Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Homeland. Saison 5. Episode 4.

27 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Homeland

Critiques Séries : Homeland. Saison 5. Episode 4.

Homeland // Saison 5. Episode 4. Why is this Night Different.


L’ouverture de cet épisode est aussi étonnante que fascinante. Cette scène permet à Carrie et Quinn de retrouver une once de cette relation qu’ils pouvaient avoir l’an dernier. Ce duo s’est développé de façon très logique au fil des épisodes et pour le coup, je suis intrigué de voir ce que la suite de la saison prépare, tant du point de vue de ces deux là, de Saul mais aussi des menaces qui sont de plus en plus présentes. De semaines en semaines, Homeland continue donc d’être imprévisible, créant des twists à sa façon qu’elle balance toujours au bon moment. Notamment quand il s’agit d’embrouiller un peu plus l’esprit de tout le monde, des personnages ou encore des téléspectateurs. Carrie a beau avoir du mal à travailler sans ses médicaments d’après ce qui nous est dit (enfin, je n’y crois pas mais si la série le dit, pourquoi pas), vu tous les twists qu’il y a autour des affaires sur lesquelles elle travaille, on peut comprendre qu’elle devienne complètement tarée. Il y a vraiment de quoi. Au fil de l’épisode, la série tord un peu l’histoire dans tous les sens, développant les intrigues secondaires tout en faisant avancer les pions des personnages principaux. Prenons l’exemple de Laura Sutton. C’est le bon personnage avec qui commencer, assignée chez elle pour hacking alors qu’elle est devant un ordinateur. C’est tout de même assez drôle non ?

Quoi qu’il en soit, je me demande ce que la suite de la saison prépare autour de ce groupe de personnages. Laura a beau être un personnage intéressant, ce que j’attends de voir c’est surtout la suite qui est pleine de promesses en tout genre. Laura a de toute façon énormément de mauvaises idées (pour le meilleur de l’histoire bien entendu). Du coup, au delà de Laura, c’est Numan ou encore Sabrina que la série embarque. Le twist le plus important reste tout de même le fait que c’est l’amie de Saul qui veut tuer Carrie et Quinn, ce n’est pas ce qu’il y a de plus fou. Homeland a déjà réussi à nous surprendre autrement sauf que pour le coup, j’apprécie de voir que la série va enfin dans cette direction et fait donc évoluer les personnages de façon drastique. Je me doutais bien qu’il y avait quelque chose qui clochait avec elle, mais je ne pensais pas que la perversité de la chose irait aussi loin. Cela me rappelle pas mal 24 et les twists que cette dernière pouvait créer autour de certains personnages importants (que cela soit le Président Logan, Nina, etc.). Au fil des années, 24 a toujours aimé les twists où des personnages proches de nous sont en fait les traites. Même Brody peut faire partie de ce genre là à l’exception que l’on connaissait déjà ce twist dès le début.

Je me demande donc quel est le plan mais je suis persuadé que le but des séries d’espionnage cette année est véritablement de remettre au goût du jour la Guerre Froide qui se joue entre les Etats-Unis et la Russie. Madam Secretary le fait très bien depuis le début de la saison 2, Homeland semble s’engager dans cette direction et puis nous avons aussi The Americans qui reste la série de référence dans la relation tumultueuse entre les américains et les russes. Saul a beaucoup changé cette année par rapport aux années précédentes. C’est d’ailleurs le personnage qui a le plus changé d’une saison à l’autre alors que Carrie et Quinn restent les mêmes par exemple. Je me demande ce que cela peut signifier pour le personnage. C’est là que je me demande vraiment le jeu que Allison peut jouer à côté au delà de ce que Homeland cherche à nous présenter pour le moment. On sait qu’elle l’utilise, qu’elle abuse de lui, mais même si au fond l’intrigue est assez classique et presque risible (dans son sens le plus prévisible), je reste curieux de voir la suite de la saison car je suis persuadé que ce n’est qu’un twist parmi une série d’autres twists. Howard Gordon a énormément apporté de 24 dans Homeland et si j’avais tendance à croire que cela puisse s’estomper au fil des épisodes et des saisons, c’est encore plus visible maintenant.

Note : 8.5/10. En bref, Homeland continue de permettre à ses personnages de jouer un jeu dangereux. La révélation qui s’attache à cet épisode fonctionne assez bien et laisse avec l’envie d’en voir encore plus.

Commenter cet article