Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Brooklyn Nine-Nine. Saison 3. Episode 1.

1 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Brooklyn Nine Nine

Critiques Séries : Brooklyn Nine-Nine. Saison 3. Episode 1.

Brooklyn Nine-NIne // Saison 3. Episode 1. New Captain.


L’an dernier, la série nous a promis de changer. En effet, à la fin de la saison précédente, la configuration de la série que l’on connaissait jusqu’à présent se devait de changer et je pense qu’ils ont réussi leur pari. Cet premier épisode est prometteur pour la suite de la saison et le moins que l’on puisse dire c’est que cela fonctionne de façon intelligente. Après deux saisons particulièrement brillantes, Brooklyn Nine-Nine se devait de se renouveler et de nous proposer des tas de choses complètement différentes. On sent que Brooklyn Nine-Nine ne veut pas être la comédie qui va stagner et se reposer sur ses lauriers. Elle parvient donc à faire des choses assez intelligentes de ce point de vue là étant donné que stagner est souvent la façon dont une série peut perdre tous ses téléspectateurs et surtout sa qualité. En décidant de bousculer la mécanique, la série veut nous démontrer qu’elle n’aura jamais ce problème et si ce premier épisode est un très bon exemple, j’ai hâte de voir la suite de la saison. Brooklyn Nine-Nine est pourtant une jeune comédie qui a prouvé au fil des épisodes durant deux ans qu’elle n’avait pas forcément besoin de fraîcheur étant donné qu’elle trouvait toujours de nouvelles idées pour donner à ses personnages des bons gags et de bonnes dynamiques personnages.

Mais peu importe puisque la décision créative est intelligente et fonctionne très bien. L’arrivée du nouveau capitaine est donc une occasion de bousculer un peu la dynamique qui régnait jusqu’à présent au Brooklyn Nine-Nine. Jake et Amy vont donc devoir faire face à ce capitaine alors que la saison démarre là où l’on avait laissé la série l’an dernier. Si la relation entre Jake et Amy est intéressante, c’est avant tout la façon dont cet épisode la développe. C’est souvent drôle et l’on ne s’attend pas toujours à tous les gags que la série nous offre. Ce premier épisode est donc une façon ingénieuse de rappeler que derrière Brooklyn Nine-Nine se cache une équipe qui a toujours envie de créer, au delà des gags, des choses dans les relations entre les personnages car de ce point de vue là aussi cela fonctionne très bien. Mais qui de mieux que Bill Hader pouvait incarner le Captain Seth Dozerman. Celui que l’on connait probablement plus pour ce qu’il faisait dans le Saturday Night Live, continue de démontrer qu’il s’agit d’un comédien de talent. Quand on sait que les créateurs de Brooklyn Nine-Nine ont travaillé sur l’émission comique de NBC, on comprend mieux qu’ils aient décidé de le choisir lui plutôt que quelqu’un d’autre. Sans compter que son côté un peu mesquin voulant à tout prix que les règles soient respecter le rend véritablement intéressant.

Accessoirement, nous assistons au grand retour de Madeline Wuntch incarnée par Kyra Sedgwick. Ce que je peux adorer cette dernière. Elle est succulente dans le registre de la comédie et je serais content qu’elle apparaisse encore plus dans Brooklyn Nine-Nine. Son personnage est tellement drôle, toujours avec la bonne réplique pour tenir tête à n’importe qui (et notamment Holt). On retrouve d’ailleurs Holt dans cet épisode avec Gina. Les deux personnages avaient quitté le Precinct afin de rejoindre de nouveaux horizons professionnels. La série ne les abandonne pas et cherche justement à nous donner une autre vision de l’aspect policier que Brooklyn Nine-Nine a toujours développé sous son angle le plus comique. Si pour le moment cela reste surtout de l’introduction, la série nous réserve tout de même quelques bonnes séquences et surtout répliques. L’arrivée de Holt au Département des Relations Publiques ne peut que faire des étincelles et c’est dans les prochains épisodes que l’on va probablement prendre pleinement conscience de ce dont la série est réellement capable. Finalement, Dan Goor et Michael Schur donne un vent de fraîcheur à une série qui n’en n’avait pas forcément besoin. Mais c’est réussi et c’est donc plutôt bienvenu.

Note : 8.5/10. En bref, drôle et frais, un solide retour pour Brooklyn Nine-Nine.

Commenter cet article

elektrikli kombi 02/10/2015 15:28

paylaşım için teşekkürler