Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Heroes : Reborn. Saison 1. Episode 4.

24 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Heroes Reborn

Critiques Séries : Heroes : Reborn. Saison 1. Episode 4.

Heroes : Reborn // Saison 1. Episode 4. The Needs of the Many.


Avec la fin de cet épisode, Tim Kring et son équipe donnent une direction à la saison et c’est assez efficace. Il y a pas mal de choses intéressantes dans cet épisode et une fois de plus, Miko et Ren sont responsables de cette réussite. Ils donnent à cet épisode une vraie énergie et quelque chose d’assez charismatique. Miko et Ren me rappellent un peu Hiro et son ami. C’était un duo qui apportait toujours un peu de légèreté et de fun au milieu d’un épisode de Heroes. C’est ici ce qu’ils ont réussi à re-créer. En parallèle, Noah et Quinn doivent convaincre Taylor pour les aider à trouver ce qui se passe avec Erica et les plans de cette dernière. Tout cela est caché à Renautas et ce n’est pas facile. Quand cette série a été annoncée, le but était de revenir sur ce qu’était la série, sur ce qu’elle n’a jamais réussi à être totalement non plus après sa première saison. Et le résultat est plutôt étonnant. On retrouve ainsi ce qui avait annoncé la première saison de Heroes : Reborn, en somme un groupe de personnages venant du monde entier, qui n’a pas vraiment de lien au premier abord et qui vont devoir sauver le monde. Certes, il n’y a pas de « Save the cheerleader, save the world » cette année mais cela ne veut pas dire que l’idée est différente.

On sent que l’on arrive petit à petit vers une histoire de fin du monde, d’apocalypse, mais ce que j’apprécie aussi c’est la façon dont les personnages, comme dans la saison 1 de Heroes, utilisent leurs pouvoirs dans leurs propres intérêts et pas celui de tous. Alors que ce devrait être le cas. Il est forcément intéressant de voir à quel point chacun n’a pas du tout le même point de vue. Ce qui est notamment drôle c’est de voir comment Noah et Molly n’ont pas la même vision des choses. D’un côté l’un reste ancré dans le passé, l’autre pense que le futur est ce qu’il y a de plus important. C’est un peu ce qui se passe avec Luke également et son besoin de se rappeler. C’est cependant dommage pour Zachary Levi. Ce dernier est plein de potentiel mais Heroes : Reborn ne lui donne pas suffisamment l’occasion de briller et d’aller de l’avant. On sait pertinemment que Tim Kring aime son bébé, celui que l’on a suivi pendant 4 saisons et c’est pour cela qu’il revient donc sur le passé encore et encore plut^pot qu’il ne le fait du point de vue du futur. Malgré le regard constant vers le passé, j’aime beaucoup ce que la série fait avec l’action. On n’a jamais le temps de s’ennuyer.

Le twist de la fin de cet épisode autour de Molly Walker (vous vous souvenez probablement de cette jeune fille de Los Angeles capable de localiser n’importe qui n’importe où dans le monde et dont les parents avaient été assassinés par Sylar et que la Compagnie avait mis sous sa protection ?) était important et permet de rappeler aussi un peu plus les enjeux qu’il y a derrière cette saison. Il ne reste déjà que 9 épisodes avant d’arriver au bout de l’histoire de « Reborn » et il serait donc dommage que l’ensemble ne parvienne pas à aller au bout de ce qui a été introduit ici. Heroes : Reborn arrive petit à petit à développer son histoire et ses personnages. La tension dramatique de certains moments et à d’autres Heroes : Reborn parvient à entretenir un certain rythme. Si des personnages comme Luke manquent de choses à nous raconter, et que certains éléments sont parfois troublants (notamment la dernière image de l’épisode que vous allez pouvoir comprendre si jamais vous regardez Dark Matters, la websérie créée pour introduire Heroes : Reborn), l’ensemble reste divertissant. Quoi de mieux que de voir Noah au coeur de l’action par exemple ou bien d’autres personnages pris au piège par les vilains.

Note : 6/10. En bref, divertissant.

Commenter cet article