Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Gotham. Saison 2. Episode 3.

9 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Gotham

Critiques Séries : Gotham. Saison 2. Episode 3.

Gotham // Saison 2. Episode 3. The Last Laugh.


Je pense que la série perd énormément ces derniers temps dans sa façon d’utiliser son histoire et ses personnages. Certes, les vilains c’est les plus cools et les plus funs mais est-ce l’angle d’attaque que l’on attendait ? Je n’en suis pas certain. Car à côté de ça, les personnages comme Gordon sont complètement occultés de la série ou en tout cas n’ont plus du tout l’influence qu’ils avaient auparavant. C’est bien beau de donner la part belle aux vilains de Gotham et la façon dont ils prennent petit à petit contrôle de la ville mais ce n’est peut-être pas ce qu’il y a de plus intéressant pour autant. L’une des choses les plus étranges dans cet épisode c’est probablement la mort de Jerome, le vilain que Cameron Monaghan incarnait et qui était forcément inspiré du Joker. Le Joker, ce ne sera donc pas lui et je trouve vachement dommage de tuer l’un des personnages les plus emblématiques de cette saison 2 à l’épisode 3. C’est comme se tirer une balle dans le pied avant de faire le 100 mètres. C’est juste impossible. Gotham est donc en train de petit à petit tenter des choses sans jamais vraiment cerner le problème que la série a. Je me doutais que Cameron Monaghan ne pouvait pas rester indéfiniment dans Gotham, notamment car il a d’autres occupations (Shameless notamment) mais tuer ce personnage est vraiment bête de la part des scénaristes.

Je pensais donc que Gotham aurait la présence d’esprit de l’exclure quelques temps afin de le réintroduire à la mi saison. Ou simplement plus tard, avec quelques petites apparitions. Le problème c’est que Jerome a tellement imposé sa place et son charisme dans Gotham depuis le début de la saison que le voir disparaître est déjà une très bonne idée. Du coup, les scénaristes ont donné une immense place à des personnages qui sont voués à disparaître rapidement ? La disparition de Jerome est une bonne nouvelle pour le Penguin qui va pouvoir reprendre ses quartiers au sein de la série et donc imposer de nouvelles intrigues. Sauf que ce personnage, bien que très sympathique au demeurant, reste assez accroché à ce que la saison 1 a pu faire et donc à un souvenir qui n’est pas celui que j’ai envie de me remémorer avec cette série. Cependant, c’est un épisode qui permet aussi de construire la suite de la saison, le fait que comme le titre, les derniers rires sont en train de prendre formes afin de laisser place à une menace toujours plus grandissante autour de la GCPD, de Gordon ou encore de Gotham même. Car de tous les côtés il y a des tas de choses qui mettent en péril la ville, effrayent les habitants.

On retrouve un peu de ce que Christopher Nolan avait fait avec son The Dark Knight Rises même si les vilains ne prennent pas la ville en otage comme Bane a pu le faire. Au fond, la mort de Jerome sert le récit autrement et c’est comme ça que j’ai envie de l’imaginer. La mort de Jerome permet de créer un danger toujours plus grandissant, notamment du point de vue ce Bruce Wayne. Ce dernier évolue petit à petit dans la série sans forcément être le grand héros qu’il est amené à devenir plus tard. Mais après tout, il va falloir qu’il apprenne petit à petit à le découvrir. Theo poignarde Jerome dans le cou et le tue sur le coup. C’est assez drôle car je n’avais pas du tout vu venir ce moment. Je ne pensais pas que ce personnage serait tué aussi rapidement mais c’est presque une façon de nous dire qu’il ne faut s’attacher à personne en dehors des héros dans cette série. Car je m’étais attaché à un vilain et je ne pense pas que c’est ce que recherche Gotham. Je pense que la série a encore des tas de choses à raconter, des tas de choses à écrire et elle va tenter d’évoluer de façon différente. La série semble avoir une vision peut-être à plus long terme que moi, ce qui me rassurait si le scénario suivait réellement. Mais il y a encore des problèmes avec les gentils de Gotham. Tous sont aussi intéressants qu’une vache qui regarde passer des voitures…

Note : 5/10. En bref, avec une grande surprise, cet épisode surprend.

Commenter cet article