Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Blindspot. Saison 1. Episode 4.

15 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Blindspot

Critiques Séries : Blindspot. Saison 1. Episode 4.

Blindspot // Saison 1. Episode 4. Bone May Rot.


Tout le monde pouvait se douter qu’à un moment donné le nom de Taylor Shaw serait remis en cause et c’est d’ailleurs fait à la fin de cet épisode pile poil pour nous donner envie de revenir la semaine prochaine afin de savoir ce que Jane a encore à nous offrir pour nous surprendre. Au travers des découvertes de Patterson, Jane est en fait née en Afrique. Ce qui nous laisse avec un dilemme de taille. Si elle est vraiment née en Afrique, alors il n’y a aucune chance qu’elle soit Taylor Shaw. C’est impossible que ses parents l’aient ramené d’Afrique à temps sans qu’il n’y ait eu une information sur le sujet. Je ne peux m’empêcher de penser que c’est un peu dommage de partir dans cette direction avec cette histoire car le fait que Jane puisse être Taylor donnait l’impression que Blindspot allait beaucoup plus vite que prévu avec ses personnages et son histoire. J’aurais vraiment aimé que cela soit le cas du début jusqu’à la fin. Malheureusement, cela n’a pas vraiment été le cas et je suis sincèrement déçu. Mais peu importe, cet épisode délivre encore une fois suffisamment de tension afin de nous rappeler ce pourquoi on regarde Blindspot depuis le début. Après nous avoir joué la carte Taylor dans l’épisode précédent, cet épisode déconstruit totalement ce qui avait été annoncé dans l’épisode précédent. Pourquoi pas après tout, d’autant plus que ce n’est pas la première fois qu’une telle série fait quelque chose de ce genre là.

Cela permet aussi d’entretenir un peu plus le mystère autour de Jane et de sa véritable personnalité. Je me demande si au fond Blindspot n’a pas un peu piqué à John Doe (FOX), la série avec Dominic Purcell qui avait été annulée après une saison. Si je pense que Jane n’a pas été enlevée par des aliens, je me demande vraiment ce qui s’est passé entre sa naissance et le moment où elle a été retrouvée à Central Park. Certes, il y a toujours des flashbacks qui viennent lui permettre de se souvenir de certains de ses entrainements mais rien de plus. Patterson de son côté est tout de même sacrément intelligente et je pense que je vais éviter de trop critiquer le développement de ce personnage étant donné que cela fonctionne finalement assez bien (en tout cas beaucoup plus que je n’aurais probablement pu l’imaginer au départ). Le cas de la semaine était lui aussi très intéressant. Ce n’est pas souvent que l’on voit des affaires impliquants le bio-terrorisme à la télévision donc cela permet aussi de nous offrir des choses différentes (et ce même si The Blacklist a également traité par le passé un cas de bio-terrorisme, ce qui permet de faire encore quelques liens avec l’autre série de NBC). Frank était un peu prévisible dans son ensemble, simplement car l’on n’a pas appris à connaître grand monde.

Par ailleurs, peu importe qui fait tout cela à Jane, je pense qu’il ou elle a de grands plans pour elle. Je me demande quand est-ce que Blindspot va entrer encore un peu plus dans la mythologie de la série mais je suppose qu’à un moment donné on pourrait apprendre quelque chose qui va nous laisser sur les fesses et sur un cliffangher donnant absolument envie de voir la suite. NBC a confirmé que la première saison de Blindspot aurait droit à 22 épisodes ce qui est assez rassurant pour nous. C’est la confirmation du succès de la série et accessoirement que l’on aura tout une saison de Jane et de ses aventures. Je pense aussi que Mayfair a beaucoup plus de choses à nous raconter qu’il ne veut bien nous le faire croire. Jamie Alexander continue quant à elle de porter la série sur ses petites épaules. Ce n’est pas facile mais elle sait le faire. La maîtrise de son personnage fait qu’elle est à l’aise à l’écran. Par ailleurs, j’apprécie aussi de voir que la série fait des efforts sur ses cas de la semaine. Je pense notamment à celui-ci qui, sans forcément sortir énormément du lot, parvient à retenir notre attention par le traitement de quelque chose qui ne se fait pas à la pelle en télévision. C’est aussi un épisode qui creuse tout un tas de possibilités autour des personnages. La série cherche toujours certains de ses repères mais reste suffisamment efficace pour maintenir le téléspectateur dans son sillage. Affaire à suivre….

Note : 6.5/10. En bref, un épisode assez efficace avec une petite révélation à la fin qui devrait nous donner encore un peu plus envie d’en voir.

Commenter cet article