Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : The Hoarder (2015)

31 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : The Hoarder (2015)

The Hoarder // De Matt Win. Avec Mischa Barton, Robert Knepper et Charlotte Salt.


Ce n’est pas The Hoarder qui va révolutionner le monde du slasher et c’est bien dommage. Mischa Barton aime bien faire son retour dans des films de seconde zone entre deux cures de désintox et cette fois-ci, elle a jeté son dévolu sur The Hoarder. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle n’a probablement pas pu lire le script avant d’accepter. Avant de pouvoir parler tranquillement de ce film, un « hoarder » est un accumulateur, quelqu’un qui ne jette rien. En l’occurrence ici, le « hoarder » est quelqu’un qui collecte quelque chose de très particulier. Je ne vais pas vous ne dire plus histoire de ne pas vous gâcher la révélation aussi ridicule que drôle. Ecrit par Chris Denne, James Hander (The Last Horror Movie) et Matt Win (January 2nd), The Hoarder ne sait jamais vraiment comment évoluer de façon efficace. Dès le début, le film cherche à créer une certaine forme de mystère horrifique, qui aurait probablement pu être inspiré de The Descent. Notre héroïne, incarnée par Mischa Barton se retrouve dans un sous-sol assez glauque avec sa meilleure amie et cette dernière se fait tuer en un rien de temps par une créature étrange qui semble tout droit sortie de The Descent. Je ne sais pas si c’est une référence mais ce ne serait pas si étonnant que ça que cela en soit une.

Une jeune femme entrer dans un entrepôt de stockage sous-terrain et se retrouve très rapidement enfermée et poursuivi par un tueur pendant que les autres clients se font décimés les uns après les autres.

Ce qui est assez drôle tout de même avec The Hoarder c’est que ce dernier ne fonctionne pas vraiment comme je l’avais imaginé au départ. Je ne m’attendais pas du tout au film de l’année mais franchement, je m’attendais à quelque chose d’un peu plus amusant. Notamment car au casting on retrouve également Robert Knepper (Prison Break). Je me demande ce qu’est devenu l’agent de ce dernier mais il est en train de couler sa carrière. Il mérite des rôles bien moins mauvais que celui-ci même s’il a tendance parfois à jouer un peu toujours de la même façon le même genre de rôle. Cette fois-ci il incarne le rôle d’un flic dont The Hoarder n’a pas vraiment besoin. Le film tente d’agiter son histoire autour de lui sans parvenir à nous intriguer suffisamment. En effet, rapidement on se rend compte que ce film n’a pas grand chose à raconter et s’est ainsi constitué un parc de personnages à tuer afin de pouvoir boucher les trous au fur et à mesure. Bien entendu il y a des passages assez amusants, démontrant aussi à quel point la production manquait cruellement de moyens. Le lieu est propice à ce genre d’histoires mais le résultat laisse vraiment à désirer et c’est ce qu’il y a de plus dommageable à l’ensemble. Avec quelques ajustements, je suis persuadé que cela aurait pu être plus sympathique.

Des ajustements dans le scénario. Notamment avec le « vilain » de l’histoire et la façon dont il nous est révélé. Dans le registre du film d’horreur, je trouve que The Hoarder manque cruellement d’inspiration car à chaque fois tout est trop prévisible. Il y a notamment une scène où le personnage de Mischa Barton se cache dans une pièce avec un autre client qui est là pour l’aider mais ils vont se faire prendre au piège car le vilain du film est suffisamment intelligent pour savoir qu’il y a des gens qui se cachent dans cette fameuse pièce. Et là tout commence à partir en sucette. Déjà que The Hoarder n’était pas très passionnant mais à partir de ce moment, on ne comprend plus vraiment quel est le but de l’histoire. Car il n’y a pas vraiment de but non plus. On a l’impression que cette « collection » que le méchant est en train de créer n’a aucun sens. Le film ne cherche jamais à véritablement justifier le tout de façon intelligente. On se retrouve alors avec un film en demi-teinte, pas très ambitieux et parfois même assez ennuyeux. Je savais pertinemment que cela allait être catastrophique mais je crois que je suis parfois un peu masochiste avec le cinéma et ce genre de petits films qui sortent de nulle part.

Note : 0/10. En bref, comment sauver un film aussi raté…

Date de sortie : Directement en DVD

Commenter cet article

ace of spades 16/10/2016 01:16

Un bon petit film avec un bon petit scénario et l'histoire tiens en halène jusqu'à la fin.