Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Les Experts : Immortality. SERIES FINALE.

28 Septembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : CSI Trilogie

Critiques Séries : Les Experts : Immortality. SERIES FINALE.

Les Experts // Téléfilm Final. Immortality (Part 1 & 2).


L’une des franchises les plus prolifiques des années 2000 vient de s’achever. En effet, CSI arrive à la fin de son histoire avec ce nouvel épisode et pour ce faire, elle a décidé de faire revenir d’anciennes stars de la série : William Petersen, Marg Helgenberger, Melinda Clarke et Paul Guilfoyle. Pendant que d’autres n’ont pas désiré revenir : Elisabeth Shue et George Eads. Je dois avouer que j’ai presque un pincement au coeur à l’idée de me dire que l’on n’aura pas plus d’épisodes de CSI. Je pense que l’on arrive au bout du chemin, peut-être même un peu trop tard mais CSI a écumé tellement de choses au fil des années que de terminer sur une intrigue comme celle de cet épisode était une excellente idée. J’ai beaucoup aimé le fait qu’il y a des histoires de gens qui se suicide en se faisant exploser dans des lieux publics tout cela car Lady Heather a arrêté de pratiquer. Lady Heather est l’un des personnages les plus emblématiques de CSI et son « départ » s’est fait plus ou moins avec celui de Grissom. Ce dernier a quitté la série et puis une bonne partie de sa mythologie est partie avec lui. Le résultat se ressent dans cet épisode alors que son retour impose justement quelque chose en bonne et due forme. C’est une bonne occasion de revenir sur la relation entre Grissom et Sara. Cette relation a toujours été très complexe à saisir, surtout que le départ de William Patersen a détruit une bonne partie de l’histoire de la série.

Sara a vécu dans le doute, dans l’ombre de Gil durant des années sans pouvoir véritablement aller de l’avant car les producteurs ont toujours rêvé du retour du personnage à plein temps. Chaque année on nous a fait croire qu’il pourrait revenir faire un tour une dernière fois du côté de CSI sauf que ce n’est jamais ce qui s’est passé. C’était de toute façon logique qu’il ne revienne pas mais j’aime bien la façon dont Sara gère le retour de son ex mari. La scène finale entre les deux personnages est l’une des plus belles. Leurs retrouvailles étaient très étranges car l’on ne savait pas trop sur quel pied danser. Est-ce qu’ils vont se sauter dans les bras à un moment donné ou bien pas du tout ? C’était une question qui rodait encore mais ils vont enfin vivre ce petit peu d’amour qui rendait leur relation unique en son genre. Je n’ai pas versé de petite larme, à mon grand regret car j’aurais aimé être ému plus que ça. Mais Grissom est parti depuis tellement longtemps et n’ait jamais vraiment revenu depuis (à part au détour d’un Skype avec Sara…Ourahhh !). Du coup, on n’a pas vraiment besoin de Gil. Le téléspectateur que je suis a déjà fait son deuil du personnage et son retour, bien qu’important pour boucler la boucle arrive presque trop tard. Car son retour n’est plus attendu.

C’est aussi un épisode qui parvient à utiliser de façon intelligente d’autres personnages comme Lindsey Willows, la fille de Catherine. Cette dernière en est maintenant à son premier jour au CSI et elle apprend donc de ses erreurs. Lindsey est un bon personnage et j’aurais presque aimé voir ce que cela aurait pu donner Catherine en patronne et sa fille en apprenti CSI. Cela aurait probablement donné des moments d’anthologie. Marg Helgenberger a en plus de ça ce côté très maternel qu’il a toujours su insuffler à CSI. Du coup, c’est presque dommage que l’on n’ait pas l’occasion d’en voir plus mais CSI est une franchise qui n’est pas morte (CSI : Cyber entre dans sa seconde saison dès la semaine prochaine) et qui pourrait également perdurer au travers de téléfilms évènementiels si jamais celui-ci a fonctionné. Quid de faire revenir Les Experts : Miami par exemple ? Je ne serais pas contre étant donné que cela reste ma franchise préférée (et qu’elle a aussi manqué sa vraie conclusion, annulée par CBS de façon un peu trop brutale). Il en fait de même pour la franchise à Manhattan. Quoi qu’il en soit, CSI est aussi là pour nous offrir un épisode de cas de la semaine. Ce dernier est d’ailleurs assez sympathique dans son ensemble. Le coup des suicides par bombes n’est pas un filon très utilisé de la série.

Mais c’est aussi une occasion en or de rappeler tout le monde et de justifier pourquoi tout le monde est de retour. Catherine est au FBI, donc son retour est assez logique. Gil revient car c’est lié à Lady Heather, etc. Certains personnages annexes de la série sont au second plan : Greg, Hodges, Morgan, etc. et n’ont pas de grands moments pour briller une dernière fois mais l’on va dire que de toute façon CSI n’a pas besoin de leur donner plus que ça étant donné qu’ils ont déjà pas mal offert à la série lors des dernières saisons. J’en attendais peut-être pas suffisamment non plus de ce dernier épisode spécial pour être émerveillé. Je n’ai pas été bluffé par la structure qui reste fidèle à la formule de la série. Je n’ai rien à demander de plus si ce n’est qu’il va falloir qu’ils tentent de donner une nouvelle approche au dernier spin off encore en vie s’il ne veut pas mourir dans l’indifférence la plus grande. L’arrivée de Ted Danson dans ce spin off devrait dynamiser un peu les choses. Enfin, on ne peut que le souhaiter.

Note : 5.5/10. En bref, une fin attendue. Parfois étrange mais toujours fidèle à la série et sa structure.

Commenter cet article