Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Black-ish. Saison 2. Episode 1.

26 Septembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Blackish

Critiques Séries : Black-ish. Saison 2. Episode 1.

Black-ish // Saison 2. Episode 1. THE Word.


Le retour de Black-ish, je l’ai attendu. Lors de la saison précédente, Black-ish était devenue l’un des piliers parmi les comédies actuellement diffusées et l’une des meilleures nouveautés parmi celles des networks. Avec ce premier épisode, Black-ish tente de frapper fort en se concentrant sur le fameux « n » word, « negro ». Ce que cet épisode parvient à faire c’est à être assez honnête, drôle et réaliste pour que l’histoire fonctionne dans cette comédie. Les conventions au sujet du mot en « n » et que personne ne semble pouvoir dire dans ce premier épisode est intelligent. Il y a énormément de surprises, de bons gags (ne serait-ce que de voir Junior entrer dans la douche avec son père, un moment assez hilarant). Black-ish est une série qui tient à parler de sujets importants. Elle l’a déjà fait l’an dernier avec l’épisode « Black Santa/White Christmas », où l’on pouvait voir la famille parler du fait que les noirs ne peuvent pas être racistes. Comme beaucoup de sujets que la série tente de traiter, celui-ci est excellent. Le « n » word est assez logique car la série a toujours parlé de la façon dont les familles afro-américaines vivent dans ce monde mais en creusant les choses de façon très extrêmes. Mais même si elle discute souvent des afro-américains et de leur façon de vivre, ce qui est intéressant c’est que notre famille préférée vit comme n’importe quelle famille.

Black-ish a tenté de montrer au travers des différences que finalement toutes les familles peuvent être différentes mais surtout vivent de la même façon. Enfin, pas totalement de la meilleur façon non plus car cette famille est tellement drôle. Afin de débuter cette saison 2, il fallait un épisode qui puisse nous surprendre et nous offrir la dose d’humour dont on avait besoin et je crois que c’est justement parfait. En ouvrant la saison sur cet épisode, avec un débat sur un mot que personne ne doit prononcer c’est tout de même une bonne façon de s’opposer à Empire (qui est diffusée juste en face et qui remporte malheureusement tous les suffrages audimatiques). Mais Black-ish n’est pas en reste, surtout que ce premier épisode a plutôt bien fonctionné (face à une série qui réalise son second meilleur score). Pour en revenir à cet épisode, ce n’est pas qu’une histoire de démographie, de race, c’est aussi une série qui cherche à raconter à quel point UN mot peut déclencher des tas de questions car tout le monde ne vit pas forcément de la même façon ce mot. Et c’est aussi une occasion de rappeler (comme l’histoire de l’épisode que j’ai cité plus haut) que tout le monde est égal face à la même règle et si personne ne doit dire le « n » word, alors PERSONNE ne peut le dire, même pas la personne la plus concernée par ce mot.

Le fait que cela soit Jack qui soit accusé, le membre le plus innocent de toute la façon Johnson est assez drôle. Je pense que c’est une excellente idée que de mettre Jack dans cette situation, d’autant plus qu’il ne comprend pas pourquoi ce n’est pas bien de dire un mot que l’on ne lui a pas appris à renier. C’est particulièrement drôle aussi de voir Junior dans cet épisode car ce dernier a une façon de se défendre lui avec ses arguments qui m’a beaucoup plu là aussi. Black-ish nous offre ici un épisode particulièrement drôle. Il y a aussi Dre et ses collègues de boulot, à la fois ceux qui sont noirs et ceux qui ne le sont pas. La série a réussi de ce point de vue là oasis à développer tout un tas de choses assez drôle car cela fonctionne très bien. En somme, ce tout nouvel épisode de Black-ish était très réussi dans tous les sens du terme. Les scènes de la salle de conférence sont importantes dans cette série, comme si les scénaristes reproduisaient à l’écran les débats qu’ils ont probablement au sujet de la série et de ce dont elle doit traiter. Peut-être même en confronter le point de vue entre les noirs et les blancs. Cela serait extrêmement drôle si c’était vraiment une confrontation des deux. C’est en tout cas comme ça que je l’imagine. Finalement, Black-ish est une bonne comédie qui fait une très bonne rentrée.

Note : 7.5/10. En bref, une façon assez fun de nous reprendre dans le bain.

Commenter cet article