Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Madam Secretary. Saison 2. Episode 1.

8 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Madam Secretary

Critiques Séries : Madam Secretary. Saison 2. Episode 1.

Madam Secretary // Saison 2. Episode 1. The Show Must Go On.


Comment mieux démarrer cette saison 2 qu’avec une petite danse et une petite chanson ? Dans ce nouvel épisode, Elizabeth et son équipe vont devoir trouver une chanson pour un dîner important. Les choses vont prendre un tournant d’autant plus terrible quand Air Force One disparaît et que la ligne de succession est mise en oeuvre. C’était un épisode assez excitant, permettant de plonger une nouvelle fois dans quelque chose de rythmé, un peu comme l’an dernier quand Madam Secretary a proposé tout un tas d’évolutions. Commencer les choses avec le Vice Président qui doit subir une opération urgente, que le Porte Parole de la Maison Blanche soit sur l’avion disparu et que le Sénateur Gates n’est pas vraiment très frais. C’est parfait pour que Elizabeth devienne Président le temps d’un épisode. C’était une excellente idée de voir Elizabeth jurer sur la Bible afin de se voir confier la Présidence des Etats-Unis, et ce même si ce n’est pas pour longtemps. Je ne comprends juste pas pas pourquoi Russell a eu un tel problème avec le fait que Elizabeth prenne le rôle. Elle a prouvé au fil des épisodes qu’elle est capable, intelligent et sait comment faire en sorte que le boulot soit fait en temps et en heure.

Russell doit comprendre qu’elle sait ce qu’elle fait de toute façon. Mais les problèmes entre Liz et Russell me rappellent énormément ceux que Borgen avait déjà tenté de développer même si d’un autre côté, ce n’est pas exactement le cas non plus. Pour commencer la saison, un épisode comme celui-ci est parfait. Quand Russell dit à Nancy qu’elle n’a pas à appeler Elizabeth « Madam President » est vraiment étrange aussi dans le sens où à la fin de la journée, elle était Présidente et se devait d’être appelée de la sorte. Car elle était la Présidente (même pour quelques temps). Russell va tout de même devoir donner les codes nucléaires à Elizabeth. Cet épisode pose aussi le problème de garder des informations secrètes, notamment le faire que le conseiller de la sécurité du territoire partait. A la Maison Blanche, Madam Secretary parvient donc à développer un épisode intelligent, soigné, rythmé, basé sur un nombre assez important de dialogues et rien de plus. Mais c’est quelque chose à quoi on s’est habitué l’an dernier. Du point de vue d’Henry, les choses sont là aussi légèrement différente. Si Henry n’est pas mon personnage préféré cela reste malgré tout quelqu’un qui a une vraie influence.

Henry reste l’homme de la situation malgré tout quand entre en jeu le DIA. Ils connaissent aussi le passé du personnage et ce dont il est capable. Il est donc parfait pour gérer des situations de ce genre là mais cela va aussi probablement causer tout un tas de problèmes pour lui par la suite. A la fin de l’épisode, Liz utilise les mots de Russell contre lui-même et a fait ce qu’elle voulait faire. De toute façon, Russell n’est rien en termes de hiérarchies. Nous allons apprend que Air Force One a disparu à cause d’un virus sophistiqué et je suis curieux de voir comment ce nouveau mystère va influencer par la suite la série car il y a tellement de personnages qui pourrait vouloir déclarer la guerre. Finalement, Madam Secretary est donc une série qui continue de surprendre, de créer des intrigues assez intelligentes qui permettent de plonger au coeur du pouvoir et de la façon dont le pouvoir passe de mains en mains. Téa Leoni était radieuse dans cet épisode et les pistes pour la suite de la saison sont vraiment intéressantes. J’espère que tout vas se passer de la bonne façon dans cette saison 2 qui a une très bonne idée de départ mais qui ne peut pas aller trop loin pour autant. P.S : sympa la petite apparition de Morgan Freeman.

Note : 7/10. En bref, quelle bonne façon d’ouvrir une saison.

Commenter cet article