Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Once Upon a Time. Saison 5. Episode 2.

12 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Once Upon a Time

Critiques Séries : Once Upon a Time. Saison 5. Episode 2.

Once Upon a Time // Saison 5. Episode 2. The Price.


L’une des choses les plus intéressantes dans Once Upon a Time c’est la façon dont la série parvient à constamment renouveler ses personnages et la trajectoire qu’ils peuvent prendre, entre bien et mal. Regina et Rumplestiltskin ont évolué au fil des années, en bien, en mal, mais tout le monde a grandi au fil des épisodes. A côté de ça, il y avait Emma, une sorte de symbole du bien qui se transforme en vilaine cette année et je dois avouer que le résultat est aussi inattendu qu’intéressant. Cela ne veut pas pour autant dire que Once Upon a Time brille par son intelligence, la structure de la série n’ayant finalement pas beaucoup changé. Regina a une influence étonnante sur cette série par exemple, notamment car un jour elle peut être celle qui va décimer une population et puis le lendemain être celle à qui l’on a envie de tout pardonner. La série est un conte de fées où tout est possible et notamment le changement de certains vers le bien, comme vers le mal. Mais Regina peut-elle devenir la grande gentille de l’histoire, celle qui va sauver tout le monde après avoir été à un moment donné l’un des personnages les plus vilain. Mais c’est une quête assez intéressante qui pourrait permettre à Lana Parilla de montrer encore une autre facette de son jeu d’actrice, elle qui est probablement l’actrice avec le plus de nuance dans cette série (avec Robert Carclyle pour le registre masculin).

Petit à petit, Emma prend conscience de son côté maléfique. Ce n’est pas parfait mais cela fonctionne uniquement car Once Upon a Time démontre par là qu’elle peut raconter des tas de choses complètement différentes. Il y a cependant quelque chose que j’ai un peu de mal à comprendre (ou alors j’ai loupé une ligne de dialogue dans la série) mais on nous rabâche depuis le départ que l’amour, le vrai, peut combattre tout les maux et notamment le mal. Car le « true love » est la plus forte de toutes les magies. Mais apparemment, l’amour qu’il y a entre Hook et Emma, sensé entrer dans cette catégorie n’est pas suffisamment fort. J’ai de ce fait un peu de mal à cerner le pourquoi du comment mais Emma embrasse petit à petit tous les pouvoirs qu’elle est en train de découvrir. La façon dont cette histoire évolue, ne serait-ce que du point de vue de sa jalousie envers Regina, me plaît et ce même si Jennifer Morrison est loin d’être l’actrice la plus nuancée du casting de Once Upon a Time. C’est d’ailleurs l’un des plus gros problèmes de la série actuellement avec son idée ambitieuse de transformer Emma en vilaine. L’actrice n’est pas la meilleure pour incarner l’opposer d’un personnage qui lui allait jusqu’à présent plutôt bien. La série n’oublie pas non plus l’univers de Camelot au travers de l’univers des contes.

Là aussi les choses sont assez sympathiques. Surtout car cela permet aussi de faire des liens avec l’histoire qui se déroule à Storybrooke. Bien entendu, il y a toujours un prix pour chaque choix que les personnages peuvent entreprendre dans l’univers de Once Upon a Time. Si la série a des envies et des ambitions, elle est parfois freinée par son casting ou bien la difficulté qu’il y a de cerner les modifications de l’histoire de certains personnages. A chaque nouvelle saison, Once Upon a Time se réinvente mais pas toujours suffisamment bien. Du coup, le fond change parfois un peu trop. Mais après 5 années passées en compagnie de ces personnages, je pense que l’on a aussi compris comment fonctionnent les scénaristes et ce n’est pas forcément ce qu’il y a de plus original au monde. Mais je reste intrigué par la suite de cette saison alors que de nombreuses promesses sont attendues. Par ailleurs, point Christina : j’aime bien la façon dont la série transforme petit à petit Emma visuellement. Sous les traits de Dark Swan elle est vraiment bien maquillée, bien habillée. Par ailleurs, je me demande ce que veut faire la série avec Henry. Cette histoire de jukebox nous offre certes un joli titre au coeur de l’épisode mais si ce n’est que pour ça… autant passer son chemin. La série cherche à montrer que Henry a grandi, pourquoi pas mais la fluidité de la série n’est pas trop le genre des scénaristes.

Note : 5.5/10. En bref, la série tente de ne pas tourner en rond et c’est assez agréable sans pour autant être transcendant.

Commenter cet article

Jak 12/10/2015 21:00

Morisson est au contraire en grande forme, j'aime énormément son jeu.

Ezehkiel 12/10/2015 14:45

Le baiser de Hook et Emma ne l'a pas délivrée, car comme Emma le dit, elle est juste elle-même. Ces tenèbres, ou du moins une partie, lui appartiennent et lui avait juste été retiré par les agissement de ses parents à sa naissance.
Et puis le baiser du véritable amour agit sans que l'on s'y attendent : Saison 1 Emma qui sauve Henri des pommes empoisonnées de Regina mais elle ignorait que cela aurait cet effet, Belle embrasse Rumple car elle l'aime et c'est cela qui éveille le bien en lui. Dans cette épisode Hook pense plus a libérer Emma de la dague en utilisant son amour. C'est pas une image du véritable amour comme on a l'habitude de le voir dans Once Upon a Time, dans un sens on a l'impression qu'il veut servir ses propres intérêts (et retrouver "son" Emma).

vts 12/10/2015 13:18

Cela n'a rien à voir avec l'article mais je trouve que tu t'es lancé dans trop de nouvelles séries du coup tu délaisses un peu les anciennes (grey's, scandal..) alors que les nouvelles peu de gens les suivent et surtout la plupart sont nuls
Hormis ça j'adore ton site que je consulte quotidiennement !

delromainzika 16/10/2015 23:18

Je ne les ai pas abandonnée :( Mais j'essaye d'équilibrer entre mon avis sur les vieilles et les nouvelles . C'est pas toujours facile :D