Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : The Visit (2015)

14 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : The Visit (2015)

The Visit // De M. Night Shyamalan. Avec Olivia DeJonge, Ed Oxenbould et Deanna Dunagan.


Au fil des années, M. Night Shayamalan a perdu son génie. Celui à qui l’on doit des chef d’oeuvre comme Sixième Sens ou encore Incassable, a démontré au fil des années qu’il n’était plus très créatif. After Earth, Le Dernier Maître de l’Air (même s’il a ses défendeurs), etc. que des nanars qui ont coûté très cher pour pas grand chose. Avec The Visit, le réalisateur revient avec un film beaucoup plus confidentiel avec une histoire à mi chemin entre le film d’horreur de found footage et la comédie d’horreur pure et simple. Le film enchaîne donc à la fois les moments d’humour pour tenter de passer à certains moments dans le registre de l’épouvante. L’inspiration de M. Night Shyamalan est assez visible : une pointe de Joe Dante, une autre du style remis à la mode par Oren Peli (le found footage) mais avec quelques bonnes idées. Tout n’est pas à jeter dans The Visit qui donne au spectateur l’occasion de se poser quelques questions assez intelligentes. En effet, on ne sait pas trop d’où est-ce que ces personnes viennent et surtout pourquoi ils sont aussi étranges. Tout au long du film, le script de M. Night Shyamalan tente de justifier l’histoire par quelque chose de logique et médical, par le mythe du loup garou, par les extra-terrestres, etc.

Deux enfants sont envoyés passer une semaine en Pennsylvanie, dans la ferme de leurs grands-parents. Mais lorsque l'un d'eux découvre qu'ils sont impliqués dans quelque chose de profondément dérangeant, leurs chances de retour s'amenuisent de jour en jour.

M. Night Shyamalan tente une synthèse de ce qu’il aime au milieu d’un film qui se suit avec un plaisir assez coupable. En effet, même si The Visit n’est pas brillant, il n’en reste pas moins divertissant. Je n’ai pas réussi à m’ennuyer de trop là dedans même si l’histoire ne nous emmène que très peu de fois quelque part. On a souvent l’impression que c’est un film à happening : un moment drôle, un moment plus flippant, un moment drôle et un autre moment plus flippant, etc. C’est une déception dans ce sens là car j’aurais justement préféré qu’ils creusent les choses différemment. Il y a aussi un côté un peu conte Grimm dans cette aventure. Le film a tout de même un sous texte intéressant qui va au delà de cette banale histoire de found footage (malgré le fait qu’il fallait le trouver tout de même l’angle des grands parents). La force de son film est probablement d’avoir réussi à parler du pouvoir que les images ont. Le film justifie la plupart du temps tout ce qu’il cherche à filmer, un peu comme Rec l’avait fait par exemple. Paranormal Activity n’a jamais vraiment su parler de l’image et de son impact. Je n’ai cependant pas été aussi flippé que j’aurais aimé l’être. Les histoires de grands parents fous c’est généralement ce qui peut me faire peur mais je dois avouer que là… c’est assez moyen.

Mais un bon film d’horreur n’est pas forcément un film où l’on a sursauté. Du coup, c’est probablement pour cela que je vois The Visit comme un film assez simpliste dans son ensemble, qui veut avant tout s’approprier le monde du conte (comme ne pas penser à des contes comme Le Petit Chaperon Rouge, Hansel et Gretel, etc.). Il y a des tas de références qui apportent là aussi son lot de belles surprises au milieu d’un film qui a au moins le mérite de tenter des choses. Bien entendu que The Visit n’est pas un grand film, et que M. Night Shyamalan a prouvé par le passé qu’il était capable de mieux. Mais depuis Le Village, il ne m’avait pas aussi enjoué. Même Phénomènes, pour lequel j’ai une certaine sympathie de par sa façon d’aborder son sujet n’avait pas eu l’impact que The Visit a eu sur moi. Je suis peut-être plus sensible au cinéma d’horreur mais pourtant ici axé sur le comique. Le casting est lui aussi source de réussite. Il permet de se plonger au milieu de cette histoire sans penser au travers du casting car la vraie héroïne dans ce film c’est l’histoire. Le twist final (car il y en a un) apparaît un peu trop prévisible à mon goût mais cela ne veut pas pour autant dire que le film échoue dans ce qu’il entreprend.

Note : 5.5/10. En bref, un film mineur qui a ses moments.

Commenter cet article