Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Muppets. Saison 1. Pilot.

23 Septembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Muppets

Critiques Séries : The Muppets. Saison 1. Pilot.

The Muppets // Saison 1. Episode 1. Pilot.


J’ai toujours adoré les Muppets. Ces petites créatures de feutrine portées comme des marionnettes. Ce que j’ai toujours adoré chez les Muppets c’est cette originalité désuète qui ne prend pas une ride. Lors du grand retour des Muppets, orchestré par Jason Segel en 2011, j’étais heureux et le film était même réussi. Sa suite, sortie l’an dernier était moins bonne mais l’humour restait présent malgré tout et l’envie de retrouver encore ces marionnettes persiste. Quand ABC a annoncé qu’elle commandait une nouvelle série adaptée des Muppets, j’étais aux anges et ce premier épisode confirme à quel point c’était une bonne idée. Je pense que The Muppets arrive à point nommée dans un monde de comédies saturées par un manque cruel d’originalité. Ces dernières années nous avons enchaîner les comédies sympathiques mais qui manquaient cruellement d’un petit plus qui pourraient les rendre plus originales. Cela ne veut pas dire que The Muppets est plus originale dans le sens où c’est un revival d’une série connue des années 70 (The Muppet Show a sévi entre 1976 et 1981). Les Muppets ce n’est pas vraiment mon enfance mais j’ai malgré tout toujours apprécié de voir ces créatures m’amuser dans le petit écran. Afin de créer cette toute nouvelle mouture, ABC a fait appel à Bob Kushell (Anger Management, Samantha Who ?) et Bill Prady (créateur de The Big Bang Theory).

Les Muppets reviennent et pour la première fois, la vie personnelle et les relations entre les marionnettes, que ce soit au travail ou à la maison, seront explorées.

En faisant appel à ces deux noms qui ne sortent pas de nulle part, ABC a probablement voulu associer un humour actuel à quelque chose d’un peu plus classique. Pourtant, The Muppets apparaît vraiment comme une série originale, à la fois dans sa manière d’utiliser les petites marionnettes mais également en les intégrants dans l’univers créé spécialement pour elles. On a l’impression qu’elles font partie du monde qui nous entoure, un peu comme ce que Jason Segel avait réussi à faire avec Muppets le retour, le premier film sorti en 2011. C’était une belle façon de remettre ces créatures sur le devant de la scène en créant une forme de nostalgie (le besoin de les retrouver après tant d’années d’absence) mais aussi en tentant de donner un coup de balai là où il fallait afin de dépoussiérer le tout. Ce premier épisode est donc assez énergique, vivant et même assez drôle. Cependant, ce n’est pas non plus le Muppet Show. Je me demande d’ailleurs si les fans de l’original vont apprécier cette nouvelle version des aventures de Kermit la grenouille ou encore de Peggy, en passant par Larry. Le but premier de la création de Jim Henson était de créer quelque chose de toujours très paradoxal. Après tout, le Muppet Show c’était intelligent et bête à la fois. Mais cela fonctionnait.

The Muppets est donc une nouvelle création, une nouvelle adaptation de ces créateurs avec une toute nouvelle vision des choses. Le but des créateurs semble de tomber dans le mockumentary sans pour autant que cela n’en soit totalement un. Il y a une vraie énergie, une volonté de créer quelque chose et une alchimie entre le monde réel et les petites créatures. C’est aussi une sorte de satire Hollywoodienne par moment, notamment dans sa façon de traiter les références. C’est fun, pas toujours brillant, mais en tout cas on a envie d’en voir beaucoup plus pour la simple et bonne raison que cela fait du bien. Kermit ne ressemble pas du tout à ce que l’on a pu voir de lui précédemment, même s’il se rapproche assez des films produits par Disney avec Jason Segel aux manettes (enfin, pour le premier volet). Ce n’est certainement pas le Kermit du Muppet Show mais la nostalgie fonctionne ici uniquement car la représentation de ces marionnettes. Ce sont les mêmes. Le seul truc qui change c’est le reste : la personnalité, le ton des personnages etc. Il y a aussi quelque chose qui me donne envie d’en voir plus, ne serait-ce que pour savoir si finalement The Muppets pourrait accrocher son téléspectateur au delà de son humour. Ce premier épisode manque d’un brin de tendresse et d’émotions, peut-être est-ce la seule erreur. A suivre…

Note : 7.5/10. En bref, le retour des Muppets sur le petit écran est une bonne idée. Affaire à suivre…

Commenter cet article