Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Narcos. Saison 1. Episode 10.

9 Septembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Narcos

Critiques Séries : Narcos. Saison 1. Episode 10.

Narcos // Saison 1. Episode 10. Despegue.
SEASON FINALE


La fin du règne de Pablo Escobar arrive à grands pas et il était temps. Enfin, pas nécessairement pour le téléspectateur même si l’évolution narrative de cette saison a toujours plus ou moins voulu que justement Narcos développe l’histoire de Pablo en une saison et puis c’est tout. Ce n’est pas totalement le cas bien entendu et la dernière bataille ne va pas nécessairement être gagnée par Pablo. Ce dernier est maintenant en cavale, probablement avec sa femme et ses enfants dès la saison 2. De ce fait, la saison 2 devrait se concentrer sur ce que racontait Paradise Lost, le film avec Benicio del Toro sur la fuite d’Escobar, sur fond de personnage américain sous couverture sensé mettre en terme à ses agissements etc. Ce que j’ai bien aimé dans ce dernier épisode de la saison c’est la façon dont tout semble s’embriquer. Gaviria demande la fin de la guerre, Escobar détient le ministre (qu’il ne va pas tuer et qui va s’en sortir, ce qui est presque nouveau dans une telle série) et accessoirement va ordonner aussi un raid sur la prison d’Escobar afin de le retrouver et surtout de l’arrêter une bonne fois pour toute. C’est sans compter sur le fait que Escobar est quelqu’un de malin, capable de surprendre. Mais ce qui a aussi été assez sympathique dans cet épisode c’est la façon dont tout ce qui nous a été présenté depuis le début de la saison prend encore plus sens ici.

C’est étrange comme sensation car Narcos est une série documentée, presque documentaire. Elle n’évolue donc pas vraiment à la façon d’une saison classique avec son climax final. Pourtant, ce climax final, ce grand moment, on l’a dans ce dernier épisode. Ce n’est pas nécessairement épique mais cela fonctionne assez bien. Accessoirement, les photos que Murphy et Pena ont envoyé à la presse dans l’avant dernier épisode sont maintenant en train de devenir des affaires bien plus importantes que prévu. Mais c’est forcément intéressant, d’autant plus que le rythme effréné de Narcos depuis quelques choses semble donc prendre encore une toute nouvelle dimension avec cet épisode. Je n’en attendais pas moins de la part de cette dernière. Murphy et Pena ont beau être plus ou moins au coeur de l’affaire depuis le début, maintenant ce n’est plus vraiment le cas dans le sens où même s’ils ont eux ce qu’ils voulaient depuis le début, leur victoire ne va pas nécessairement pouvoir se fêter comme il se doit alors que l’Ambassadeur décide de les suspendre de leurs activités. Ils vont donc devoir s’asseoir et attendre que la police colombienne arrête Escobar. C’est terrible pour ces deux là. Enfin, pour Murphy ça va. De toute façon ce dernier a une famille maintenant et il doit sans occuper.

Mais cela ne veut pas vraiment dire que Murphy est en sécurité pour autant car ce dernier se retrouve encore dans des sales situations. Je me demande comment Narcos compte faire évoluer Murphy et Pena dans la saison 2, encore plus car la saison 2 se concentrera sur la fuite d’Escobar (je me demande donc comment cela va pouvoir aller au delà de la saison 2). Narraativement parlant la série poursuite donc son bout de chemin à sa façon. J’ai beaucoup aimé l’idée que la série a derrière la tête, celle de présenter l’histoire d’Escobar de façon assez rapide et ensuite de revenir sur la fin de sa vie de façon assez calme et plus posée afin de détailler toutes les opérations. C’est une très bonne chose mine de rien. Finalement, ce tout nouvel épisode de Narcos est une occasion de conclure la saison de façon intelligente et judicieuse. Rien à redire de ce point de vue là, tout fonctionne même assez bien dans son ensemble. Gaviria trouve lui aussi sa place même si l’on ne peut pas dire qu’il puisse fêter de victoire. S’il a réussi son assaut sur la prison d’Escobar, ce dernier est toujours dans la nature. J’ai bien aimé la façon dont le ministre dit à Escobar qu’il est prêt à mourir pour que Escobar se fasse attraper, que les criminels se font toujours attrapés à un moment ou à un autre et qu’il est donc impossible de s’enfuir de tout trop longtemps. En même temps, Escobar n’a pas toujours fait les choix les plus malins dans sa vie et notamment dans sa cavale.

Note : 8/10. En bref, bonne fin de saison appelant à une suite encore plus palpitante.

Commenter cet article

moi59 18/09/2015 09:49

j' ai fini hier et franchement je me suis un peu ennuyé, c' est trop didactique, je connais bien l' histoire d escobar et c' est surement aussi a cause de ça,

dans le même style j' ai préféré corleone sur son clone italien toto riina mais la je connaissais moins l' histoire et ils ont rajouté un peu de romanesque