Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : La Face Cachée de Margo (2015)

8 Septembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : La Face Cachée de Margo (2015)

La Face Cachée de Margo // De Jake Schreier. Avec Nat Wolff, Cara Delevingne et Austin Abrams.


John Green, déjà auteur de Nos étoiles Contraires a aussi écrit La Face Cachée de Margo, que Jake Schreier a adapté pour notre plus grand plaisir. Cette histoire d’amour maudite n’est pas sans rappeler le précédent livre de l’auteur mais le résultat est légèrement différent, beaucoup moins déprimant en somme. Adapté par les mêmes scénaristes que pour Nos étoiles Contraires, La Face Cachée de Margo nous raconte l’histoire de Quentin et de Margo, une histoire de rencontres inopinées et d’aventures assez délirantes. Margo décide de se venger de tout ceux qui lui ont fait du mal avec la première personne qui l’a aidé dans sa vie à faire des bêtises quand elle était plus jeune. La vengeance donne lieu à tout un tas de scènes cocasses. Ce n’est pas un film qui va briller par ses surprises, mais qui cherche à nous toucher par sa façon d’être raconté. On retrouve les tics narratifs du précédent film et Jake Schreier (Robot & Frank) mais étrangement, ce n’est pas un problème. L’histoire d’amour que La Face Cachée de Margo nous conte est tellement originale et touchante qu’elle se suffit presque à elle-même (bien aidée par un casting de jeunes acteurs tous plutôt bons dans leurs registres respectifs). Quand j’ai été voir ce film, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, peut-être à une resucée de la précédente oeuvre de John Green, mais loin de là.

D’après le best-seller de John Green, La Face Cachée de Margo est l’histoire de Quentin et de Margo, sa voisine énigmatique, qui aimait tant les mystères qu’elle en est devenue un. Après l’avoir entraîné avec elle toute la nuit dans une expédition vengeresse à travers leur ville, Margo disparaît subitement – laissant derrière elle des indices qu’il devra déchiffrer. Sa recherche entraîne Quentin et sa bande de copains dans une aventure exaltante à la fois drôle et émouvante. Pour trouver Margo, Quentin va devoir découvrir le vrai sens de l’amitié… et de l’amour.

Afin de nous éviter de déprimer, La Face Cachée de Margo choisi de se concentrer sur la comédie. Les personnages sont donc rempli de légèreté dans leur façon d’être dépeint et le scénario parvient à utiliser de façon intelligente tout son univers de comédie romantique sans pour autant que cela soit une comédie romantique au premier abord. Certes il y a la scène d’introduction qui est là pour nous le dire, mais ce film est aussi une sorte de film sur des adolescents un peu losers sur les bords à qui il va arriver la meilleure aventure de leur vie. C’est mignon quand on y pense et le film veut toujours faire en sorte que l’on s’amuse avec eux, que l’on partage leurs aventures rocambolesques. La première partie du film c’est donc un peu une sorte de film ado et puis la seconde partie se concentre sur l’aventure, celle de Margo et Quentin puis celle de Quentin et ses amis à la recherche de Margo. Le film (et donc le livre) fait le choix de raconter son histoire du point de vue de Quentin, laissant donc de côté complètement le point de vue de Margo. Si cela aurait été décevant dans un film qui ne se serait pas justifié, j’ai apprécié justement que La Face Cachée de Margo parvienne à justifier cela à la fin, dans le sens où raconter l’histoire de Margo serait une toute autre histoire à raconter, celle de Margo tout simplement.

Côté mise en scène, Jake Schreier ne fait pas grand chose de nouveau. On nous offre donc quelque chose de très simpliste, qui n’est pas sans rappeler un peu la vibe indépendante des comédies du festival de Sundance. Peut-être aussi que c’est le casting qui me donne cette impression. Nat Wolff (vu dans Nos étoiles contraires) et Cara Delevingne (The Face of an Angel, Anna Karenine) que je ne connaissais pas vraiment parvient à prouver qu’elle a beaucoup plus de talent que Shailene Woodley (Nos étoiles contraires). Je sais que je vais me faire assassiner par les fans de cette jeune actrice que l’on voit un peu de partout ces dernières années mais je ne suis pas d’accord avec ça. Finalement, ce mélange de teen movie et de road trip fonctionne. C’est léger, c’est frais et ça fait énormément de bien au spectateur. Je pense que j’aurais dû le voir beaucoup plus tôt et ainsi profiter un peu plus de cette belle histoire que l’on nous raconte ici. C’est loin d’être le film de l’année, mais sa beauté réside dans son côté particulièrement mignon. Cela change de ce que l’on a pour habitude de voir c’est certain. L’émotion, il y en a également dans ce film, mais cela arrive à la fin de ce dernier, lors d’une très belle scène entre Quentin et Margo. Le petit bonus ce sera probablement ce caméo d’Ansel Elgort que personne n’avait vu venir.

Note : 7.5/10. En bref, belle histoire pour beau petit film.

Commenter cet article