Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Hawaii Five-0. Saison 6. Episode 5.

28 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Hawaii Five 0

Critiques Séries : Hawaii Five-0. Saison 6. Episode 5.

Hawaii Five 0 // Saison 6. Episode 5. Ka ‘Alapahi Nui.


Dans ce nouvel épisode, les Five 0 doivent se préparer pour une compétition de Touch Mudder (en somme, une compétition dans la boue) mais avant tout de chose, ils doivent gérer un cas de la semaine : celui d’un gang de motards qui tuent à bord de leur moto. La première scène de meurtre est assez fun dans son ensemble même si ce n’est pas ce que j’ai vu de plus original au moins. Disons que l’avantage de Hawaii Five 0 c’est d’être capable de toujours trouver une idée amusante pour ouvrir un épisode et ainsi éviter les découvertes de corps ridicule que l’on peut voir dans des séries comme Bones par exemple. Le gang des motards, c’est le genre de chose que Hawaii Five 0 ne pouvait pas rater et pour le coup, la série parvient à nous offrir pas mal de bons moments. C’est un épisode qui reste fun mais qui est aussi particulièrement improbable. Difficile de compter le nombre de scènes qui ne sont pas plausibles (rien que le saut en motard qui est un peu too-much). Mais le budget de la série reste intéressant par rapport à ce qu’ils offrent aux téléspectateurs. A chaque fois, on en a toujours pour notre visionnage. En somme, nous avons toujours ce que l’on vient chercher avec cette série (et même plus encore).

J’ai bien aimé la scène sur l’autoroute par exemple mais je ne m’attendais pas du tout à autant apprécier cet épisode. J’ai étrangement trouvé le tout particulièrement divertissant, sans temps morts et sans prise de tête. Le scénario est soigné et le twist final, bien que l’on soit au milieu d’un épisode bourré d’incohérences, reste plausible (et c’est bien l’un des rares trucs plausibles d’ailleurs). Les scènes de courses poursuites c’est en grande partie ce pourquoi cet épisode fonctionne. Jusqu’à la fin de l’épisode, le rythme est entretenu justement par ce genre de scènes. Quand on voit que beaucoup de séries policières passent leur temps enfermées dans des locaux et que dans Hawaii Five 0 la série profite à fond des lieux (et donc de Hawaii), on ne peut qu’être pleinement satisfaits du résultat. Les scènes d’interrogatoires sont en train de devenir intéressantes à leur façon. L’utilisation de ce filtre bleu fait vraiment mouche. J’ai l’impression que Hawaii Five 0 a (enfin) réussi à aller au bout de ce que la série voulait faire (et mettre en scène). Ce qui se passe autour du crash était cependant un peu difficile à avaler. Disons que Hawaii Five 0 nous a déjà délivré des trucs beaucoup plus logiques mais de toute façon, ce n’est qu’une fiction et le réalisme n’est pas toujours nécessaire.

Après tout, Hawaii Five 0 nous a déjà délivré d’autres épisodes improbables au cours de son existence. Enfin, j’ai beaucoup aimé les moments passés à la fin de l’épisode avec les personnages. C’est une occasion de resserrer les liens de l’équipe et ce que j’apprécie là dedans c’est le fait que la série a toujours su intégrer d’autres membres (comme quand Chi McBride est arrivé au casting de la série) directement sans devoir passer par tout un tas d’intrigues en tout genre pour créer des liens. Les liens, Hawaii Five 0 parvient à les créer de façon intelligente petit à petit sans faire de vagues. Finalement, Hawaii Five 0 a su démontrer ici qu’elle reste une bonne série policière avec la bonne dose d’action, d’humour et d’émotions amicales nécessaire. Et puis comment ne pas aimer un épisode avec une aussi longue et bonne poursuite à la fin de l’épisode ? Franchement, c’était parfait par rapport à ce que j’attendais. A chaque nouvel épisode qui passe, cette année la série nous a offert une bonne saison pour le moment, oscillant entre les choses les plus personnelles (Catherine par exemple) mais d’autres éléments beaucoup plus policiers mais toujours bien rythmés.

Note : 7/10. En bref, divertissant.

Commenter cet article

4evaheroesf 29/10/2015 21:05

Que c'était mauvais...
Heureusement, il reste l'humour.