Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Whispers. Saison 1. Episode 12.

31 Août 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Whispers

Critiques Séries : The Whispers. Saison 1. Episode 12.

The Whispers // Saison 1. Episode 12. Traveller in the Dark.


Dans cet épisode, nous allons surtout apprendre quel enfant était vraiment possédé et ce n’est pas celle que l’on croyait au départ. En effet, la pauvre Minx n’y est pour rien, ce n’est pas elle la responsable qui était pourtant toute désignée dans l’épisode précédent. Car Minx était au début de cet épisode celle que tout le monde pensait être Drill pour la simple et bonne raison que les autres faisaient croire que c’était elle à l’issue de l’épisode précédent. Le rythme reste assez soutenu dans cet épisode bien que les facilités s’accumulent toujours. Le truc avec cette série c’est le plaisir que j’ai à découvrir petit à petit qui est Drill et les conséquences que cela peut avoir sur le reste du monde et des personnages. Henry a beau dire à sa mère que Minx semble être celle qui a touché Cassandra, ce que l’on découvre par la suite c’est que ce n’est pas vraiment le cas. Minx aurait très bien pu être Drill et Wes a beau avoir du mal à le croire, il se devait de le croire plus ou moins. Silas a beau lui aussi avoir identifié Minx, au fond c’était un peu facile que cela soit elle et que la révélation de qui est Drill tombe aussi tôt dans la saison. Il y avait encore deux épisodes à remplir et forcément un avec la vraie révélation de qui est Drill. Et je crois que cet épisode est justement parfait dans ce sens là, car il utilise à merveille l’univers de la série et ses personnages.

« Traveller in the Dark » est un assez solide épisode dans sa façon de créer le sentiment que Minx est responsable de tous les maux de tout le monde et petit à petit la révélation que ce n’est pas vraiment le cas. Bien entendu, le personnage sur lequel il fallait véritablement se concentrer c’était Cassandra, la fille du Président et il faut dire qu’au moment où elle dit au Président d’être courageux quand il parle au peuple américain était un moment assez étrange qui en disait assez long sur le sujet. On apprend donc enfin que Cassandra est Drill et j’espère que la suite de la saison (donc le dernier épisode) va capitaliser là dessus jusqu’au bout. La série a réussi à s’achever sur une révélation assez intelligente dans son avant dernier épisode, donnant tout de suite envie d’enchaîner avec le suivant (ce que je ne peux pas faire, malheureusement). Mais ce que j’ai aussi apprécié avec cet épisode c’est le fait qu’il ne cherche pas à sortir de la trajectoire dans laquelle s’est installée la série depuis quelques épisodes. Il n’y avait cependant pas vraiment d’émotions dans cet épisode si ce n’est la scène entre Claire et Wes. Le problème c’est que Wes n’est pas le personnage le plus touchant qu’il soit. Ce qui fonctionne dans cette série c’est surtout le fait que The Whispers achève son épisode sur le genre de moments qui donne envie de revenir.

Si c’est sympathique de le voir libérer Minx, sa fille, je trouve que la série ne parvient pas à en faire un moment suffisamment fort à mon goût. Tout cela vient du fait que l’acteur n’est tout simplement pas très bon. Lily Rabe continue de donner du meilleur d’elle-même dans cette série qui ne lui donne pas nécessairement grand chose de neuf à faire pour autant. Je sais bien que Claire est un personnage assez sympathique dans son ensemble mais je trouve qu’elle n’est pas suffisamment mise en avant, encore plus dans cet épisode où Wes semble malheureusement lui prendre la place. Finalement, au delà des facilités du scénario, la surprise reste intéressante. Je m’attendais moyennement à ce que cela soit Cassandra (dans le sens où c’est elle qui a le bras brûlé par Drill à la fin de l’épisode, je pensais qu’elle ne pouvait donc pas être Drill alors que je la suspectais quelques minutes auparavant quand elle était avec ses parents dans la limousine) mais du coup la surprise fonctionne assez bien. Le reste de l’épisode nous offre quelque chose d’assez rythmé qui nous permet de passer un agréable moment sans trop chercher à réfléchir. The Whispers reste le divertissement estival qu’elle doit être depuis le départ, sortant parfois des sentiers battus et la plupart du temps pas du tout. On verra bien si la suite de la saison fonctionne bien ou non.

Note : 5/10. En bref, malgré les facilités, l’ensemble reste assez sympathique.

Commenter cet article