Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Moonbeam City. Saison 1. Pilot.

13 Septembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Moonbeam City

Critiques Séries : Moonbeam City. Saison 1. Pilot.

Moonbeam City // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Si la relève audimatique de South Park n’est toujours pas arrivée, Comedy Central tente toujours de lancer de nouvelles comédies années et cette année ce sera Moonbeam City. Créée par Scott Gairdner (Conan), cette petite comédie policière animée est assez différente de ce que j’avais imaginé au départ. En effet, je pensais que Moonbeam City serait une série beaucoup plus proche de l’univers de la chaîne alors que c’est presque tout le contraire. J’ai eu l’impression de voir un peu de Axe Cop (FOX), un peu de Archer (FX) mais aussi de Sin City (oui oui). Cela ne veut pas dire que toutes ces séries ont influencées Moonbeam City mais le résultat est assez intéressant, d’autant plus que les scénaristes ont réussi à créer un vrai univers sombre et polar-esque qui tient debout. Ce n’était pas gagné d’avance au départ mais le résultat est bel et bien là. Cela ne veut pas pour autant dire que je vais avoir tout de suite envie de regarder la suite de la série mais il y a de grandes chances pour que oui. Bénéficiant en plus de ça d’un casting voix assez exceptionnel : Elizabeth Banks, Will Forte, Rob Lowe ou encore Kate Mara, que des bonnes bouilles qui donnent avec leurs voix respectives un vrai ton à ce film.

Dazzle Novak, un inspecteur de police aussi séduisant que stupide, fait tout ce qu'il peut pour résoudre ses enquêtes. Et ce n'est pas toujours facile, d'autant que sa chef tyrannique est toujours sur son dos et que son rival ne recule devant rien pour lui mettre des batons dans les roues. Il peut heureusement compter sur sa coéquipière, la très compétente Chrysalis Tate, pour l'aider à protéger les habitants de leur ville bien-aimée.

L’une des meilleures idées de Moonbeam City est d’être inspirée par les drames policiers et criminels des années 80. On retrouve d’ailleurs beaucoup de cette influence surannée tout au long de cette série. L’animation reste moderne mais les décors et les personnages semblent d’un autre temps. Cela permet de se plonger presque de façon beaucoup plus efficace dans ce qui reste une série assez sombre. Influencée également par le genre du film noir, Moonbeam City s’en sort plutôt bien au travers de toutes les petites surprises qu’elle parvient à insérer tout au long de l’épisode. Comedy Central prouve aussi avec Moonbeam City qu’elle a envie d’explorer d’autres terrains. Si elle le fait déjà avec les comédies en live-action (Broad City notamment), elle tente de le faire également avec les séries animées. On a déjà pu le voir avec Triptank mais aussi tout un tas d’autres essais, pas nécessairement concluants pour autant. Triptank reste d’ailleurs un agréable exemple de ce que la chaîne a pu faire d’intéressant, mais je préfère largement ce que Moonbeam City vient nous proposer. Cela me rappelle aussi énormément ces séries animées un peu policière que je regardais il y a de ça des années.

J’ai délaissé la comédie animée il y a quelques années de ça et n’ait de cesse d’y revenir grâce à des séries de ce genre là. J’y suis aussi revenu pour des comédies comme celle des Major Lazer par exemple sur Adult Swim. Mais pour en revenir à Moonbeam City, cette série s’appuie aussi énormément sur le charisme de Rob Lowe. Ce dernier a une voix que l’on reconnait mais qui fait aussi vivre l’esprit du héros de la série. J’ai retrouvé un peu de Sin City là dedans, de l’univers comics de Frank Miller, etc. Je me demande à quoi la suite de la saison va ressembler mais le grand curieux que je suis va avoir envie de tenter l’expérience d’autant plus que visuellement cela a un véritable attrait, très différent de ce que j’aurais imaginé au départ.  

Note : 5.5/10. En bref, un joli premier épisode.

Commenter cet article