Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Wet Hot American Summer : First Day of Camp. Saison 1. Pilot.

2 Août 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #We Hot American Summer

Critiques Séries : Wet Hot American Summer : First Day of Camp. Saison 1. Pilot.

Wet Hot American Summer : First Day of Camp // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Vous ne connaissiez pas Wet Hot American Summer le film ? Datant de 2001, ce film rassemblait un casting assez fou pour notre époque. En 2001, toutes les stars de ce film n'étaient pas aussi connues qu'aujourd'hui : je pense à Amy Poehler, Bradley Cooper, Jason Schwartzman, etc. et j'en passe et des meilleurs. Netflix a en tout cas envie de nous faire connaître l'histoire de ce film qui se déroulait dans les années 80 lors du dernier jour à un camp de vacances. Vu comme ça, Wet Hot American Summer n'a rien de très original mais c'est dans la bonne humeur de ses personnages et un humour potache auquel il faut adhérer que le film a fait son beurre. Mais est-ce que la série, prequel, était nécessaire ? Je n'en suis pas vraiment sûr. Si la série colle parfaitement à une ambiance estivale, je ne sais pas si cette nouvelle adaptation de l'histoire sert à quelque chose. Au début du premier épisode j'étais donc un peu déconcerté. J'avais vu le film lors de l'annonce par Netflix qu'ils allaient en faire une série et je n'avais pas été plus enjoué que ça. C'était pas mal mais pas brillant non pus. En somme, pas de quoi bouger des montages et donner véritablement envie d'aller au delà.

Grand besoin de changer d’air ? Ça tombe à pic, le mythique camp Firewood vient d’ouvrir ses portes. Entre rivalités, secrets qui n’en sont plus, débauche d’hormones et coeurs brisés, passez un été 1981 inoubliable !

C'est sans compter sur la bonne humeur de son casting qui fait forcément le sel de cette histoire. En tout cas, ce projet de série a de quoi laisser septique au départ. Je ne suis pas un fan de cette comédie mais ce que j'ai surtout apprécié avec ce premier épisode, c'est le boulot que fait la série pour que l'on soit toujours dans la même ambiance que le film. Wet Hot American Summer n'a pas bénéficié de la meilleure exposition de la part de Netflix (et il faut vraiment le savoir que cela sortait ce mois-ci) mais étrangement, je crois que j'ai presque trouvé ce premier épisode bon. Je dis bien presque car si le charme opère et que la série reste assez intéressante dans son ensemble, il y a toujours un petit truc que je ne comprends pas ou qui ne fonctionne pas forcément comme j'aurais pu le souhaiter. On se situe donc 8 semaines avant les évènements du film et forcément, les choses sont tout de suite un peu différente. Reprendre l'histoire avec le film sous cet angle là n'était pas si bête que ça même si "Campers Arrive", ce premier épisode, donne parfois l'impression de durer un peu trop longtemps. Mais l'on n'est pas ici dans un film. Je retrouve un peu de l'ambiance de Camp pour l'image, un peu du film dans l'humour et l'histoire et une bonne dose de nostalgie que la série va vouloir créer.

Cette nostalgie, c'est pour ceux qui ont vu le film mais qui ne l'ont pas nécessairement vu avec l'envie d'aller au delà du film. En effet, il y a des films qui n'ont pas besoin de suite et celui-ci en faisait partie. C'est probablement pour ça que Wain et Showalter, les créateurs ont décidé de faire les choses bien et dans le bon sens. Pour un premier épisode, ce n'est pas fou. C'est agréable sans être particulièrement exceptionnel. Il n'y a pas vraiment de "hype" autour des personnages et encore moins autour du reste. Quoi qu'il en soit, je trouve que le film manque cruellement de matière. Heureusement que le prequel va pouvoir s'appuyer sur le récit d'un camp de vacances au delà des personnages car je ne vois toujours pas très bien l'intérêt. Il y a des trucs qui sont sympathiques comme toute la scène au théâtre par exemple. C'est la seule chose qui ait réussi à me faire rire dans ce premier épisode mais également à nous donner envie de poursuivre. Amy Poehler et Bradley Cooper ont une vraie alchimie ici qui va probablement permettre à la série de nous séduire à sa façon. 24 ans après le film, on ressort la bande. Pourquoi pas. J'attendrais de voir la suite pour me prononcer.

Note : 5/10. En bref, c'est sympathique sans briller.

Commenter cet article

MrSylar 02/08/2015 19:35

14 ans , non 24 ans