Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Mindy Project. Saison 4. Episode 2.

26 Septembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : The Mindy Project, #The Mindy Project

Critiques Séries : The Mindy Project. Saison 4. Episode 2.

The Mindy Project // Saison 4. Episode 2. C is for Coward.


Avec ce nouvel épisode, The Mindy Project explore de façon assez inattendue la naissance et plus particulièrement le choix être césarienne et naissance par voies naturelles. Mindy a envie d’avoir une césarienne afin de ne pas trop subir les conséquences et la douleur. Je trouve que c’est quelque chose d’assez intelligent dans le sens où The Mindy Project ne cherche pas à faire quelque chose d’uniquement comique mais aussi quelque chose de plus émouvant et accessoirement elle tente d’apposer une vraie réflexion. La façon dont Danny tente de convaincre Mindy est assez drôle, mais aussi la façon dont cette dernière tente de convaincre Danny que la meilleure chose pour elle c’est de faire une césarienne. Je ne suis pas une femme, je ne peux donc pas vraiment juger ce qu’il vaut mieux choisir entre les deux mais le débat permet aussi de rappeler que ce petit couple va accueillir un enfant très rapidement (à la fin de l’épisode, Mindy accouche). Le choix final est assez drôle car finalement The Mindy Project vient nous rappeler encore une fois que l’amour prime avant tout. Accessoirement, ce qui est cependant assez étrange dans la façon dont The Mindy Project est en train de réagir c’est étant donné que Mindy est une obstétricienne-gynécologue donc elle devrait choisir la méthode qui devrait être la plus sûre pour son bébé.

Cela me fait rire car finalement The Mindy Project oublie en grande partie le fait que c’était au départ une sorte de série médicale avec un aspect comédie romantique très prononcé. Au delà de ça, la série ne cherche pas non plus qu’à s’attarder la dessus. Il y a donc de l’humour. La scène dans le métro était excellente. C’est un exemple de ce que The Mindy Project peut faire de plus brillant quand elle peut s’amuser. Dès qu’elle perd les eaux, elle panique et les choses deviennent d’autant plus drôle. C’est assez drôle la façon dont Mindy demande du Beyoncé, que finalement elle n’aura qu’une pauvre chanson de métro qui ne va faire que la stresser encore plus. L’environnement claustrophobique du métro est une aubaine pour conditionner un peu les personnages. Mindy Kaling incarne aussi son personnage toujours aussi brillamment. Matt Warburton, déjà responsable d’épisodes comme « Danny Castellano is my nutritionist » démontre qu’il connait bien l’univers de la série, qu’il connaît aussi la dose d’humour à donner à chacun (et notamment notre héroïne). Le but de cet épisode n’est pas de créer une distance entre Danny et Mindy, juste un débat sur quelque chose de logique auxquels toutes les familles sont probablement confronté dès qu’un enfant arrive.

Cet épisode va dans la continuité du précédent et est l’occasion de nous raconter deux histoires importantes. Je me demande ce que le prochain épisode nous réserve. Et si Danny et Mindy se mariaient ? Je me le demande vraiment. Finalement, ce nouvel épisode de The Mindy Project est une occasion de faire évoluer de façon assez drastique l’intrigue de la série. Ce n’est pas parfait mais il y a de très bons moments, rappelant encore une fois que The Mindy Project peut être une bonne série et qu’elle peut fonctionner de façon intelligente. Je me demande aussi ce qu’ils comptent faire de certaines intrigues, notamment secondaires. Il y a des tas de personnages secondaires dans cette série The Mindy Project n’en fait pas forcément bon usage. Cet épisode tente d’en faire quelque chose, apportant quelques bonnes idées comiques ici et là mais une fois que tout sera installé autour de notre couple préféré et de son cocon, je me demande ce que la série va faire. Après tout, elle ne peut pas rester une comédie romantique, elle doit maintenant évoluer dans la direction d’une comédie plus familiale, peut-être, ou alors revenir à ce qu’elle faisait lors de la première saison avec le personnel du cabinet par exemple. C’était loin d’être mauvais.

Note : 6.5/10. En bref, un brin d’humour et d’émotion et un débat.

Commenter cet article