Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Scandal. Saison 5. Episode 2. Yes.

2 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Scandal

Critiques Séries : Scandal. Saison 5. Episode 2. Yes.

Scandal // Saison 5. Episode 2. Yes.


J’ai énormément de mal à me rendre compte que nous en sommes déjà à la saison 5 de Scandal. Cela fait donc déjà près de 4 ans que la série existe, ce qui est actuellement un très long chemin parcouru alors que bon nombre de séries ne passent pas vraiment le cap de la saison 5. Compte tenu des audiences, je pense que l’on peut dire que Scandal a encore des années à venir mais j’ai peur car la série n’est plus aussi bonne maintenant qu’elle n’a pu l’être par le passé. A l’issue de l’épisode précédent, il était enfin révélé au monde que Olivia Pope est la maîtresse de Fitz et que les deux fricotent ensemble. Fitz s’est tiré une balle dans le pied pendant qu’Olivia, à la fin de l’épisode, décide qu’il est temps de dire la vérité, toute la vérité. Le « Yes » qu’elle balance à la fin de l’épisode face à la horde de journaliste qui l’assomme est probablement l’un des rares moments intéressants de cet épisode. Ce qui se passe dans cet épisode, Olivia ne peut pas le régler. Elle ne peut pas se cacher encore une fois et faire en sorte que le scandale soit tût. Non, ce n’est juste pas possible. Mais c’est aussi ce qui rend l’ensemble particulièrement intéressant et qui me laisse avec la hâte de voir ce que cela peut donner sur le long terme. Car cet épisode est très médiocre, voire mauvais sur certains aspects. Il ne se passe pas grand chose et à la fois beaucoup de choses. Tout est brossé en surface sans véritablement creuser le fond.

Et c’est là que Scandal a fait une erreur. Olivia et Fitz enfin ensemble ? Ce pourrait être la fin de longues discussions sur le perron de la Maison Blanche, de longues batailles entre Fitz et Olivia ou encore Fitz et Mellie, ou Mellie et Olivia. La série a besoin de venir à bout de ce couple et de les mettre ensemble pour de bon. Scandal n’a pas besoin de Jake ou d’un autre, elle a besoin d’Olivia et Fitz ensemble. C’est pourtant difficile pour Scandal d’enfin assumer cette relation. Le « Yes » à la fin de l’épisode est peut-être la façon dont la série accuse le coup et se dit qu’il est temps, qu’ils ne peuvent plus vraiment revenir en arrière alors que ces deux premiers épisodes de la saison n’ont fait qu’errer, hésiter, comme si finalement la série ne pouvait pas faire grand chose de passionnant de ce point de vue là. D’un autre côté, cet épisode a aussi énormément de mal à décoller car l’histoire est racontée de façon très ennuyante. Au fond, la façon dont cela s’est passé et comment cela s’est passé, c’est juste mal fichu et ennuyeux à la fois. C’est sans parler du cas de la semaine qui ne nous offre pas grand chose à grignoter en parallèle. Disons que le cas de la semaine a probablement été construit afin de ne pas trop raboter l’histoire de Fitz et Olivia (qui est déjà très ennuyeuse). Du coup, pas de twists, pas de questions intéressantes, etc.

Tout cela manque cruellement de fond et même la forme commence à laisser tomber un peu Scandal. La série ne cherche plus les envolées de mise en scène. Certes, l’ouverture de l’épisode avec ses gros plans sur les visages rappelle certains moments de tension que la série sait installer et je pensais vraiment qu’avec cette scène, nous assistions au début d’un solide épisode. Malheur ! Le résultat est complètement différent. Et c’est justement ça qui est dommage. Accessoirement, j’ai l’impression que notre héroïne est en train de perdre tout son entrain, tout ce qui fait son statut de femme forte capable de prendre la vague et de la battre sans vergogne. Olivia était au début de la série une femme pugnace. Elle avait certes quelque chose de touchant par moment mais elle savait gérer son monde et les scandales dont elle devait s’occuper pour le compte de sa société. Maintenant, Scandal est en train de transformer son plus grand atout en quelque chose de sirupeux, bourré de bons sentiments assez niais. Peut-être que le fait que la série a du mal à se trouver des cas de la semaine passionnant (ou bien qu’elle a énormément de mal à gérer ceux qui peuvent être passionnants comme le cas du premier épisode, géré de façon terriblement mal, donnant l’impression que Scandal veut parfois trop en faire et parfois pas suffisamment).

Note : 4.5/10. En bref, malgré de bonnes idées, cet épisode manque cruellement de rythme.

Commenter cet article

vts 03/10/2015 12:14

Tu as totalement raison !