Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : iZombie. Saison 2. Episode 3.

23 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #iZombie

Critiques Séries : iZombie. Saison 2. Episode 3.

iZombie // Saison 2. Episode 3. Real Dead Housewife of Seattle.


Avec les deux premiers épisodes, la saison 2 a développé quelque chose de complémentaire à la saison 1 et toujours quelque chose d’assez intelligent et efficace en son genre. Mais si les deux premiers épisodes étaient excellents, voire brillants sur certains points, celui-ci était un peu moins bon. La série se doit de développer les challenges de la première saison et aller au delà. En s’appuyant sur des éléments procéduraux, la série continue d’offrir un spectacle distrayant mais reste à voir comment cela va évoluer par la suite. Il y a des scènes qui sont assez efficaces et d’autres que j’ai un peu de mal à cerner. Le truc avec l’affaire de la semaine c’est que Liv semble avoir mangé le cerveau d’une sorte de femme qui serait sortie tout droit d’un épisode de Real Housewives ce qui va lui donner une personnalité particulièrement drôle, s’appuyant sur tous les stéréotypes possibles et imaginables du genre. Le problème c’est qu’au bout d’un moment, ce n’est pas ce qu’il y a de plus intéressant dans cet épisode et c’est là que cela commence à se compliquer. Le cas de la semaine est donc celui d’un riche homme d’affaires qui a une maîtresse qui a engagé un tueur en série afin de tuer sa femme. C’est très classique, suivant tous les poncifs de la série.

Mécaniquement, il n’y a donc pas de surprises. On se retrouve avec un épisode tout ce qu’il y a de plus banal, impliquant énormément de personnages différents. Rob Thomas s’offre ici un épisode particulièrement sympathique dans son ensemble, utilisant à merveille la personnalité du cerveau que Liv a mangé afin de créer des répliques différentes. Terrence Fowler a une place intéressante dans cet épisode, permettant de remettre Liv et Clive au coeur de Max Rager. Ce qui va aussi conduire Liv à retrouver Major là bas. Cela permet de voir un peu mieux combien l’opération de Vaughn est complètement tordue. iZombie a besoin de petits secrets de ce genre là afin de nous permettre de passer un agréable moment. Bien entendu, comme toujours iZombie nous offre ici un cas de la semaine qui implique la mythologie de la série. Max Rager n’est pas ce qu’il y a de mieux en termes d’implications mais la série utilise les personnages de façon assez intelligente. Ce que j’ai également apprécié c’est la façon dont Steven Weber apparaît dans cet épisode. Il est complètement à la ramasse, mais c’est aussi ce qui lui offre l’occasion d’être drôle (parfois même sans être un ressort comique, comme lors de la scène de sexe dont le cerveau que Liv a mangé se remémore).

Quand cet épisode fonctionne, il fonctionne parfaitement et je pense aussi que tout cela est dû au retour de Peyton. Le retour de Peyton est aussi très lié à l’affaire de la semaine (en termes de thématique en tout cas). Liv passe donc une grande partie de l’épisode à tenter de faire en sorte que des femmes soient ses amies et plus tard nous allons simplement apprendre que c’est son anniversaire et qu’elle est seule pour le fêter sans Peyton aux alentours pour le fêter. Liv tente alors de boucher ce trou avec Bethany, ce qui va être rapidement ruiné une fois que l’on va nous révéler qu’elle est la tueuse. Il y a quelque chose de profondément triste dans le bon sens du terme mais c’est aussi une façon de rappeler que la vie de Liv a beau être fun sur certains points, elle est aussi profondément triste sur d’autres. La chose la plus importante avec le retour de Payton, c’est ce qu’elle fait pour Liv. Elle trouve ainsi en arrivant chez elle un gâteau d’anniversaire, laissé par Peyton. Peyton est un personnage important pour Liv et pour la série. C’est donc une très bonne chose qu’elle soit de retour. L’histoire de Major, c’est pour le moment une longue mise en place. On se doute bien qu’il est en train de se mettre dans de beaux draps encore une fois mais jusqu’à quand ? Telle est la question.

Note : 6/10. En bref, moins bon que les précédents, cet épisode a son lot de surprises malgré tout.

Commenter cet article