Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Scorpion. Saison 2. Episode 2. Cuba Libre.

3 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Scorpion

Critiques Séries : Scorpion. Saison 2. Episode 2. Cuba Libre.

Scorpion // Saison 2. Episode 2. Cuba Libre.


Après une montgolfière dans l’espace, la série ne pouvait pas faire aussi bien. C’était sûr et certain. Par ailleurs, je dois avouer que même si je ne déteste pas Sonja, cela ne veut pas dire que je l’apprécie non plus. Dans ce second épisode, Cabe retrouve Sonja, une fille qu’il a rencontré il y a très longtemps quand elle n’était encore qu’une enfant. Bien que cela soit une histoire assez cool dans son ensemble et qu’elle faisait la promesse d’être assez fort émotionnellement, ce n’était pas du tout le cas. La seule partie intéressante avec Sonja était ses retrouvailles avec Cabe, rien de plus. Après tout, elle n’était que là, sans véritablement savoir quoi faire pour nous surprendre. La série a parfois du mal à trouver un bon équilibre mais ce n’est pas nouveau. Pour être totalement pris par l’histoire de cet épisode de Scorpion, il fallait que l’on soit touché par Sonja et tomber sous le charme de sa relation avec Cabe sauf que ce n’est pas du tout ce qui se passe malgré le fait que cela soit le fait pour lequel elle est présente dans la série. La plupart des scènes de Sonja n’ont pas vraiment de sens ou ne nous donne pas l’impression que les choses prennent un véritable sens. Ce n’est pas la première fois que Scorpion échoue et ce ne sera pas la première mais après un premier épisode aussi fun que le précédent, celui-ci est vraiment décevant.

Sans compter que la série voulait absolument faire en sorte que l’on soit touchés par l’histoire de Cabe et Sonja. C’est l’un des gros problèmes de cet épisode car tout ce qui est incarné par la série de ce point de vue là, n’a aucun intérêt. Ce n’est qu’une excuse qui ne joue même pas vraiment en la faveur de la série et de ce que cette dernière cherche à raconter. Sans parler de tout ce que Cabe va dire à Sonja, de ne pas tomber dans la haine, etc. n’a pas de sens. En tout cas, la série ne fait rien de bien exceptionnel non plus dans la façon de gérer l’histoire de l’épisode. Tout est trop prévisible et semble forcé. J’aurais peut-être préféré que l’on se concentre sur comment Sonja a grandi avec l’horreur à laquelle elle a assisté. Mais malheureusement là aussi, dès qu’elle parle de la peine qu’elle a pu ressentir à certains moments, on sent que Scorpion ne creuse pas suffisamment son histoire. Sonja était donc plus un boulet pour l’équipe de Scorpion qu’autre chose. Pourtant, elle aurait dû l’être l’inverse mais ses interventions n’ont pas vraiment de sens et n’apportent rien de neuf. De plus, Scorpion tente aussi de donner à Walter l’occasion d’équilibrer ses émotions avec la façon dont il réfléchit. Là aussi il n’y a rien de bien intéressant dans cet épisode.

Ce que je préfère dans Scorpion c’est quand cette dernière raconte des histoires rocambolesques et invraisemblables qui sortent du lot. Il y a encore une fois quelques trucs un peu ennuyeux dans cet épisode, à la fois dans la relation entre Walter et Paige mais également au delà de tout ça. Cabe n’est pas un mauvais personnage par exemple et cela devrait être excité comme idée de le voir être aussi mis en avant mais rien ne fonctionne de ce point de vue là non plus. Comme terrain de jeu, Cuba est accessoirement mal utilisé. Certes, Scorpion n’a pas été tourner son épisode à Cuba mais malgré tout, ils auraient pu profiter un peu plus des couleurs locales plutôt que de nous imposer une sorte de filtre jaunâtre pas toujours très efficace. L’arrivée d’Alana de la Garza (qui était l’an dernier à la tête de Forever, annulée après une saison) au casting de Scorpion n’apporte rien de neuf. J’adore cette actrice mais pour le moment elle est un peu trop dans l’ombre pour être véritablement intéressante. Du coup, je me demande si elle va réellement soulever des montagnes très prochainement. Ce serait une bonne chose qu’elle sorte du lot et permette à la série de ne pas rester trop statique. Scorpion avait peut-être besoin de cet épisode faiblard pour se reposer un peu mais personnellement, j’aurais peut-être préféré autre chose (surtout que de voir les conséquences de l’accident pour Walter n’ont pas de grand intérêt non plus, pour le moment, à part si Kevin Weisman est utilisé par la suite pour l’autre chose que de ramasser des chenilles).

Note : 3/10. En bref, la saison avait si bien commencé. Cet épisode est tout le contraire de ce que j’aime dans Scorpion. Dommage.

Commenter cet article