Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Arrow. Saison 4. Episode 2.

16 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Arrow

Critiques Séries : Arrow. Saison 4. Episode 2.

Arrow // Saison 4. Episode 2. The Candidate.


Cette année, Arrow nous redonne espoir. Je pense que la série a souffert de tout un tas de choses et notamment de sa dynamique qui était trop ronronnante à mon goût l’an dernier. Maintenant que la série semble développer une toute nouvelle stratégie (assez efficace en son genre), je dois avouer que je reprends confiance en ce que la série a à offrir et c’est une excellente nouvelle. Tout d’un coup, on a l’impression que les intrigues sont beaucoup plus fraîches, que les personnages ont enfin repris goût à la fin et à l’envie de nous faire découvrir un peu plus de ce qu’ils ont à offrir, etc. Je pense qu’une des réussites de cet épisode vient du passé. La constante relation qu’Oliver entretient avec le passé est absolument fabuleuse. Je n’aurais jamais cru que cela soit possible mais le résultat est là. Le passé était parfois lors de la saison 2 notamment un point faible qui ne semblait être là que pour justifier le besoin de la série d’y rester fidèle. Maintenant que Oliver est aussi beaucoup plus libre vis-à-vis de son secret, la série peut vivre autrement et nous offrir un spectacle assez efficace en son genre. Il ne pouvait rien dire au sujet de Thea, rien du tout sur la mort de Sara, etc. Maintenant qu’il a décidé de plus ou moins aller de l’avant, la série gagne des points. Toute l’histoire d’Arrow est maintenant celle de Green Arrow.

C’est une évolution qui pourrait sembler pas si importante que ça et pourtant, elle l’est. Car c’est à ce moment là que la série nous permet de comprendre qu’elle est arrivé au bout de son premier chapitre et qu’elle peut enfin enclencher le tout nouveau. C’est forcément une brillante idée que de partir sur la base de Green Arrow, comme si Starling City avait besoin d’un nouveau héros, alors qu’au fond cela reste le même qu’auparavant (visuellement parlant). Oliver se redécouvre aussi dans cet épisode. Je ne connais rien aux comics dont est adaptée Arrow (ou Green Arrow) mais je pense que la série tente de garder les pieds sur terre de ce point de vue là. Avec de bonnes idées, cet épisode parvient également à rester fidèle à ce que le téléspectateur recherche dans cette série. J’aime énormément la façon dont certains passages relancent un peu l’entrain, délivrant quelques bonnes scènes d’action (et même plus encore). Car ce n’est pas qu’une question d’action dans cette série, c’est aussi une question complètement différente. A vouloir se réinventer cette année, la série fait preuve d’ingéniosité. Cet épisode est aussi l’occasion de revenir sur l’aventure de Star City. Cela me fait penser à la course pour la mairie qu’il y a également dans une autre série DC : Gotham.

Sauf que c’est beaucoup plus intéressant ici car les enjeux certes très différents, sont mieux avancés par l’histoire. Le scénario se trouve être beaucoup plus fluide et ainsi par la même occasion beaucoup plus intense. Cet épisode gère aussi l’émotion d’Oliver alors que ce dernier est de nouveau mis à rude épreuve dans des flashbacks aussi toniques que plus personnels. Cette année semble vouloir donner l’occasion à son héros de se poser les bonnes questions. Alors qu’au début de la saison Arrow posait la question de revenir sur le devant de la scène ou bien vivre la vie d’un homme tout à fait normal. Maintenant que Arrow a décidé de devenir Green Arrow, bien entendu pour le plus grand plaisir du téléspectateur, je me demande ce que cela va bien pouvoir donner sur la longueur. Cet épisode développe aussi un peu plus l’histoire de Thea et sa descente aux enfers qui se prépare petit à petit. C’est un potentiel assez grand que Arrow est en train d’exploiter ici, attention à ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre au risque de rapidement être déçus. Cela ne veut pas dire non plus que cet épisode oublie Damien Darhk. Ce dernier s’impose comme un vilain bien plus intéressant que Ra’s Al Ghul l’an dernier et peut-être plus de la trempe de ce que John Barrowman proposait durant la première saison. Un retour aux sources là aussi bienvenu.

Note : 7/10. En bref, Arrow est vraiment en train de se reprendre en mains.

Commenter cet article

delromainzika est nul comme critique... 18/10/2015 04:12

"...Cela ne veut pas dire non plus que cet épisode oublier Damien Darhk...."

Se relire... !! Encore !!

4evaheroesf 16/10/2015 19:56

Points positifs
- Ollie qui calme Felicity.
- De l'action.

Points négatifs
- Darkh qui sermonne Lonnie.
- Les mêmes défauts.

Et on dirait qu'introduire le Puits était une mauvaise idée.