Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Defiance. Saison 3. Episodes 12 et 13.

6 Septembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Defiance

Critiques Séries : Defiance. Saison 3. Episodes 12 et 13.

Defiance // Saison 3. Episodes 12 et 13. The Awakening / Upon The March We Fittest Die.
SEASON FINALE


La conclusion de « Upon the March we Fittest Die » pourrait faire office de fin de série parfaite. Il n’y a rien à redire de cette scène. Je pense qu’il n’y a même pas besoin d’une saison 4 (et de toute façon, je ne suis pas sûr d’avoir envie d’une saison 4 pour être encore déçu). La saison 3 est pour le moment la saison la plus réussie de la série et la première saison ayant un final réussi. C’est dingue. Avec « The Awakening », on retrouve ce qui fait plus ou moins l’intérêt de cette série, de la SF brute et assez pure. On est loin des digressions du début de la saison, voire même d’il y a quelques épisodes de ça. C’est donc ici tout ce que j’attendais de la part de la série et même plus encore. On veut nous préparer à une fin spectaculaire et les scénaristes semblent clairement avoir appris de leurs erreurs. C’est assez rassurant, surtout que beaucoup de séries qui ne réussissent jamais à achever leurs saisons ne savent jamais le faire jusqu’au bout de leur existence. Dans beaucoup de séries aussi, l’avant dernier épisode est souvent bien meilleur que le tout dernier. C’est peut-être car c’est aussi là où l’on met en place cet effet de dominos qui donne au téléspectateur une expérience beaucoup plus intéressant que tout ce qui est conclut par la suite, parfois de façon trop rapide.

Cela ne veut pas dire que je n’aime pas les derniers épisodes mais disons que « The Awakening » semble faire l’inverse. On nous prépare mais l’on ne nous dit pas tout. On voit que les scénaristes laissent énormément de choses au dernier épisode mais que cette conclusion arrivera de façon naturelle pour bien des éléments. C’est assez rassurant. La scène avec Nolan et Irisa face à l’Omec était une bonne chose et rappelle aussi qu’au fond Defiance n’a jamais été une mauvaise série, juste une série pleine d’opportunité manquées qui n’ont pas su délivrer quoi que ce soit de véritablement neuf ou surprenant. C’est là aussi que Datak prend tout son sens et j’aime bien la façon dont Defiance utilise à merveille l’univers de Datak et de chacun des personnages. La façon dont il s’évade est peut-être l’un des meilleurs moments de cet épisode en utilisant la technologie de son bras artificiel. On se serait cru dans un épisode de Wolverine. Datak est l’un de mes personnages préférés dans cette série et il parvient toujours à se sortir de situations farfelues. Mais c’est aussi ce qui fait la force de cette série et de ce personnage, son côté un peu invincible qui résiste à toutes les absurdités de cette série. Le tuer aurait été ambitieux cette année mais je me demande si au fond le faire survivre ne l’est pas plus.

Surtout quand on voit les conséquences et c’est une excellente nouvelle. Avec le dernier épisode, Defiance conclut sa saison avec beaucoup d’effets spéciaux, assez réussis. Si la série coûte cher, elle prouve ici qu’elle mérite amplement son cachet. Je pense que tout le budget de la saison a plus ou moins été balancé dans cet épisode. Cet épisode prend au pied de la lettre tout ce que la série sait et peut faire. Elle reprend là où l’on a pu laissé l’action dans « The Awakening » afin de nous offrir une conclusion pleine d’action et de belles surprises. Ce que je trouve dommage c’est que Linda Hamilton n’a pas fait une nouvelle apparition. Si cela aurait probablement coûté trop cher à Defiance, je pense que cela aurait pu être assez sympathique. On ne sait toujours pas si elle est en vie ou non, du coup son retour aurait pu faire sens dans ce dernier épisode. La structure de cet épisode est assez étonnante, permettant de donner une conclusion intelligente à une série qui n’a pas besoin d’aller plus loin. Defiance était présentée comme un vrai retour à de la SF pure et dure, c’est plus ou moins ce que l’on a eu à certains moments. Il y a aussi Amanda qui permet de donner à certains moments le ton de l’épisode.

De la voir sérieusement touchée permet aussi de placer les choses petit à petit. Les scènes entre elle et Nolan ne fonctionnent pourtant pas du tout. Certes, la série aime l’émotion mais cela ne fonctionne pas toujours et l’occurence ici, pas du tout. Mais la phase finale, mettant en scène Nolan, Irisa, Datak et le bon Doc, qui vont sur le vaisseau Omec et prévoient de le détruire en orbite. Tout cela avance assez rapidement mais de façon très fluide, sans nous donner l’impression que les choses sont faites de façon beaucoup trop rapides. Finalement, Defiance reste donc une série de SF intéressante malgré tous ses défauts. On est loin d’une Falling Skies qui dans le registre de la SF a constamment raté tout en long et en large. Cette année, Defiance a tenté d’être un peu plus ambitieuse et elle a réussi quelque chose.

Note : 7/10 et 8/10. En bref, belle fin pour une série qui n’a eu de cesse de montrer qu’elle était imparfaite.

Commenter cet article

Avatar 28/11/2016 12:59

Moi j'ai aimé la série du debut à la fin

tagrandesoeur 12/10/2015 01:33

ferme ta gueule avec ton article a la con. Pourquoi tu regardes si la serie est imparfaite ducon?

delromainzika 16/10/2015 23:24

Whoua... Aucun sens de la politesse et de la courtoisie...

4evaheroesf 07/09/2015 17:06

Datak et Stahma ont survécu à cette saison, et la menace Omec-Kindzi s'est dégonflée...
Heureusement qu'il y a eu Yewl, la décision de Nolan, et une bonne fin si la série est arrêtée.
Bref, cette saison possède un gros point positif :
mettre fin à la relation toxique Nolan-Irisa (contrairement aux frères Winchester^^).