Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Dangerous People (2015)

22 Septembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Dangerous People (2015)

Dangerous People // De Henrik Ruben Genz. Avec James Franco, Kate Hudson et Omar Sy.


Echo direct à Un Plan Simple (de Sam Raimi), Dangerous People est un film particulièrement médiocre basé sur le roman de Marcus Sakey. Adapté par Kelly Masterson (Snowpiercer, 7h58 ce samedi-là), le film a énormément de mal à surprendre le spectateur. Disons que tout ce qui se passe dans ce film se fait de façon très mécanique et très prévisible. Il n’y a donc pas vraiment de place pour les bonnes surprises. C’est véritablement dommage car je suis persuadé qu’ils auraient pu faire quelque chose d’un peu moins simplet que ça. Le plus gros problème de Dangerous People est le côté invraisemblable de l’histoire. On n’a pas envie d’y croire une seule seconde. Pire, l’introduction qui nous permet de comprendre d’où l’argent vient, est probablement l’un des pires trucs du film. Ensuite, dès que le couple, Tom et Anna, trouve cet argent, les choses deviennent encore plus compliqué car le scénario est encore plus ridicule et bête. Il se passe tout un tas de choses que j’ai eu énormément de mal à comprendre. Enfin, à comprendre le pourquoi c’est là le problème. Ce thriller a beau avoir une idée sympathique, le scénario n’en fait malheureusement jamais rien. Pourtant, Kelly Masterson a tout de même signé Snowpiercer, l’un de mes films préférés de 2013, mais là elle se repose sur ses lauriers.

Tom et Anna, un jeune couple d'Américains vivant à Londres se retrouve criblé de dettes sans rien avoir fait de mal. Une nuit, ils découvrent chez eux un cadavre. A côté du corps, 200 000 livres sterling en liquide. Tout ce qu'ils ont à faire, c'est ramasser cet argent, et le totalité de leurs problèmes seront réglés. Du moins c'est ce qu'ils croient. Dès qu'ils mettent la main sur l'argent, ce sont les vrais ennuis qui commencent...

Dès que Dangerous People tente de nous introduire une idée, tout capote. Dans un premier temps car l’on sent que le scénario veut créer de la tension et de la peur pour nos héros. La scène avec la canne de billard était ridicule par exemple. C’est très cliché. Mais de toute façon, le film est cliché du début à la fin, n’apportant rien de bien nouveau à un sujet déjà éculé mainte et mainte fois. On pourrait citer d’autres films comme A Single Shot (avec Sam Rockwell, 2013) qui n’ont pas plus marqués les esprits que ça mais qui sont construit plus ou moins sur le même principe. Dangerous People ne cherche jamais à nous surprendre, faisant évoluer son histoire de manière très prévisible comme si le but était que l’on prenne conscience de tout ce que le film peut nous raconter. Et rien de plus (ou de mieux). On a alors aussi des tas de caricatures (comme celle du vieux méchant qui fait des trucs de méchants avec un accent étranger afin que l’on ait envie de croire qu’il est bien méchant), ou encore des tas d’autres choses comme la scène finale avec un Omar Sy qui tente de se faire une place dans le cinéma outre-Manche et outre-Atlantique mais le choix des rôles reste plus que douteux.

C’est à croire qu’il fait ça uniquement pour que l’on ne se pose aucune question en regardant ce film. Pour la mise en scène de ce thriller, les producteurs ont fait appel à Henrik Ruben Genz, réalisateur danois à qui l’on doit des épisodes de The Killing (la version danoise), Borgen et quelques films. C’est son premier film international et il ne s’est pas entouré du pire casting. Tourné outre Manche, Dangerous People aurait probablement pu s’appuyer un peu plus sur certains attraits visuels du pays (et accessoirement de Notting Hill). Malheureusement tout est trop engoncé dans une sorte de mécanique certes rodée mais qui ne cherche jamais la surprise. James Franco et Kate Hudson ne sont pas forcément mauvais mais ils n’ont rien de très particulier à jouer pour autant. Le film nous offre alors de longues tirades entre les deux personnages, sans que cela ne soit véritablement pertinent pour autant non plus. Finalement, le film a beau tenter des choses (notamment lorgner du côté de Guy Ritchie ou contre de Ken Loach), rien ne fonctionne vraiment. Tout est risible et invraisemblable, comme si le but était de faire une comédie de science fiction où tout ce qui est raconté ne peut pas vraiment se produire dans la réalité. Je ne demandais pas forcément un film réaliste mais au moins quelque chose de plus intelligent que cette connerie…

Note : 2/10. En bref, aucune prise de risques pour un film ridicule.

Date de sortie : 4 novembre 2015 - Directement en DVD

Commenter cet article