Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Whispers. Saison 1. Episode 9.

8 Août 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Whispers

Critiques Séries : The Whispers. Saison 1. Episode 9.

The Whispers // Saison 1. Episode 9. Broken Child.


Comment tuer Drill ? C’est la question que tout le monde se pose dans cet épisode alors que Sean retrouve le Dr Benavidez afin de protéger Thomas de Drill. Sauf que l’on sait pertinemment que protéger Thomas de Drill est presque impossible. Le but pour Drill est de savoir comment il a été tué afin de pouvoir sauver tout le monde. Nos héros et parents sont de retour et ils sont prêt à suivre à la lettre le protocole. Il y a des obstacles dans cet épisode mais rien n’est trop compliqué pour Drill. J’aime bien la façon dont s’articule cet épisode alors que l’histoire avance de façon assez intelligente. On découvre que dans le passé, le frère de Thomas était en fait Drill car Drill a pris possession de son corps. C’est assez intéressant de voir comment The Whispers tente de répondre aux questions que l’on se pose. Elle le fait petit à petit. Les enfants sont-ils prêt à tuer pour Drill ? Apparemment oui. Pourtant, les enfants ne savent pas trop ce qu’ils font non plus alors que Harper, dans le pilote, pensait qu’elle jouer à un jeu. L’histoire de ce masque en papier est assez flippante tout de même et donne à cet épisode son ton. Le but est probablement de rappeler l’univers horrifique dont pourrait s’inspirer The Whispers et cela fonctionne plutôt bien.

Drill est en train de devenir de plus en plus impitoyable car dans cet épisode, il n’est pas question de jeu lorsque ce jeune garçon questionne Thomas avant de l’électrocuter et donc de le tuer. Drill prouve surtout dans cet épisode comment il peut être plus intelligent que les adultes bien qu’il ait besoin d’électricité et de jeunes humains pour l’aider dans sa quête et faire son sale boulot. Drill sait de toute façon pertinemment ce qu’il fait et c’est peut-être ce qu’il y a de plus terrible pour nos personnages préférés. Fort heureusement, Wes, Lena et Claire partent en mission afin de trouver des indices sur le passé de Thomas qui pourrait leur indiquer comment tuer Drill. Rapidement, cette petite maquette dans le sous sol de Thomas va répondre à leurs questions. C’était assez facile mais le scénario de la série a toujours été simpliste de la sorte. Notre trio de personnage se rendent alors dans l’hôpital psychiatrique où Thomas est resté durant près de dix ans, pendant que Sean et Rollins restent à l’hôpital avec le Dr Benavidez pour surveiller Thomas. Sauf que cette surveillance ne sert pas à grand chose quand dans les parages il y a des enfants.

Drill est malin et sait comment retrouver Rollins. Pour le moment il est encore en vie mais je suis persuadé qu’il pourrait mourir d’ici la fin de la saison (ce qui pourrait permettre aussi de libérer l’acteur si jamais ABC décidait de renouveler la série - ce qui n’est pas gagné étant donné que outre des audiences médiocres, les options sur le casting de la série se sont achevées il y a de ça plusieurs semaines -). Peu importe, s’ils tuent Drill dans cette saison et qu’il n’y a pas de potentielle suite un peu bizarre, alors je serais ravi. Ce que je me demande vraiment c’est ce qui se passe avec les motivations de Drill. Je veux bien qu’il soit là pour envoyer un message à sa planète et c’est pour cela qu’il touche des enfants qui sont proches de parents qui travaillent dans des univers militaires ou aérospatiales, mais il ne faut pas déconner non plus. C’est sans compter sur le fait que Thomas ne va pas dire à Drill comment il a tué le premier. Et si Drill était un démon ? C’est sacrément tordu comme histoire mais je me demande vraiment ce que The Whispers cache par moment. La série a fait tellement de choses depuis ses débuts…

Note : 6.5/10. En bref, assez efficace en son genre.

Commenter cet article

4evaheroesf 08/08/2015 21:01

Et encore un épisode où l'histoire avance à peine.
Et les enfants stupides commencent à me lasser.