Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Blindspot. Saison 1. Episode 2.

29 Septembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Blindspot

Critiques Séries : Blindspot. Saison 1. Episode 2.

Blindspot // Saison 1. Episode 2. A Stray Howl.


Jane Doe est-elle Taylor Shaw ? Ce serait un peu facile. Non ? Ce qui est parfois un peu étrange avec Blindspot c’est le fait que la série ne semble pas chercher à trop nous en dire et n’est pas du tout prête à le faire. Ce second épisode est ce que j’attendais après le pilote, une mécanique huilée qui promet des « cas de la semaine « assez classiques, tous plus ou moins liés à la mythologie de la série. Si cet épisode n’est pas brillant, ce que je me demande cependant c’est si Blindspot va suivre le chemin de Blacklist ou encore de Persons of Interest. Les deux chemins s’ouvrent encore à elle mais le choix sera important. Le cliffangher de fin de l’épisode était par exemple un peu too-much, comme si tout d’un coup la série voulait mettre son héroïne en danger. Cela a au moins le mérite d’être curieux et intriguant mais c’est tout. Je suppose que le prochain épisode ne pas reposer trop là dessus et passer directement au « cas de la semaine ». Je suis certain que dans son esprit, Martin Gero a plus d’ambition que ce que ne semble démontrer cet épisode. Dans cet épisode, on semble donc se diriger vers Jane Doe alias Taylor Shaw. Pourquoi pas mais à quel point Kurt pourrait-il se sentir coupable si cela est vrai ? Etampent donné que Taylor a disparu quand elle n’avait que dix ans et que son père avait été accusé de son meurtre, je suppose que des dîners de familles un peu étranges pourraient se dérouler incessamment sous peu. Bien avant de pouvoir enfin travailler sur leur relation.

De toute façon, il y a des tas de choses qui ne trompent pas et je pense que cette cicatrice dans le dos de Taylor est uniquement là pour rappeler qui elle est véritablement. Ce serait étrange que cela soit pile au bon endroit tout de même. Kurt est à côté de ça un personnage assez inattendu qui parvient à sortir un peu des sentiers battus. Je serais cependant assez choqué que cela soit Taylor étant donné que cela voudrait dire que la révélation a été faite dans le second épisode.  C’est l’un des grands mystères de la série et j’imagine déjà Blindspot garder ce mystère aussi longtemps que Blacklist a pu le faire avec la relation entre Red et Liz. Le lien qu’il y a avec Kurt n’est pas prêt d’être véritablement décodé ou alors c’est vraiment elle et alors les choses pourraient évoluer de façon drastique dans une différente direction, notamment en se concentrant un peu plus sur les tétouages et leur véritable signification. Je pense que si elle n’est pas Taylor, cela nous sera révélé à l’épisode 13 histoire de nous faire patienter, créer des liens avec Kurt, etc. Jaimie Alexander parvient encore à tenir la série. Elle est talentueuse la petite mine de rien et à ce stade de la série, il est important d’avoir quelqu’un qui s’impose. Elle apporte quelque chose de charismatique, d’émotionnel et de léger, tout en étant également dans le feu de l’action.

Par ailleurs, le problème de Blindspot pour le moment c’est le fait que les personnage soient un peu trop sérieux, sauf au sujet de quelques commentaires assez cocasses de Jane. Cette dernière me fait rire, notamment dans sa façon de dire « Je peux venir sur le terrain avec vous » et les autres de répondre par la négative avant de dire oui. C’est sans compter sur la petite phrase sur la « Google Alert ». Pas mal du tout. L’affaire de la semaine n’était pas aussi passionnante que prévu. Peut-être que cela risque d’être un problème sous peu si jamais Blindspot nous offre toujours des épisodes de ce genre là par la suite. J’ai envie de voir d’autres choses, des épisodes plus rythmés et des affaires plus sophistiquées. Gibson était un méchant terrible, qui avait un train d’avance sur Kurt et Jane mais au delà de ça, rien de bien neuf sous les cocotiers. En effet, Blindspot suit encore une fois un chemin très classique et l’on sent que la volonté de la série n’est pas nécessairement de creuser plus que ça. Les tatouages sont encore une fois importants dans la mécanique : trouver des indices sur la suite (un peu comme avec la « blacklist » de Red dans l’autre série de NBC) mais aussi comprendre comment fonctionne Jane (alors que cette dernière nous offre quelques flashbacks en noir et blanc). Visuellement c’est sympa, parfois un peu série B en direct to DVD mais pas trop mal.

Note : 5/10. En bref, tout juste correct.

Commenter cet article