Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Madam Secretary. Saison 2. Episode 2.

15 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Madam Secretary

Critiques Séries : Madam Secretary. Saison 2. Episode 2.

Madam Secretary // Saison 2. Episode 2. The Doability Doctrine.


Il y a pas mal de moments assez intenses dans ce nouvel épisode de Madam Secretary mais la majorité de ce qui s’y passe aurait rapidement pu être remédier. Liz devrait peut-être faire des choix différent quand elle est dans la salle de réunion de crises car cela pourrait aider avec plusieurs des conflits. C’est assez drôle que Stevie dise à Liz que son travail est de mentir alors qu’en réalité, c’est Henry qui est le menteur professeur. Il travaille pour la DIA et doit maintenant recruter l’un de ses étudiants, Dimitri, pour que ce dernier devienne un espion. Je pense que de ce point de vue là, les mentons d’Henry surpassent ceux d’Elizabeth. Bien entendu, Henry n’a pas la mission la plus facile mais j’apprécie aussi la persistance de ne pas vouloir exposer sa sexualité simplement pour arriver à ses enfants. Henry a au moins une morale même si cette morale va rapidement disparaître quand il offre à Dimitri un remède pour sa soeur malade s’il devient un espion. Je ne peux pas blâmer Dimitri de s’être emporté et de ne plus avoir à faire à Henry. Pour en revenir à Stevie, je ne peux pas leur en vouloir d’être énervée face à ses enfants. Le dîner de famille à la fin de l’épisode tait donc un très bon moment qui rappelle aussi que Madam Secretary n’est pas qu’une série géo-politique ou sur le monde de l’espionnage (et encore, Henry n’est pas non plus un espion ultra important à proprement parler).

Stevie est intelligente de tout façon et elle comprend très bien ce qui se passe. L’histoire des cheveux, de la drogue, est à côté de ça assez drôle. Les parents de Stevie n’ont cependant rien à dire sur les personnes avec qui elle sort. C’est une adulte maintenant, elle a tout de même le droit de faire ce qu’elle veut non ? Bien entendu qu’elle ne devrait pas sortir avec Harrison mais plus ses parents lui disent de ne pas faire quelque chose et plus elle aura envie de le faire. Je suppose donc que la série va rapidement laisser Stevie un peu en roue libre et ce ne serait pas une mauvaise idée. Au contraire, cela permettrait de donner à la famille de Liz et Henry quelque chose d’un peu plus piquant. On a besoin de quelque chose de ce genre là. Bien que le Président Dalton ait beaucoup de choses à faire, il a besoin de savoir ce qui se passe avec son fils. Harrison est un drogué et l’histoire de l’héroïne reste donc intéressante à traiter. Heureusement que ce fût Harrison qui a dit la vérité à Dalton sur ce qui se passe. Harrison a besoin de rester clean. Le cas de cette semaine se porte sur le kidnapping d’un officier en Afghanistan nommé Tom. C’était une façon assez intéressante de voir à quel point Liz n’a pas énormément de pouvoir (surtout par rapport à l’épisode précédent).

Liz n’a pas tenté de négocier avec les terroristes, elle voulait leur parler. Liz est la Secrétaire d’Etat et elle a tout de même le droit de faire ce qu’elle pense être la bonne solution. J’ai aussi aimé la façon dont Liz a parlé de ses problèmes avec Madeleine Albright. C’était une façon assez intelligente de faire évoluer son histoire pour Liz. Madeleine a de son côté donné d’excellents conseils à Liz et j’ai hâte de voir comment cela va évoluer par la suite. Par ailleurs, à la fin de l’épisode on nous révèle que le Président russe est mort ce qui va forcément mettre en place tout un tas d’intrigues différentes pour le futur. La Russie semble être le « personnage » central de la saison et je suis pour une sorte de seconde Guerre Froide. Ce n’était donc pas si étonnant que ça que Henry tente de convaincre Dimitri de devenir un espion alors que son pays d’origine a un destin qu’il est difficile à cerner. Je me demande ce qui va se passer par la suite mais j’ai hâte de le découvrir. Cette saison 2 démarre en tout cas sur les chapeaux de roues ce qui change de ce que l’on avait pour habitude de voir jusqu’à présent. L’an dernier aussi Madam Secretary avait ses intrigues, notamment la taupe, mais là la Russie fait de belles promesses.

Note : 7/10. En bref, un solide second épisode.

Commenter cet article