Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Carmichael Show. Saison 1. BILAN.

11 Septembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Carmichael Show

Critiques Séries : The Carmichael Show. Saison 1. BILAN.

The Carmichael Show // Saison 1. 6 épisodes.
BILAN


Sans révolutionner quoi que ce soit, The Carmichael Show s’inscrit parfaitement dans cette nouvelle tendance de créer des séries avec des personnages afro-américains. Si Black-ish et son succès ont probablement ouvert la voie, cette série n’est pas Black-ish et reste même assez originale par certains aspects. Quand on regarde The Carmichael Show, on a de vieux souvenirs, de Ma Famille d’Abord et de ces vieilles bonnes comédies familiales afro-américaines dont on pouvait se délecter il y a de ça quelques années. Une comédie traditionnelle peut fonctionner et The Carmichael Show en est la preuve. Cette comédie fonctionne, sans être la plus originale du monde et elle nous offre une vision assez intéressante de ce qu’elle peut faire même si en seulement six épisodes, elle n’a pas beaucoup le choix. En effet, elle ne peut pas tout montrer et c’est vraiment dommage. La série a connu des problèmes internes pour voir le jour (retournage du pilote, changement de casting, etc.) mais cela ne veut pas pour autant dire que c’est une mauvaise chose. Le but de cette comédie est d’être à la fois originale et intelligente, tout en étant drôle. Si je n’ai pas réussi à voir quelque chose d’original ici, je pense que c’est uniquement car il n’y a eu que six épisodes de cette première saison et qu’elle n’avait donc pas vraiment la chance de démontrer tout ce dont elle était capable.

C’est pour ce que j’ai clairement envie d’en voir plus. Accessoirement, The Carmichael Show est aussi une comédie intelligente qui sait très bien comment ses personnages fonctionnent et ce qu’il faut faire pour nous séduire. Car The Carmichael Show use donc de tout un tas d’us. Après un pilote sympathique mais qui demande peut-être plus pour être compris, le second épisode est là où The Carmichael Show devient véritablement intéressante. C’est l’anniversaire de Jerrod et un afro-américain sans défense s’est fait tirer dessus à Charlotte. C’est là que la série se situe. Inclure quelque chose d’aussi dramatique dans une comédie est fort, d’autant plus que plutôt que de célébrer l’anniversaire de Jerrod, Maxine et Cynthia vont rejoindre les manifestants avec Cynthia dans ses habits de droits civils. C’est assez drôle car tout cela donne lieu à la fois à quelque chose de très drôle mais aussi avec un fond très dramatique. Avec tout ce qui s’est passé ces dernières années chez les américains, avec Ferguson et cie, on ne peut que faire le lien mais ce qui est étrange là dedans c’est la façon dont c’est traité, avec un angle légèrement comique d’autant plus que c’est difficile de faire des blagues sur des morts, mais l’épisode fonctionne très bien.

Comme quoi, on peut probablement rire de tout du moment que tout cela est bien écrit. Jerrod Carmichael parvient donc à faire des blagues sur la mort d’afro-américains sans défense ou même sir le profil racial que certains peuvent faire dans leurs accusations, mais sans que cela nous apparaisse comme inapproprié. Car ce n’est pas fait maladroitement mais de façon très intelligente, ce qui rejoint encore une fois le fait que je disais que The Carmichael Show était une série intelligente. Ce qui me fascine presque avec The Carmichael Show, c’est que la série pourrait très bien transformer son message en quelque chose de beaucoup plus pertinent que ce que l’on nous a présenté dans ces six premiers épisodes d’une probable salve. Il y a un énorme potentiel pour beaucoup plus, plus d’humour mais aussi plus de sujets difficiles traités sous un angle comique. C’est peut-être aussi la force de cette série, d’oser parler de sujets forts mais tout en gardant à l’esprit qu’elle reste une comédie. L’émotion pourrait être beaucoup plus présente c’est certain mais justement, le traitement de Jerrod Carmichael est totalement différent, celui d’une comédie qui ne veut pas se prendre trop au sérieux malgré que dans sa façon de parler elle soit très sérieuse.

The Carmichael Show a donc le potentiel d’être une comédie avec une vraie voix au milieu de tout un tas d’autres comédies qui manquent parfois de personnalité (Mr Robinson était pour moi un échec car justement la voix était morose, sans véritable plus value). J’espère donc que NBC donnera plus de place à cette série en la renouvelant pour une saison 2.

Note : 6.5/10. En bref, c’est drôle et plein de potentiel, tout en parlant de sujets complexes.

Commenter cet article