Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Graceland. Saison 3. Episode 13.

30 Septembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Graceland

Critiques Séries : Graceland. Saison 3. Episode 13.

Graceland // Saison 3. Episode 13. No Old Tigers.
SEASON FINALE


Il y a des choix qui doivent être fait. Ce dernier épisode de la saison 3 est surtout une occasion de rappeler que le passé revient toujours à l’attaque, qu’il n’y a pas vraiment de moyens d’échapper à son destin et encore moins d’échapper aux malheurs de sa propre existence. L’un des premiers trucs intéressant dans cet épisode c’est bien entendu Dale et la façon dont ce dernier semble faire petit à petit sa rédemption. Il cherche à gérer les conséquences de tous ses actes, à peser les problèmes mais aussi à changer complètement. Il a besoin de se retrouver, de quitter ce qui le ronge depuis trop longtemps. Dale passe par un état émotionnel qui casse énormément l’épisode mais dans le bon sens du terme. Graceland n’avait pas besoin d’un dernier épisode ultra rythmé qui balance des coups de feu dans tous les sens. Ce n’était pas le but et ce n’est pas ce que j’attendais non plus. De ce fait, l’émotion qui découle de ce qui se passe avec Dale est vraiment intéressante et permet de nous plonger dans un univers complètement différent, avoir une vision différente de ce que l’on aurait probablement pu imaginer au départ, etc. « No Old Tigers » cherche aussi à donner une certaine forme de conclusion à un personnage qui n’avait pas forcément plus de potentiel que ça pour faire beaucoup plus par la suite.

Dale change donc de jeu au bon moment, pour lui comme pour nous. A côté de là, les agents du Graceland doivent gérer les conséquences de la guerre des gangs et ses victimes. Briggs doit alors traquer une dernière fois afin d’amener Ari Adamien face à la justice. La série a besoin de ça et elle s’en sert de façon assez intelligente. Je ne m’attendais pas forcément à ce que l’histoire d’Ari se termine de la sorte mais c’était une très bonne idée. C’est aussi une façon de rappeler que tout ce qui se passe à Graceland doit rester à Graceland, qu’il n’y a pas vraiment de façon de mettre un terme à quoi que ce soit sans faire des concessions. La façon dont Paige dit à la fin de l’épisode « On ne va pas encore couvrir un corps » est assez intéressant. La fin de cet épisode a tous les atouts d’un soap où les personnages se retrouvent avec un corps et doivent à tout prix le cacher. Cela ne vous rappelle pas Desperate Housewives tout ça et plus particulièrement la fin de la saison 7 alors que nos amies préférées se retrouvaient avec un corps sur les bras avec le besoin de le cacher à tout prix. Quoi qu’il en soit, pour en revenir à Graceland, c’est aussi un épisode qui permet de mettre Briggs toujours un peu plus de côté alors que ses actions ne sont pas du tout partagées par le reste de l’équipe.

Briggs agit toujours dans son propre intérêt, ce qui a de quoi dégoûter tout le monde et cela peut se comprendre. Mais d’un point de vue narratif, le personnage de Briggs est juste excellent et sort presque du lot. Cela ne veut pas dire que tout est parfait bien évidemment mais globalement Graceland sait très bien se servir de lui et nous offrir quelque chose de passionnant. Briggs n’est pas le centre névralgique de cet épisode, Ari est bien plus important là dedans. D’ailleurs, c’est plus l’épisode d’Ari et la façon dont ce dernier se retrouve au milieu des conséquences (et le Graceland à tenter de tout faire pour trouver un moyen de l’amener à comparaitre). Sauf que le Graceland se rend aussi compte à un moment donné que tout n’est pas aussi facile que l’on ne pourrait le croire. Et enfin, il y a Mike. Ce personnage m’a toujours plu car il n’a jamais su entrer dans aucun rang, dans aucun code que la série a voulu créer. Si l’issue de la saison ne lui est pas nécessairement favorable, j’apprécie en tout cas le fil conducteur qu’il y a eu au fil des épisodes. Enfin, nous avons Johnny. Sacré Johnny tout de même. Ce dernier est l’un des plus tendres et plus touchants personnages de Graceland. Il continue de l’être au travers de cet épisode et je pense que si USA Network ne renouvelle pas la série, tout ce beau monde va finir par le manquer (alors que lors de la première saison, j’étais pris à leur dire au revoir).

Note : 8/10. En bref, fin de saison réussie.

Commenter cet article