Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Minority Report. Saison 1. Episode 2.

10 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Minority Report

Critiques Séries : Minority Report. Saison 1. Episode 2.

Minority Report // Saison 1. Episode 2. Mr. Nice Guy.


Qu’est-ce que Minority Report peut être ennuyeuse. Dès que la série ne semble pas vouloir pousser les choses trop loin, on se retrouve avec une série qui ne fait pas grand chose. Ce n’est pas pour autant sans tentatives. Dans cet épisode, Megan Good et Stark Sands continuent de déplacer du vent, tentant de faire de Minority Report une série de SF ambitieuse tout en restant assez proche des racines procédurales que le créateur a voulu lui donner dès le départ (dans un souci probable de séduire les exécutifs des chaînes pour qu’ils soient moins réticents à l’idée de commander cette série). Mais la série hybride qu’ils tentent de nous offrir ne fonctionne pas très bien. On est très loin de ce que Fringe a pu faire par exemple, mixant procédural et SF de façon brillante. On a l’impression que les personnages errent sans but précis et par moment ils trouvent un moyen de sourire à la vie, béatement c’est sûr, mais ils sourient. C’est déjà ça. La façon dont l’intrigue évolue dans cet épisode manque cruellement de saveur car elle n’évolue pas de façon intelligente. Rien que les petites musiques de transition entre les scènes donnent plus l’impression d’être face à un épisode de Bones et cie qu’autre chose. Ce n’est pas que Bones est une mauvaise série mais disons qu’elle n’est pas ambitieuse et qu’elle fonctionne sur la légèreté de ses personnages.

Et dans Minority Report, les personnages n’ont rien de léger alors que la série veut leur donner une occasion de toujours être les plus sérieux, ceux qui veulent à tout prix tout savoir. On perd donc ce qui aurait pu faire le fun de Minority Report à défaut de son intérêt narratif. Mais le duo est loin d’être remarquable. Je ne sais pas trop pourquoi mais l’alchimie ne fonctionne pas et tout est trop froid entre les deux. Du coup, on se retrouve avec une série qui a un énorme problème du point de vue de ses personnages et de l’attachement que l’on peut créer pour eux. C’est sacrément bête, surtout que Minority Report est sensée être avant tout une série sur ce duo et fonctionner grâce à ce duo. Même l’angle le plus sérieux de la série ne fonctionne pas. C’est un comble pour une série de SF qui se veut justement sérieuse avec son sujet. Le traitement est fait de façon très étrange par moment. Disons que si la série tente des choses avec ses personnages mais tout est trop générique, robotique, comme si aucune émotion et aucun attachement envers les personnages ou l’intrigue ne pouvait véritablement passer. C’est sacrément bête. De plus, le duo semble tellement crétin dans sa façon d’avancer que les seuls moments où Meagan Good et Stark Sands semblent briller donnent l’impression que l’on se moque vraiment de nous.

De plus, il y a vraiment des trucs sympathiques aussi dans cette série, des choses qui peuvent éclore mais tout est tellement mal fichu que l’on se retrouve donc avec ce qu’il y a de plus crétin et ennuyeux sur la planète. De plus, l’intrigue de la semaine donne l’impression qu’elle a été écrite sur un coin de table, à la hâte sans qu’il n’y ait de véritable considération pour le téléspectateur. Vu le démarrage catastrophique de la série la semaine dernière, je ne comprends pas comment ils ont pu faire un second épisode aussi raté, encore plus lamentable que le premier. Il y a des moyens intéressants et FOX n’a pas été trop radine mais ce n’est pas suffisant non plus. Le visuel a beau ne pas être trop raté, le scénario et le casting ne font pas le reste. Meagan Good est vraiment une porte poisse. Déjà que je détestais l’actrice dans Deception, une série de NBC dans laquelle elle avait énormément de mal à briller mais alors là, c’est encore pire. Elle fait office de pot de fleur. Je pense qu’avec tous les personnages de cette série on pourrait ouvrir un magasin Botanic avec quelques promotions sur les pots de fleurs. Des personnages secondaires ne fonctionnent pas, certains traitement narratifs donnent l’impression qu’ils prennent le téléspectateur pour le dernier des crétins et voilà, on s’ennui terriblement.

Note : 2/10. En bref, les crétineries continuent, moi je n’en suis pas sûr…

Commenter cet article