Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[CLASSEMENT] - 2 - Person of Interest (Saison 4)

1 Septembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Classement 2014-2015

[CLASSEMENT] - 2 - Person of Interest (Saison 4)

L’intelligence de Person of Interest est de chaque année se renouveler tout en gardant une vraie ligne directrice dans ce qu’elle raconte. La façon dont cette saison confronte la Machine à Samaritan fût un combat de longue haleine et ce combat n’est d’ailleurs pas terminé. En effet, la série va beaucoup plus loin et nous proposer quelque chose de légèrement différent par la suite. La saison 4 cherche aussi à traiter de sujets graves, notamment l’intégration d’une critique virulente des dérives des systèmes de surveillance qui nous entourent tous les jours. C’est sensé être fait pour notre sécurité, notre bien, mais Person of Interest cherche à montrer le fait que cela peut avoir tendance à devenir aussi un danger. L’idée de la saison est d’aller encore plus loin, notamment du point de vue d’un gouvernement qui a perdu pied et qui se laisse plus ou moins manipuler par une entreprise privée (c’est une dérive que 24 avait déjà exploité en son temps lors de la saison 7, de façon légèrement différente bien entendu). C’est un constat assez terrible qui est fait mais il fonctionne à merveille car justement les scénaristes savent justement se jouer de leurs idées et nous offrir des twists qui valent le coup d’oeil. Il y en a même certains qui sont bouleversants (notamment quand on touche à Shaw).

Les relations entre les divers personnages de Person of Interest sont plus que jamais mis à mal. Après la fin de la saison précédente, la série cherche à se renouveler et à proposer quelque chose de complètement différent, bousculant les codes de sa propre structure en éparpillant plus ou moins tous les personnages chacun dans son histoire (tout en interconnectant le tout bien évidemment). La série procédurale va cependant reprendre le dessus à un moment donné de la saison, histoire de remplir quelques épisodes de plus. Ce n’est pas forcément une mauvaise idée, d’autant plus que certains cas de la semaine montrent à quel point Person of Interest est une série qui peut en construire encore de très bon au delà de sa mythologie qui prend déjà une place assez importante. La saison assaisonne le tout de tout un tas de surprises comme le retour d’Elias et l’arrivée d’un nouvel ennemi qui est clairement là pour remplacer les HR. C’est une intrigue qui n’aura probablement pas l’intérêt des autres grandes intrigues de la saison mais elle permet d’explorer un tout autre point de vue que ceux que l’on connaît déjà vis-à-vis de la Machine. La saison continue de développer l’histoire de chacun des personnages, de Reese à Finch en passant par Shaw et Root (d’ailleurs, la relation entre les deux femmes est l’une des plus fascinantes développées dans Person of Interest).

Et il va falloir attendre la prochaine saison afin de connaître la suite. Ce qui est assez terrible. La saison 4 de Person of Interest permet de poursuivre l’ascension de la série, nous offrant une multitude de surprises et de bons twists. Cela aurait pu être beaucoup moins efficace, c’est l’inverse qui s’est produit. La saison est parfois moins spectaculaire que les précédentes mais c’est pour laisser place à une réflexion brillante sur la place de surveillance dans notre monde. Person of Interest prend au pied de la lettre cette peur pointée du doigt par Wikileaks (sur les écoutes des hautes sphères françaises par les Etats-Unis) ou encore Snowden. Avec la façon dont s’achève la saison 4, on ne peut que demander de voir quelque chose d’encore plus explosif l’an prochain. Surtout qu’il y a moins d’épisodes, donc moins de remplissage prévu et plus de mythologie développée. Si certaines intrigues ont trouvées une certaine conclusion à l’issue de cette saison, d’autres restent encore en suspend (notamment celle de Shaw qui va probablement devenir l’un des super-soldats de Samaritan. Si certains ont été déçu de cette saison, j’ai personnellement trouvé les métaphores beaucoup plus intelligentes cette année que les années précédentes afin de creuser un peu plus la personnalité de chacun.

Commenter cet article