Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Castle. Saison 8. Episode 5.

24 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Castle

Critiques Séries : Castle. Saison 8. Episode 5.

Castle // Saison 8. Episode 5. The Nose.


La saison avait sacrément mal démarrée et puis l’épisode précédent est apparu, tel un cheveu sur la soupe. C’était inattendu, voire même inespéré. Retrouver la série des premières saisons, son humour au milieu d’une saison qui laissait présager quelque chose de beaucoup plus sombre, c’est pile poil ce dont Castle avait besoin. Ce dont la série avait besoin c’est également de retrouver son héros en lui redonnant sa place de héros. Ce nouvel épisode nous offre donc encore de grands moments de comédie et avec la fin de l’épisode qui créée quelques moments plus tristes, l’équilibre est bien trouvé. Je pense que l’une des forces de cet épisode c’est Mia Maslow. Ce qu’elle a pu être drôle dans le rôle de cette femme qui peut sentir tout le monde et n’importe quoi. Elle a complètement volé la vedette à tout le monde et elle a formé un duo assez étonnant avec un Castle lui aussi très en forme. Elle apporte ici un sens de l’humour que la série avait tenté de retrouver dans l’épisode précédent. Je crois bien que cet épisode comme le précédent donnent l’impression que Beckett est devenue le personnage le plus dispensable de la série. Le but des scénaristes est-il de laisser partir Stana Katic si jamais le renouvellement des contrats pour une saison 9 n’est pas acquis ?  

C’est quelque chose que je me demande, d’autant plus que si mes souvenirs sont bons c’est elle qui a mis le plus de temps à dire oui pour cette saison 8 contrairement à Nathan Fillion dont le contrat a été bouclé en premier. Mia Maslow est donc pile poil ce dont Castle avait besoin pour nous faire oublier la morosité dans laquelle s’était morfond la série. C’est aussi un personnage qui va permettre de redonner à Ryan et Esposito leurs lettres de noblesse. Cela va même conduire Ryan à tirer dans les fesses à Esposito, ce qui donnera l’une des scènes les plus drôles de l’épisode. Si l’an dernier j’ai pu ronchonner à raison sur le fait que Ryan et Esposito étaient très mal utilisés, je crois bien que cette année c’est tout le contraire. L’épisode précédent était déjà un très bon épisode pour eux mais cette semaine est encore plus jouissive.

Ryan - « Our witness is threatening to file a complaint against me for assault with a deadly odor. She says that I smell like soiled baby diapers and Javi's cologne is quote, "satan's butt sweat."  »

Ce dont je me rends compte cependant c’est à quel point Beckett est devenue un personnage plus que secondaire. Ce n’est pas que je ne l’aime pas mais alors qu’au début de saison j’appréciais la façon dont les scénaristes avaient tenté de redéfinir son personnage, je trouve que désormais les choses sont complètement différentes.

Et Castle avait besoin de ça. Avec pas mal de bonnes scènes, l’épisode fait rire, notamment la scène de la décontamination, certainement l’une des plus funs de l’épisode mettant en scène Castle. Cette saison parvient également à redonner une vraie place à des personnages comme Martha alors que l’an dernier elle avait plus ou moins disparue. Mine de rien, avec une affaire pleine de twists et de surprises, Castle a aussi de quoi nous offrir quelque chose à mordre tout au long de l’épisode. On ne s’ennui jamais. On a même droit au retour de Hayley. Si ce n’est pas le retour le plus attendu de l’histoire de la série, elle était tellement ennuyeuse lors de sa première apparition qu’elle est ici beaucoup plus sympathique au milieu d’un épisode qui a renoué avec les atouts passés de la série. Avec l’arc narratif sur la séparation entre Castle et Beckett, la série a fait une grossière erreur. Si cela a permis de redonner à Castle une place d’homme libre, je dois avouer que je n’ai jamais compris pourquoi Beckett a décidé de laisser Castle de côté. Certes, il y a une explication, mais elle ne tient pas debout et le scénario n’a jamais vraiment réussi à la justifier de façon véritablement intéressante. Finalement, je crois que je reprends enfin espoir en Castle et j’ai hâte de voir la suite de la saison. Comme quoi….

Note : 8.5/10. En bref, on retrouve le Castle des débuts. Cela fait plaisir à voir.

Commenter cet article

Thomas 24/10/2015 17:31

Je ne pense pas que leur but est de rendre Beckett dispensable en cas de renouvellement pour une saison 9, les nouveaux showrunners ont justement dit que la séparation de Castle et Beckett était temporaire et que cela avait pour but de retrouver ce qui faisait que les fans étaient tombés amoureux de la série à l'époque, et dans l'optique de les remettre ensemble. Donc Beckett reste indispensable à la série. (D'ailleurs la série sans Beckett, je vois pas trop comment ça pourrait être possible...)

Gregh 25/10/2015 09:16

Bah moi, je n'aime pas Beckett. Et bon, la série se casse déjà la figure cette année niveau audience. Donc, avec ou sans Stana Katic, ça ne changera pas grand chose...

Thomas 24/10/2015 23:27

Ce qui fait Castle, c'est en grande partie l'alchimie entre Beckett et Castle. Si Beckett part, la série va se casser la figure, surtout qu'elle a souvent été un personnage plus intéressant que Castle. Et puis comment on peut ne pas aimer Beckett?! :P

Gregh 24/10/2015 22:11

La série sans Beckett ? Ça serait intéressant mais bon, tout ne tourne pas autour de Beckett. La série s'appelle "Castle" et elle peut se passer de Beckett. Moi, je n'aime pas du tout Beckett.

4evaheroesf 24/10/2015 17:08

Un duo comique avec Castle et Mia, le retour de Haley, et moins de Beckett et Castle.

Mais dommage qu'on ait pas eu Alexis.

Bref, un épisode sympa.