Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Grey's Anatomy. Saison 12. Episode 3.

14 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Grey's Anatomy

Critiques Séries : Grey's Anatomy. Saison 12. Episode 3.

Grey’s Anatomy // Saison 12. Episode 3. I Choose You.


Dans son besoin de se renouveler, Grey’s Anatomy parvient à faire des choses complètement différentes des dernières saisons en date. Même de l’an dernier. On voit à quel point Grey’s Anatomy est en train de retrouver l’énergie des deux premières saisons et c’est une excellente nouvelle. La scène d’introduction de l’épisode, notamment dans la voiture de Meredith, fait partie de ces moments qui rappellent la première saison et ses épisodes qui débutent de façon joyeuse sur une musique rythmée. On a envie de voir ce Grey’s Anatomy plus souvent maintenant alors que l’on a passé tellement d’années dans le noir. Le fait que la saison soit beaucoup plus lumineuse était un besoin et pour le moment, la saison 12 fait tout ce que j’attendais de sa part. Elle nous rappelle aussi pourquoi on est tombé sous le charme de cette série au départ. Elle revient alors à ses racines, avec le genre d’histoires et de ton desquels on est tombé amoureux à l’époque. Cet épisode m’a aussi étrangement rappelé que Izzie a existé dans cette série et je me demande si au fond ce ne serait pas le bon moment pour la faire revenir. Je sais que Shonda Rhimes ne doit pas en avoir envie à cause de la façon dont elle a quitté la série, mais le retour de Katherine Heigl serait une très bonne chose, poursuivre ainsi la relation que cette saison entretient avec les débuts de la série.

C’est sans compter que Izzie est l’un des rares personnages du casting original qui n’est pas présent et qui est encore vivant. Comment ne pas aimer non plus ces soirées entre filles parlant de fesses, de sexe, et de potins en tout genre. C’est exactement ce que dont Grey’s Anatomy a besoin là aussi pour se renouveler et revenir à ses débuts. Si certains pourraient voir ça comme une façon pour Grey’s Anatomy de tourner en rond et de nous dire : on repart pour un tour de piste, c’est tout de même beaucoup plus intelligent que ça, en grande partie car les saisons précédentes restent là pour inspirer les intrigues et les personnages. La relation entre Jackson et April est un autre point fort de Grey’s Anatomy. C’est la première fois que le divorce est suggéré et je pense que la saison va pouvoir gérer la suite de la série de façon intelligente et efficace. C’est aussi une saison qui doit gérer les conséquences du travail des saisons précédentes, de l’évolution logique de chacun dans l’organigramme (notamment Bailey qui a enfin le poste dont elle rêve depuis des années mais elle découvrait dans l’épisode précédent à quel point ce n’est pas facile). Meredith a elle aussi de nouvelles responsabilités, apportant un vent de fraîcheur chez un personnage qui en avait clairement besoin.

Grey’s Anatomy n’oublie pas non plus Alex et Jo. Leur relation est toujours basée sur de belles choses alors que le personnage d’Alex a eu du mal au fil des années par moment. Grey’s Anatomy donne enfin la place que ce personnage mérite depuis des années et c’est là aussi très important. Finalement, cette saison 12 de Grey’s Anatomy est une vraie réussite et l’on peut déjà le dire après seulement trois épisodes. Les dialogues sont soignés et bourré d’énergie, les personnages évoluent au travers de dynamique légèrement différentes. Je pense par exemple à Alex et Meredith au milieu de l’épisode avec une petite discussion qui rappelle là aussi certaines vieilles discussions entre les personnages de la série par le passé. J’imagine par moment que Grey’s Anatomy est en train de faire des épisodes hommage et dans lesquels on pourrait retrouver de vieilles images de la série (comme de Izzie, Alex, George et Cristina en train de discuter assis sur un brancard dans un couloir de l’hôpital). C’est cet esprit là que est de retour dans une série qui a pris conscience l’an dernier qu’elle était arrivé au bout de la route et que pour ne pas tourner en rond, elle avait besoin d’un vrai changement, d’un électrochoc. Je pense aussi que c’est le bon moment pour tomber amoureux de Grey’s Anatomy si jamais l’on a jamais vu la série auparavant. C’est une vraie renaissance.

Note : 9/10. En bref, un épisode simple et pourtant si soigné. L’humour, la légèreté et l’émotion, tout est présent pour le plus grand plaisir du téléspectateur.

Commenter cet article