Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Rick & Morty. Saison 2. BILAN.

10 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Rick & Morty

Critiques Séries : Rick & Morty. Saison 2. BILAN.

Rick & Morty // Saison 2. 10 épisodes.
BILAN


La première saison de Rick & Morty était un véritable délice et cette seconde saison ne déroge bien évidemment pas à la règle. En plus d’être toujours aussi succulente, la série parvient à nous délecter des aventures de ses personnages en allant encore plus loin dans les divers délires. Au fil de cette saison je n’ai pas le souvenir d’avoir été déçu par un épisode et c’est d’autant plus frappant face à des épisodes comme « Total Rickall » (2.04). C’est un épisode assez étonnant qui cherche à auto-référencer la série mais de façon assez soignée. L’enchaînement des idées fonctionne car tout a du sens par rapport à l’univers de Rick & Morty. C’est aussi un épisode qui permet un retour sur le passé tant dans Rick & Morty que dans la mémoire des téléspectateurs de séries. La première partie de cet épisode se concentrait sur des flashbacks de moments heureux qui ne sont jamais arrivés. Et la second partie de l’épisode devient beaucoup plus sombre et cela a énormément de sens. Mais cet épisode fait partie d’une belle liste d’épisodes qui fonctionnent par la folie d’une comédie animée qui peut tout se permettre et ne rien se refuser. Créée par Dan Harmon, l’esprit de ce dernier se retrouve vraiment dans Rick & Morty. Associé avec Justin Roiland (Adventure Time), ce dernier apporte sa connaissance accrue de ce qui fonctionne sur la chaîne Adult Swim.

Et le public cible de Rick & Morty ne peut qu’être séduit. La série réalise d’ailleurs parmi les meilleures scores de la chaîne parmi ses diverses séries animées (ou live - Black Jesus -). C’est une série meta, conceptuelle qui a toujours fonctionné autour de ses élucubrations geekesques qui, sans avoir forcément de sens, parviennent à rapidement devenir passionnantes. Il y a eu des hauts et des bas lors de la première saison et il y en a aussi dans cette saison 2 mais étrangement, j’ai encore moins ressenti les bas cette année. Cette comédie donne parfois l’impression d’être une sorte de rencontre entre Futurama pour la façon dont elle détourne la SF et ses codes, South Park pour son humour parfois tombant dans le potache grossier (mais c’est aussi ce qui fait le charme de cette comédie) sans compter sur d’autres références. Dan Harmon est quelqu’un qui aime les références, les univers meta et qui l’a démontré mainte et mainte fois dans Community, sa précédente création. Il vient nous montre ici qu’il maîtrise braiment tout cela et l’on a forcément envie d’en voir encore un peu plus. Ce n’est que mon humble avis mais des Rick Sanchez il n’y en a pas plusieurs. Des scientifiques un peu fou, il y en a déjà dans les comédies animées mais personne n’est comme Rick et c’est aussi peut-être ce qui fait le succès de cette série.

Son petit fils, son cobaye, est là pour tester avec lui ses dernières expériences. Il y a des tas de trucs assez funs et la série se renouvelle constamment. La série nous offre l’occasion d’explorer des mondes inconnus et toujours plus farfelus les uns que les autres. C’est aussi sur tout un tas de références assez bien trouvées que Rick & Morty continue de fonctionner. Le showrunner parvient à s’offrir de belle perles continuellement. Les citations, les détournements d’oeuvres cultes de la SF, etc. est permise par une liberté totale proposée par l’animation. C’est quelque chose que Dan Harmon n’aurait jamais pu faire dans un environnement live. On se souvient notamment de l’épisode parodiant Inception dans la première saison. La série continue cette fois-ci avec d’autres oeuvres tout aussi bien utilisées.comme la version de Star Trek que la série tente de nous offrir. C’est sur ce genre de choses que Rick & Morty brille. Je ne m’attendais pas forcément à ce qu’ils utilisent aussi bien l’univers de Star Trek, tant au service des fans de la série que des fans de Rick & Morty. Le premier épisode est de la saison 2 n’est cependant pas vraiment le meilleur de la saison et est très loin de décrire la réussite de celle-ci. Le premier épisode est même parfois un peu décevant compte tenu des attentes mais Dan Harmon l’a présenté comme le pire épisode de la saison et certes aussi un peu trop compliqué.

La saison enchaîne les bonnes références, les bonnes blagues et l’on en redemande. Si Adult Swim a déjà renouvelé Rick & Morty pour une saison 3, ce ne sera encore une fois que de dix épisodes, créant forcément la frustration du téléspectateur qui a toujours envie d’en voir encore plus. Quoi qu’il en soit, pour moi Rick & Morty est la meilleure comédie animée actuellement diffusée, suivie de près par Bojack Horseman.

Note : 8/10. En bref, d’une comédie déjà très drôle lors de sa première saison, nous nous retrouvons avec une saison 2 tout aussi savoureuse. A voir d’urgence !

Commenter cet article