Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Blue Bloods. Saison 6. Episode 1.

27 Septembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Blue Bloods

Critiques Séries : Blue Bloods. Saison 6. Episode 1.

Blue Bloods // Saison 6. Episode 1. Worst Case Scenario.


La scène d’ouverture de cet épisode de Blue Bloods m’a laissé un peu perplexe. Disons que ce n’est pas la première fois que Blue Bloods montre à quel point elle est très républicaine et engagée dans sa manière de parler de politique mais montrer Frank face aux images d’un attentat à Tel Aviv, dans une ambiance aussi lugubre était peut-être un peu too-much pour ouvrir la saison. Car cette scène ne se retrouve pas au milieu de l’épisode ou même à la fin de celui-ci, elle ouvre justement l’épisode et nous lance donc sur la suite des aventures de la famille Reagan. Tout l’épisode va se trouver être plus ou moins lié à la peur qui règne dans le monde, à la menace terroriste qui se fait toujours ressentir et au souvenir de ce qui s’est passé un certain 11 septembre 2001. Dans ce nouvel épisode, nous avons aussi tout un tas de choses qui rappellent à quel point une ville s’anime parfois même d’un point de vue de ses crimes. La famille Reagan doit faire en sorte que la ville de New York reste une ville sûre. C’est quelque chose qui est toujours très bien montré dans cette série et l’ensemble fonctionne de façon très intelligente. Blue Bloods reste une série policière très classique mais dans sa construction, j’aime beaucoup l’effet dynastique et dans cet épisode, on veut nous remettre dans le bain sans pour autant tenter un gros cas de la semaine.

C’est un épisode de rentrée tout à fait honorable, au delà du fait qu’il remet sur le devant de la scène le climat d’insécurité. Cependant, ce que j’ai trouvé là aussi un peu abusé de la part de Blue Bloods c’est le fait que la police soit aussi brutale avec des gens qui tentent de faire les choses bien. Dans un premier temps Eddie critique la serveuse pour les informations qu’elle donne. C’est quelque chose d’assez important mais je trouve que la série veut trop nous montrer que la famille est à cran. Le fait que la série cherche à creuser une sorte de menace tente de rappeler aussi à quel point Blue Bloods veut parler de la peur du peuple et du fait que les républicains sont donc à voir comme les héros. Alors que les élections approchent à grand pas pour les américains, c’est intéressant de voir comment Blue Bloods tente de traiter certains sujets à l’approche de ces fameuses histoires. Le petit face à face entre Danny et Stanislav à la fin était assez brutal. J’ai cependant trouvé ce moment plutôt bon dans son ensemble, rappelant encore une fois à quel point Blue Bloods veut aussi faire passer quelque chose d’un point de vue émotionnel (assez fort) mais tout aussi réussi également. Je n’en attendais pas moins de la part de cette série de toute façon.

Finalement, si la famille Reagan est un peu sur tous les fronts, c’est aussi ce qui donne un rythme intelligent à cet épisode. On n’a pas l’impression de suivre une formule trop classique. Je retrouve ici un peu de ce que certaines séries comme SouthLAnd pouvaient faire dans leur construction des cas de la semaine. Il n’y a pas vraiment de cas qui prend le pas sur l’autre, nous donnant encore plus l’impression que l’on est dans une série policière avec des policiers (et rien de plus). J’espère sincèrement que la suite de la série gardera cette notion là car cela fonctionne très bien. On a aussi envie de voir un peu plus de la famille Reagan en forme d’ensemble et pas chacun de son côté. J’ai toujours trouvé les intrigues et les personnages plus forts. Enfin, nous avons aussi la partie la plus engagée de la série. Le débat de la semaine était assez fourni et conclu un épisode assez riche en actions et en surprises. Si je ne suis pas convaincu par tout ce que la série a pu faire par le passé, je trouve qu’elle a aussi de bonnes idées pour se donner une nouvelle jeunesse tout en reposant sur des choses qu’elle a déjà utilisé par le passé. Après 6 ans, Blue Bloods a besoin de sang neuf et je pense que cette saison est le bon moment pour le faire (en espérant que cela soit à la hauteur bien évidemment).

Note : 6.5/10. En bref, bonne entrée en matière.

Commenter cet article

moi59 03/10/2015 10:57

cette serie devient de plus en plus risible quand on voit le nombre de bavure sur des noirs et sans aucune punition pour les flics,

le reagan qui punit les flics pour un pet de travers c' est quand même ridicule quand on y pense

je ne sais pas si je vais mater cette saison et vu la critique de l' épisode avec le coté très républicain et les histoire de terroriste je crois que je vais passer mon tour cette année

moi59 08/10/2015 12:12

oui c' est sur mais hormis le grand pope même wallberg est plutôt light niveau republicain

ce qui me gène plus c' est quand tom sellek joue un boss qui ne laisse passer aucune bavure , quant on connait la réalité ça devient un peu ridicule

cela dit je suis in love depuis toujours de Bridget Moynahan donc je tenterai quand même

delromainzika 08/10/2015 10:56

Reste à voir comment cela va être traité par la suite. Le côté républicain de la série a toujours été présent mais les avis restent divergents au sein de la famille