Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Fosters. Saison 3. Episode 8.

26 Août 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Fosters

Critiques Séries : The Fosters. Saison 3. Episode 8.

The Fosters // Saison 3. Episode 8. Daughters.


Et Callie se retrouve de nouveau au centre de The Fosters. Cela ne veut pas pour autant dire que c’est une mauvaise chose alors que son histoire est justement associée à celle de Brandon. Il était temps que The Fosters revienne sur la relation qu’il y avait entre ces deux personnages, qu’elle apporte une certaine forme de conclusion. Le triangle amoureux avec Brandon, Callie et A.J. ne pouvait donc que reprendre de plus belle et c’est une très bonne nouvelle. Brandon n’aime pas A.J. et il ne semble pas vouloir faire d’efforts. Brandon fait aussi des reproches à Stef et Lena qui cachent leurs problèmes de couple. Brandon m’a beaucoup touché tout au long de cet épisode et ce n’était pas arrivé depuis une éternité. Je n’ai jamais vraiment été touché par l’histoire de Brandon et cet épisode est clairement l’occasion de rappeler que The Fosters a des intrigues à raconter avec certains de ses personnages. Brandon va avoir une très belle scène avec Stef. La série a déjà prouvé qu’elle savait faire ce genre de choses depuis des années et je savais pertinemment qu’ils ne pouvaient qu’aller de l’avant. Brandon s’est retrouvé depuis l’an dernier dans des histoires de musique. Cela ne m’a jamais intéressé. Cet épisode était donc le bienvenu car il m’a permis de changer presque d’avis sur le personnage.

Pour une fois qu’il peut être touchant et intéressant. On ne va pas se priver. A côté de ça, nous avons aussi Jude. Ce dernier a une relation très complice avec sa soeur mais justement, c’est ce qui fait l’intérêt de cette relation. La scène finale avec cette vidéo de Callie est particulièrement touchante et rappelle à Jude qu’il aime sa soeur. On ne pouvait pas espérer plus belle scène de fin de la part de Callie. La scène d’explication entre Callie et son petit frère était donc au poil. Ce n’est pas la première fois que The Fosters nous offre de jolies scènes entre certains de ses personnages mais je trouve que cette semaine ils ont mis le paquet afin que l’on ne puisse que tomber sous le charme. Du coup, Callie, pour mettre en place son application pour aider les autres enfants en famille d’accueil, elle a enregistré une vidéo qui raconte son aventure depuis le début : le viol par Liam, les violences que Jude a pu subir, et son arrivée chez Stef et Lena qui a radicalement changé sa vie (même si cela a pu la chambouler autrement aussi). Mais Callie n’oublie aucun détail et surtout, elle n’oublie personne. L’épisode ne respire pas les grandes révélations ou les grands rebondissements, juste de très beaux moments.

Enfin, nous avons le personnage de Rita qui revient sur le devant de la scène. J’aime bien Rita mais on va surtout en apprendre à son sujet dans cet épisode alors que la fille de Rita en a toujours voulu à sa mère pour la mort de son père. Il s’est suicidé après leur divorce et depuis ce temps, la mère et la fille n’ont pas une très bonne relation. La fin de cet épisode est assez dramatique mais le personnage de Rita reste fidèle à elle-même. Ce n’est pas ce que j’ai vu de plus émouvant et l’aspect dramatique ne m’a pas autant intéressé ici qu’ailleurs mais bon, cela permet aussi de faire une mise à jour sur le personnage de Rita. On n’avait pas vu comment cela se jouait depuis un sacré bout de temps alors c’est clairement l’occasion d’aller dans une toute nouvelle direction. Finalement, ce nouvel épisode de The Fosters se joue entre drames et émotions. Pas ce que j’ai vu de plus palpitants dans la série mais il s’inscrit parfaitement dans la lignée de cette saison qui tente de faire table ras du passé afin d’aller de l’avant. C’est pour cela que l’on revient sur le passé cette semaine (Rita, Brandon et Callie, Callie et Jude) pour donner une vraie conclusion à la première partie de la saison 3 qui arrive à grand pas.

Note : 5.5/10. En bref, un joli petit épisode de The Fosters.

Commenter cet article