-ce leur première réussite ? (Theo serait donc le seul qui est été conditionné correctement) où est-il également le fils de la louve du désert ? Et effectivement elle à intérêt à être intéressante ..
Derek me manque aussi, beaucoup, j'avais adoré quand il était redevenu ado et que Stiles avait débité tout un spitch au papa de Scott pour pas être percé à jour. x)
Non mais j'espère que ce Stiles là va revenir ...

Ensuite, même chose que toi à nouveau, je redoutais Liam .. mais en fait je l'aime bien maintenant , je le trouve même plutôt cool.
Pour en revenir sur ta critique que les dread doctors sont un peut inintéressant, là je ne suis pas d'accord, j'ai adoré de voir que l'infirmier sociopathe avait eu affaire à eux, j'adore encore plus l'idée que la grand-mère de Lydia savait qu'ils arrivaient .. et elle a prévenu Lydia ! "Ils arrivent.. ils viennent pour nous tous." Moi ça m'intrigue.
Et ils me foutent les boules ahah, quand je sais que le réalisateur s'en est inspiré des médecins Nazi, j'ai la chair de poule.. Par contre là ou je te rejoins c'est que dans les anciennes intrigues, avec Kate, Peter et tout, c'est vrai que c'était vraiment bien.
Et tu as raison que maintenant les personnages n'existent plus hors caméras.

Avant c'était Scott, Stiles, Lydia et Alison qui apprenaient à vivre dans ce monde de dingue, maintenant on dirait que c'est les boss, qui gèrent à mort et il y a que Liam qu'est un peu en adaptation.. aha
Par contre le meilleur ami de Liam je l'aime trop , il remplace un peu Stiles pour moi, il me fait même penser à lui au début de la série !

Comme tu vois, ton avis m'a beaucoup interessé et j'ai une question :

A ton avis... QUI est cette femme allongé sur la table de la mère de Scott avec un sabre qui lui transperce le flanc ? Au début (j'ai rembobiné au moins 20x) j'ai cru que c'était Kira ! Mais après en re-re-re-re-re-regardant, j'arrivais pas à savoir, t'as une idée ?

Bref, moi aussi j'ai fais un TRÈS TRÈS long message ahaha

Julie 04/08/2015 16:37

J’ai toujours beaucoup aimé Teen Wolf. C’était mon plaisir semi-coupable. Semi parce que j’étais capable de défendre cette série au besoin. J’avais quelques arguments :

- Elle était dense. Les saisons (ou demi-saisons) foisonnaient d’intrigues et de mauvaises pistes, et toutes étaient plutôt bien gérées. En acceptant certains postulats d’incohérences (Malia qui va au lycée alors qu’elle a passé sa vie en forêt, pour ne donner qu’un exemple), il n’y avait pas vraiment de pistes inabouties ou inutiles. Même les épisodes plus faibles nous laissaient sur de bons cliffhangers. Alors que la saison 5 m’ennuie. Le problème de Kira et de son Kitsune apparait trop tard et il est mal/sous traité. Liam et Hayden sont sans intérêt. Il y a vraiment des scènes, voire épisodes, inutiles. Ce n’est pas un luxe que peut se permettre une série avec des intrigues en 10 épisodes.

- L’absence d’humour ! Qui se souvient dans la saison 2 de Scott passant sa tête par la fenêtre d’une voiture pour renifler l’odeur d’une piste ? De Peter dans la saison 4 répliquant « Personne ne peut rester mort dans cette ville ?! » ? Dans la saison précédente déjà je trouvais le manque d’humour assez pesant mais la saison 5 est pire. Il n’y en a pas du tout ! Jamais ! C’est ce qui faisait la force de la série.

- Car la série jouait et détournait le kitsch pour en faire quelque chose de drôle et plein de suspense. Quand Derek a pris une balle « spéciale" dans le bras, Stiles pense qu’elle est en argent, comme le cliché le veut et comme tout spectateur a pensé. Et Derek s’énerve et répond « Mais non espèce d’idiot ! ». C’est drôle, on se sent stupide d’être pris en faute et on est alors très intéressé par le type de balle dont il s’agit. Et toute la série jouait ainsi. Les Dread Doctors sont kitsch au possible mais ils ne sont traités qu’au premier degré. Même les chasseurs mexicains restaient drôles pris au second degré. La saison 5 se prend vraiment au sérieux, elle court à sa perte. J’aime beaucoup Stiles mais sa culpabilité vis-à-vis de la mort de Donovan devient fatigante au lieu de nous faire sentir concerné par son problème. L’humour permet d’accrocher le spectateurs aux émotions des personnages puisqu’il crée un lien entre eux. On commence par rire avant de pleurer ensemble. Un bon exemple est la saison 3B, particulièrement horrible pour Stiles qui nous permet tout de même d’en rire au début avant de nous sentir impliqué. Derek : « Un puissant esprit maléfique aurait choisit Stiles ? Le maigre et blafard Stiles comme hôte ? Vous êtes surs ? ». C’est drôle mais du coup, on a encore plus de peine pour Stiles.

- Les adultes me manquent. Avant il y avait Derek, Peter, Chris Argent, Deaton (il est mort cette saison ou quoi ?). Les méchants étaient des adultes (Gerard, Kate, les chasseurs mexicains, Peter évidemment, l’infirmier psychopathe, Mlle Bake, Deucalion, Enis). Et ces adultes n’existaient pas (en général) que vis-à-vis des ados, ce qui n’est pas le cas des parents restants (Melissa, la mère de Lydia, et pire que tout, le shérif alors que ce n’était pas le cas avant). Même Parrish qui est censé être un jeune adulte est perçu (par moi, d’accord je n’ai pas l’avis omniscient) comme un ado. Les Dread Doctors sont seulement des mecs avec des costumes et des pinces. Le vrai méchant pour l’instant semble être Theo, puisque les Doctors n’ont pas de personnalité, on en est presque a se fiche de leurs motivations. A la limite, heureusement que Valak nous a parlé d’eux pour leur insuffler un minimum d’intérêt, Et donc, Theo est un ado. Qui ne vit que lors de ses scènes, jamais en dehors. Et qui n’existe quasiment que via Scott.

- D’ailleurs, et c’est le dernier gros problème que je soulignerais sur cette saison, les personnages n’existent plus en dehors de la camera. Pour commencer, il n’y a plus, il me semble, de personnages existants en dehors de la meute de Scott. Avant, c’était Scott et les autres qui entraient dans un monde très fournis en mythologie dont on découvrait encore un peu plus à chaque épisode. Maintenant c’est la mythologie qui vient se greffer à Scott. Au début c’était plus Buffy, maintenant c’est plus Charmed (j’exagère). Les chasseurs mexicains ajoutait à la mythologie. On comprenait que la famille Argent et tous les chasseurs qui y contribuaient avaient bien d’autres chats a fouetter que Scott McCall. Deucalion avait un passé et n’était à Beacon Hills que pour une raison, il avait plein d’autres choses à faire. Miss Blake n’avait au final pas grand chose à faire de Scott. Le Nogitsune était un esprit de 1000 ans d’âge. Même les personnages secondaires existaient en dehors des héros, comme Danny. Ou Jackson, qui n’était pas secondaire, je l’accorde. Malia, qui est l’un des personnages les plus sous-exploités, avait été introduite avec ses problèmes a retrouvé une vie humaine. On connaissait son père biologique, et son père adoptif. On sait qu’elle avait une soeur. Liam a des problèmes de colère (enfin, ils ont disparus entre la saison 4 et la saison 5 apparemment…), il s’est fait viré de son lycée, il avait des soucis avec ses coéquipiers dans son ancienne équipe de crosse, son père est médecin à l’hôpital. Theo donne vraiment l’impression de sortir de nul part. Mais alors vraiment. Idem pour les Dread Doctors. Les différents méchants et leurs arrivées chronologiques, semblaient jusqu’alors plutôt cohérente. J’attends encore de savoir pourquoi les Doctors ont pris 5 saisons à se pointer.

- Ah oui, et la série devient trop manichéenne. Les scénaristes essaient de jouer sur l’ambiguité de Theo mais je crois qu’à ce stade, s’il y avait un retournement de situation pour expliquer ses actes, il serait trop gros pour être avalé. Miss Blake était la vilaine, mais il y avait une raison. Idem pour Deucalion. Derek paraissait longtemps comme le danger de la saison 1, et même ensuite, quand il est apparut comme étant un gentil, il restait une certaine méfiance les 2 saisons suivantes.
Et le coach me manque. Et le lycée normal me manque (le CDI des deux premières saison contre le bibliothèque digne de Washington de maintenant). Dommage que la série ne soit plus tournée en décors naturels comme au début.

Bon et puis, j’aimais bien comment la série renversait mes craintes. Je détestais le personnage de Kate et son retour semblait en faire un mega cliché de la mort. Finalement, on ne la que peu vue et c’était bien fichu. La liste noire de Meredith/Peter était plus effrayante et interessante. Deux intrigues bien ficelée en 10 épisodes, pas une seule dans la saison 5.

Je redoutais le personnage de Liam. Encore un petit con boulet dans une série pour ado. Il apporte en fait une fraicheur, avec des réactions telles qu’auraient pu être celles de Scott et Stiles dans les deux premières saisons. Il est drôle et touchant, et ce n’était pas gagné. Il apporte aussi curieusement une forme de crédibilité à la série. Quand il a eu des terreurs à cause des Bersekers et qu’il était terrorisé à l’idée de se battre contre eux. Comme nous tous aurions réagit, et non comme les héros de la série.

Enfin, j’espère que le retour de Valak sera bien traité.

Bon, et j’ai dû louper quelque chose, mais il est passé où Derek ? Il est avec Argent chercher la louve du désert ? Celle-là a intérêt à être passionnante, vu que ça fait 2 saisons qu’on en entend parler.

Allez, je finis sur un point positif : Mason prend de l’importance. Une chose que j’ai toujours aimé dans Teen Wolf était de ne pas laisser un personnage sans intérêt, à l’exemple du prof de physique-chimie des deux premières saisons. Plus que n’importe quel autre prof d’une série pour ado, avant même d’être sacrifié. (J’exagère un peu mais c’est pour faire passer le message.)

Oh, et je voulais ajouter, merci au rédacteur de la critique sur Teen Wolf. Il/elle met souvent en avant des choses et des points de vue que je n’avais pas perçu. D’ailleurs, je suis d’accord, Stiles est le personnage qui navigue le mieux entre tous les groupes. Il interagit avec tout le monde, absolument tout le monde, et c’est très naturel. Il peut avoir une discussion avec les parents de Kira (saison 3B), Lydia, Derek, Peter, Valak, etc. J’ai plus de mal a imaginer un autre personnage le faire aussi bien. C’est sans doute en parti pour cela qu’il s’agit du perso préféré des fans.

Désolée pour ce TRES long message. Et désolée aussi que les citations soient approximatives, je les donne de tête.