Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Life in Pieces. Saison 1. Pilot.

23 Septembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Life in Pieces

Critiques Séries : Life in Pieces. Saison 1. Pilot.

Life in Pieces // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Je pense que l’on arrive à un moment où le genre de la comédie familiale sature. Life in Pieces tente donc d’apporter sa petite once d’originalité bien à elle. Les networks ont besoin de nouveautés, surtout dans ce registre là et cette comédie tente de venir en aide à un genre bouché. Créée par Justin Adler (Less Than Perfect, Samantha Who ?, Better Off Ted), on retrouve pas mal des us des comédies familiales de ABC dans ce premier épisode. S’il n’y a pas grand chose de très original dans ce premier épisode, il est bien plus sympathique que je ne le pensais. Les premières images de cette comédie ne m’avaient pas donner plus envie que ça de poursuivre l’aventure mais je suis content de voir que finalement, Life in Pieces a au moins quelques atouts. Chaque semaine, l’histoire va se concentrer sur 4 moments de la vie de cette famille. Enfin, 4 petites histoires racontées dans un seul et même épisode. D’un point de vue purement structurel, c’est assez astucieux et le résultat est même assez intéressant. Alors que la série a besoin de tout nous présenter dans ce premier épisode et faire les choses de façon assez intelligente, je trouve que l’on a ici droit à quelque chose d’assez intelligent. C’est une façon d’introduire une nouvelle manière de raconter l’histoire dans une sitcom, en donnant aussi un peu plus de pep’s au registre. En divisant l’épisode en 4 petites histoires, Life in Pieces gagne en dynamisme.

Les Short foment une belle et grande famille. Alors que Matt, le deuxième des trois enfants de la tribu, et le seul à être encore célibataire, pense enfin avoir rencontré le grand amour, Greg, son frère cadet, et sa femme, Jen, sont quelque peu dépassés par l'arrivée de leur premier-né. Quant à Heather, l'aînée, elle doit faire face, avec le soutien de son mari Tim, à une dure réalité qui la déprime : leur progéniture est en train de grandir et, un jour ou l'autre, le nid familial sera fatalement vide. Et pour ne rien arranger, John, le patriarche, cherche par tous les moyens à oublier le fait qu'il a passé le cap des 70 ans, sous le regard amusé de son épouse, Joan, qui ferait tout pour ses "petits".

Le casting est à côté de ça particulièrement convaincant lui aussi. Globalement, on retrouve ici tout ce qui fait le succès d’une telle comédie avec ses atouts et ses bonnes surprises. Dianne Wiest et James Brolin sont déjà de bons membres au sein du casting mais Colin Hanks et Zoe Lister Jones s’avèrent eux aussi être de bonnes surprises. Du coup, avec un joli casting, pas clinquant mais réussi, nous avons droit à de très jolies scènes familiales qui sont cohérentes et finement interprétées. Bien entendu, Life in Pieces n’est pas parfaite et n’a pas tous les atouts du monde mais cela reste une comédie pleine d’idées qui a énormément dé belles choses à faire et à raconter. Dans une certaine mesure (et bien au delà de la structure narrative mais plutôt du fond), je retrouve un peu de Married (la comédie de FX) dans cette série. Ce n’est pas une copie mais il y a des éléments qui se retrouvent un peu ici. J’aime bien Married, peut-être aussi car cette comédie est à la fois tout d’une comédie de network et quelque chose d’un peu plus borderline par moment, se permettant accessoirement quelques sorties de routes bien méritées (un peu aussi à la manière de ce que Up All Night avait pu incarner par moment sur NBC, par moments uniquement ce qui fût d’ailleurs très dommage).

L’autre aspect original de Life in Pieces c’est que chaque histoire est racontée de façon originale. Chaque intrigue suit une formule assez classique de comédie sans pour autant nous donner l’impression que chaque histoire est racontée de la même façon. Il est rare de croiser des comédies aussi intéressantes que Life in Pieces d’un point de vue de la structure. Je crois que l’an dernier, NBC avait tenté avec A to Z de faire une comédie un peu de ce genre là sans succès. ABC a aussi introduit une nouvelle façon de raconter la vie de famille dans une sitcom avec Modern Family, etc. Toutes ces idées structurelles ont permis aussi de renouveler un peu l’esprit de la comédie actuelle et de donner un ton différent au single-cam qui ne peut pas être rythmé par des rires enregistrés. Mine de rien, dans le multi-cam c’est facile de générer du rire où il n’y a pas toujours besoin d’en avoir, ne serait-ce que par influence du rire enregistré que l’on entend. Finalement, Life in Pieces est donc bien plus sympathique que je ne l’avais imaginé au départ. Tout n’est pas encore passionnant et il y a des tas de choses à corriger mais je suis persuadé que cela peut devenir une très bonne comédie sur la longueur. Je serais donc au rendez-vous par la suite, sans problème.

Note : 6/10. En bref, une bonne surprise.

Commenter cet article