Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Masters of Sex. Saison 3. Episode 12.

1 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Masters of Sex

Critiques Séries : Masters of Sex. Saison 3. Episode 12.

Masters of Sex // Saison 3. Episode 12. Full Ten Count.
SEASON FINALE


Nous retrouverons Masters of Sex l’année prochaine et le moins que l’on puisse dire c’est que j’ai presque hâte car si la série continue dans la lignée de ce que cet épisode poursuit. Avec l’épisode précédent, on ne peut pas encore parler de résurrection de la série, mais Masters of Sex parvient à nous offrir une vision des choses à la fois dramatique et passionnant. La quête de Bill pour contrôler sa propre vie, sa vie personnelle, lui fait défaut cette année. C’est aussi pour cela que Bill a été l’un des meilleurs personnages de la saison. Pendant ce temps, Virginia se retrouve enfin face à ses choix, face à ce qu’elle a pu faire à Bill mais également à Dan et au reste des gens qui l’entourent. Il y a d’ailleurs une scène où elle fait ses bagages et parle à son père. Ce dernier lui permet de se rendre compte qu’elle a trop d’hommes en même temps dans sa vie. C’est aussi ce qui va la mener à faire le ménage. A côté de ce qui se passe avec Virginia, nous avons aussi Bill et son problème. Ce dernier a besoin de tout contrôler et c’est là aussi un personnage qui va lui permettre de s’en rendre compte : Libby. Le face à face entre les deux personnages au milieu de l’épisode était assez intéressant. Ce qu’il y a de plus intéressant c’est peut-être la confrontation de Libby et Bill, rappelant aussi le fait que Bill est ne se rend compte de rien.

Encore plus que Libby sait depuis des années que Bill a une relation extra-conjugale avec Virginia. Mais pourquoi Libby est-elle restée ? Uniquement car elle a voulu le bien de sa famille, des enfants et qu’elle a donc décidé que ce mariage était la seule chose qui pouvait garder l’unité de cette famille. Le face à face est passionnant, permettant de faire à face à cette relation qui est partie en lambeaux. Je n’en attendais pas moins de la part de Masters of Sex et le résultat est même assez étonnant. Le besoin de contrôle de Bill va lui faire défaut, mais il se rend enfin compte de tout un tas de choses alors qu’auparavant il vivait dans son besoin de contrôle (et rien de plus). Libby me fait toujours autant penser à Betty Draper. Il y a de vraies similitudes sur la façon dont les deux personnages ont évolué au fil des années et c’est une excellente chose. J’aimerais bien que Masters of Sex parvienne à faire des tas de choses de ce genre là, créant de vraies émotions. Ensuite, nous avons aussi l’arrestation de Bill (et Virginia même si seul Bill va se retrouver confronter au problème). Il est accusé de prostitution. En somme, il prendrait ses patientes pour des prostituées (tout cela car il avait donné de l’argent à l’une d’elle). Bill est au fond du gouffre et cela peut se comprendre. Et il a aussi ses propres démons (sa relation avec son père) qu’il doit combattre.

Si la saison 4 doit faire quelque chose c’est aller au delà de tout ce qui a été fait cette année : rappeler quelle est la vraie relation de l’histoire (Virginia et Bill, même si ce dernier va enfin voir que Virginia s’est fiancée à Bill) mais aussi venir à bout de ses propres démons : sa solitude éternelle, son père qui hante le moindre de ses rêves, etc. Je trouve que l’épisode fait tout cela de façon assez intelligente et même certains plus petits personnages sortent du lot. Puis nous avons Virginia. Cette dernière aurait pu s’égarer dans ce dernier épisode mais elle fait enfin un choix et un choix auquel elle se tient : quitter Bill pour finir avec Dan. Je ne sais pas ce qui s’est passé dans la réalité et dans la vraie histoire de Bill et Virginia mais je suis persuadé qu’il y a eu des problèmes de ce genre là dans cette relation. Je ne m’attendais pas à un tel épisode pour conclure une telle saison mais je suis sûr que la série parvient enfin à faire certaines choses qu’elle n’avait peut-être pas oser faire auparavant (et c’est ce qu’il y a de plus dommage). Bill, qui a toujours voulu se battre, trouve un moyen dans cet épisode de lâcher prise, ce qui pourrait aussi lui donner une occasion d’aller de l’avant (et il en a bien besoin). Finalement, la saison 3 a beau être chaotique voire catastrophique par moment, elle n’en reste pas moins curieuse et intéressante dans ces deux derniers épisodes.

Note : 7.5/10. En bref, la série retrouve ses couleurs avec de belles perspectives pour une saison 4.

Commenter cet article