Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : iZombie. Saison 2. Episode 2.

18 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #iZombie

Critiques Séries : iZombie. Saison 2. Episode 2.

iZombie // Saison 2. Episode 2. Zombie Bro.


Si le premier épisode de la saison était excellent et permettait de reprendre les choses sous un angle dramatique assez fort, ce second épisode permet à iZombie de retrouver son côté le plus amusant. Le premier épisode nous donnait l’impression que la série allait devenir beaucoup plus sombre qu’elle ne l’était l’an dernier. Sauf que dans cet épisode, le côté le plus sombre est mis de côté afin de laisser place à quelque chose de beaucoup plus léger et fun avant de remuer le couteau dans la plaie une nouvelle fois à la fin de l’épisode. Car il faut bien quelque chose de ce genre là. Ce qui est étonnant c’est le fait que iZombie maîtrise à merveille à la fois son côté le plus léger mais aussi son côté le plus dramatique. Et elle parvient aussi à associer les deux de façon intelligente. Cet épisode parvient également à introduire une bonne dose de pathos au milieu du cas de la semaine car la série a besoin de son côté le plus dramatique pour nous surprendre et nous offrir un spectacle vivant. Les cas de la semaine dans iZombie ont été jusqu’à présent assez importants et utiles pour faire évoluer l’histoire de la série. La série donne aussi une chance à Rose McIver de toujours délivrer des tons complètement différents (drôles ou plus dramatiques) à son personnage. L’actrice, sur laquelle on aurait probablement pu ne pas miser un kopeck démontre qu’elle est toujours nuancée et sait se renouveler.

Ce qui est cependant rare avec iZombie c’est quand les cas eux mêmes parviennent à aller beaucoup plus loin et à nous offrir quelque chose de particulièrement touchant derrière. C’est d’autant plus touchant quand nos personnages sont touchés et liés. Ce qui manque malgré tout à iZombie c’est peut-être encore plus de tout ce qu’il y a dans cet épisode. J’ai hâte de voir les suivants pour voir si la tenue de route est là mais pour le moment, cette seconde saison semble être égale à la première, une série originale dirigée par un Rob Thomas qui s’inspire toujours autant de ce qu’il a pu faire par le passé. Certes, Rose McIver n’est pas Kristen Bell, mais les deux ont énormément de points communs au travers des personnages qu’elles incarnent. Pour en revenir à cet épisode, la série parvient à transformer le cas de la semaine en une véritable tragédie dévastatrice, sauf que tout cela n’est pas révélé avant la fin de l’épisode. C’est une façon assez étrange de terminer cet épisode mais une occasion en or de nous rappeler que iZombie est clairement capable de nous surprendre. L’histoire de Chad fonctionne en grande partie car les scénaristes sont éclairés par tout ce qui est prévisible et parviennent à prendre le téléspectateur de court en allant dans une direction un peu plus sinueuse que la plus simpliste que iZombie aurait très bien pu prendre.

Si l’histoire de la mort de Chad est importante pour cet épisode, ce n’est rien à côté des autres personnages et notamment Angus, le frère de Blaine. Robert Knepper et David Anders partagent une très bonne scène la fin de cet épisode qui démontre que Robert Knepper est un ajout judicieux pour iZombie. L’acteur fait toujours la même chose et pourtant, j’arrive à trouver que cela colle parfaitement à l’image que j’ai de cette série. Peu importe si l’acteur porte toujours l’image de T-Bag (et cela va probablement le hanter jusqu’à la fin de ses jours), il arrive malgré tout à s’émanciper de cette image de temps en temps. Il fallait bien aussi un peu de Major dans cet épisode, encore plus car la relation avec Ravi fonctionne elle aussi très bien. Bien entendu, je suppose que Major est en train de tomber sur une pente glissante qui risque de le faire plonger au fond du gouffre mais peu importe, il fallait bien quelque chose comme ça pour réveiller un peu le personnage et renouveler les intrigues que iZombie peut nous proposer. Finalement, je suis curieux de voir où est-ce que iZombie se dirige cette année. Outre l’histoire des frères DeBeers ou encore de Major, il y a aussi toute l’histoire de Liv qui est encore en train de muer (pas seulement par rapport à sa famille qui la renie complètement depuis l’histoire du frère de Liv).

Note : 8.5/10. En bref, encore de belles choses dans cette saison 2 de iZombie.

Commenter cet article

Fatou 19/10/2015 21:34

Trop drôle cet épisode!!